Ressources d'accompagnement du programme de français : pour une culture littéraire et artistique au cycle 4

Les ressources d'accompagnement qui suivent proposent des outils pédagogiques, didactiques et scientifiques pour aider les enseignants à s'approprier les quatre entrées « culture artistique et culturelle » du programme de français au cycle 4 et à les mettre en œuvre dans les classes. Ces ressources ont été conçues et réalisées par des groupes d'experts en partenariat avec l'inspection générale de l'Éducation nationale. De nouvelles mises en ligne viendront les compléter régulièrement. 

Mis à jour : novembre 2020

Regarder le monde, inventer des mondes

Du regard sur le monde à l'invention des mondes, cette entrée nous propose un parcours au travers des pouvoirs de l'imaginaire. La littérature représente le monde réel, le reconfigure et le questionne ; elle en célèbre la banalité, l'horreur ou la beauté.

Télécharger la présentation de «Regarder le monde, inventer des mondes» Télécharger la présentation de «Regarder le monde, inventer des mondes»
Imaginer des univers nouveaux (classe de 5e)
Pour aller plus loin

Agir sur le monde

En cohérence avec les finalités du cycle 4 qui vise pour l'élève « l'acquisition de nouveaux pouvoirs d'agir sur soi, sur les autres, sur le monde », le quatrième questionnement obligatoire « Agir sur le monde » s'inscrit dans le prolongement des trois premiers dont il ne peut être dissocié : tandis que l'on explore le rapport à soi et à l'autre, se pose plus largement la question du rapport de l'homme au monde - rapport significativement exprimé ici en termes d'action.

Télécharger "Agir sur le monde" : questionnement et problématiques possibles Télécharger "Agir sur le monde" : questionnement et problématiques possibles

Se chercher, se construire

L'expression « Se chercher, se construire » propose un couple dynamique, témoin d'une tension ontologique propre à chaque individu et sans doute exacerbée à l'adolescence, âge où les possibles s'esquissent tandis que les premiers choix font naître la crainte d'un avenir dilué dans les sables ou à l'inverse pétrifié. Les deux verbes à l'infinitif placés en miroir au sein du libellé de l'entrée induisent un geste différent voire antithétique sur le monde, qui se double, en raison de la forme pronominale, d'une perspective d'examen de soi, de retour sur son être propre, d'action même portée sur sa personne.

La dynamique de l'entrée réside aussi dans cette logique évolutive de la perception de soi ; la forme pronominale réfléchie des deux verbes signale à cet égard le déplacement qui s'opère entre le sujet percevant et l'objet perçu, déplacement que l'on peut lire comme l'expression d'une volonté, d'un effort, d'un désir à l'œuvre.

Dans l'écriture mobile et paradoxale de la perception de soi que soulève l'entrée « Se chercher, se construire », c'est donc une syntaxe du sensible qui s'exprime, dont il faudra interroger les représentations, les pouvoirs et les limites.

Télécharger la présentation de « Se chercher, se construire » Télécharger la présentation de « Se chercher, se construire »
Télécharger les ouvertures vers l'éducation aux médias et à l'information (EMI) Télécharger les ouvertures vers l'éducation aux médias et à l'information (EMI)
Pour aller plus loin

Ressources scientifiques et culturelles

Bibliographie théorique et didactique

Vivre en société, participer à la société

Il est impossible d'être durablement isolé et de ne pas lier son sort à celui des autres. La construction individuelle ne se sépare pas de la sociabilité. Les Lettres ne cessent de réfléchir une manière d'être ensemble et de "faire société". Il s'agit de faire prendre conscience aux élèves de cet enjeu et de l'exigence axiologique avec lequel la littérature s'en empare, entre le constat parfois implacable des travers humains et la réinvention du meilleur des mondes possibles.

Télécharger les questionnement et problématiques possibles autour de "Vivre en société, participer à la société" Télécharger les questionnement et problématiques possibles autour de "Vivre en société, participer à la société"
Avec autrui : familles, amis, réseaux (classe de 5e)

Présentation du questionnement

À partir de textes abordant un univers proche de celui des élèves (famille, amis) bien que parfois issus d'un contexte historique différent, on montrera la complexité des relations à autrui et comment la littérature en explore les multiples facettes, de l'harmonie au conflit. Dans le processus de lecture, les élèves sont amenés à comparer, confronter, ajuster leurs propres représentations aux situations décrites et racontées ; ils prennent conscience à la fois de la nécessité de l'autonomie (au sein du groupe ou contre lui) et de ses difficultés.

Mots clés : autonomie / émancipation / indépendance / marginalisation ; adolescence ; reconnaissance / attachement / identification ; conflit / querelle / dispute ; dépendance / grégarisme / influence / conformisme / endoctrinement ; etc.

Corpus et pistes de lectures cursives

Propositions de corpus

Groupement de textes : récits d'enfance. Grandir : une affaire de famille

Exemples de mise en œuvre

"La peste soit de l'avarice et des avaricieux !" (Molière, L'Avare)

Famille, fourberies, modes d'emploi (Molière, Les fourberies de Scapin)

Le fil d'Aïzan : du repli à l'éclosion (Maryline Desbiolles, Aïzan)

Activité orale : Lecture à voix haute et enregistrement numérique

Individu et société : confrontations de valeurs ? (classe de 4e)

Présentation du questionnement

En quatrième, l'accent portera davantage sur la confrontation de certaines valeurs qui guident les modes de pensée et les comportements des personnages avec les valeurs collectives. On montrera comment l'opposition entre un individu (ou un groupe d'individus) et l'ensemble du corps social se développe et s'exprime à travers différentes formes littéraires, souvent dramatiques ; comment elle peut être dépassée (et les risques qu'on encourt à ne pas y parvenir), grâce à toutes les formes d'expression symboliques.

Mots clés : dilemme / conflit intérieur ; refus / révolte / rébellion / insurrection / révolution ; valeur / principe / idée / jugement ; transgression / obéissance ; acceptation / intégration / assimilation ; etc.

Corpus et pistes de lectures cursives

Propositions de corpus

Groupement de textes : dramatisation du conflit.  Un contre tous et tous contre un !

Exemples de mise en œuvre

Héroïsme d'état, héroïsme du cœur (Corneille, Horace)

Une île renversante (Marivaux, L'île des esclaves)

Activité orale : Théâtre & Roman photo

Dénoncer les travers de la société (classe de 3e)

Présentation du questionnement

En troisième, on envisage le point de vue de celui qui, en position d'autorité intellectuelle, dénonce les travers de la société. On réfléchira sur les conditions nécessaires à l'exercice de cette autorité pour éviter tout relativisme qui menacerait la cohésion sociale au nom d'opinions ou de croyances ; elle ne relève pas d'une opposition arbitraire mais doit pouvoir être reconnue comme susceptible d'améliorer la société. Elle peut s'exprimer sous des formes diverses, légères ou sérieuses ; l'ironie et la satire courent toujours le risque d'être mal comprises, d'où une nécessaire explicitation avec les élèves. Pas obligatoirement « drôles » ni « comiques », ou du moins perçus de manières variées, les différents genres ne cherchent pas à heurter gratuitement mais visent la prise de conscience du destinataire et une réflexion affranchie des modes de pensée dominants dans la société contemporaine. C'est également l'occasion de traiter de l'altérité à travers le prisme du rire qui, très fortement marqué par son contexte, est aujourd'hui reçu différemment.

Mots clés : désobéissance / engagement / résistance ; autorité / respect / pouvoir ; expression / parole / symbole ; critique / dénonciation / argumentation ; autorité / autoritarisme / totalitarisme ; thèmes humoristiques / respect / racisme / altérité.

Corpus et pistes de lectures cursives

Propositions de corpus

Groupement de textes : faire rire à ses dépens. Quand la satire est servie par la parole des personnages

Groupement de textes : le pouvoir politique. Rire de ceux qui nous gouvernent

Exemple de mise en œuvre

Activités orales autour d'une fable de La Fontaine : « Le Rat qui s'est retiré du monde »

Les questionnements complémentaires

Les questionnements complémentaires ne sont pas des éléments facultatifs du programme puisqu'un questionnement complémentaire est à étudier au minimum par année.

Ces questionnements sont libres ou s'inscrivent pour chaque niveau du cycle 4 dans un sujet de réflexion proposé par le programme : "L'être humain est-il maître de la nature (cinquième) ; "La ville, lieu de tous les possibles ?" (quatrième) ; "Progrès et rêves scientifiques" (troisième). Les trois questionnements proposés relèvent d'un même thème, celui de la relation d'un être humain à son environnement, qu'il soit naturel ou artificiel et créé de toute pièce par l'homme ou pour l'homme.

De façon générale, les programmes précisent que « les questionnements sont abordés dans l'ordre choisi par le professeur : chaque questionnement peut être abordé à plusieurs reprises, à des moments différents de l'année scolaire, selon une problématisation ou des priorités différentes, le professeur peut aussi croiser deux questionnements à un même moment de l'année ». Par conséquent, les questionnements complémentaires peuvent faire l'objet d'un traitement spécifique ou être croisés avec l'une des quatre entrées du programme. Par exemple, pour le niveau cinquième, on peut croiser le questionnement complémentaire sur les rapports entre l'homme et la nature avec l'entrée « se chercher, se construire » : à travers l'étude du récit d'aventures et de voyage, on peut s'interroger sur la façon dont l'homme, confronté à une nature inconnue, le plus souvent hostile, parvient à la maîtriser, et sans doute aussi à maîtriser sa propre nature à travers cette épreuve.

Les questionnements complémentaires se prêtent particulièrement bien aussi à une ouverture vers l'histoire des arts et vers d'autres champs disciplinaires. Ils pourront s'intégrer à des EPI. La question de la description, de la représentation d'espaces naturels ou urbains, de la façon dont l'homme, par les avancées de la science, façonne et modifie son rapport au monde, sont autant de domaines de réflexion qui permettent de faire dialoguer plusieurs champs disciplinaires, littéraires, artistiques et scientifiques. Ils offrent aussi l'opportunité de travailler sur des supports textuels et iconographiques, et sur la relation qu'entretiennent, de façon plus ou moins complexe, le texte et l'image.

Pour aller plus loin

Ressources scientifiques et culturelles

Ressources scientifiques et culturelles