Une École engagée en faveur du climat scolaire

Mis à jour : octobre 2022

L'amélioration du climat scolaire est devenue un enjeu majeur de la politique publique en matière d'éducation. L'évaluation du climat scolaire reflète le jugement des parents, des personnels et des élèves concernant leur expérience de vie et du travail au sein de l'école.

Il renvoie donc à la qualité de vie à l'école. Il concerne les normes, les buts, les valeurs, les relations interpersonnelles, les pratiques d'enseignement, d'apprentissage, de management et la structure organisationnelle inclus dans la vie de l'école.

La démarche d'amélioration du climat scolaire en 7 axes ou facteurs

La démarche d'amélioration du climat scolaire repose sur sept facteurs :

  • Stratégies collectives
  • Pédagogique et relation éducative
  • Qualité de vie à l'école
  • Coéducation
  • Environnement partenarial
  • Justice scolaire
  • Prévention et gestion des violences et du harcèlement

Pourquoi agir sur le climat scolaire ?

Le résultat du travail sur le climat scolaire permet :

  • d'améliorer les résultats scolaires ;
  • d'améliorer le bien-être des élèves et des personnels ;
  • de diminuer les inégalités scolaires ;
  • de diminuer l’absentéisme, les violences, et le harcèlement.

Mesurer le climat scolaire

Les enquêtes de climat scolaire : un outil de pilotage

Sur le plan national

Afin de mieux appréhender l’environnement d’apprentissage des élèves, la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) du ministère chargé de l'Éducation nationale mène deux types d'enquêtes complémentaires :

  • l’enquête Sivis (Système d’information et de vigilance sur la sécurité scolaire),
  • l’enquête nationale de climat scolaire et de victimation.

L'enquête nationale Sivis recueille mensuellement, auprès des chefs d’établissement et des inspecteurs de l’Éducation nationale, les faits graves survenus dans les établissements et écoles dont ils ont la responsabilité. Ces données chiffrées reflètent principalement les faits de violence constatés ou portés à la connaissance des équipes pédagogiques.

Les enquêtes nationales de climat scolaire et de victimation viennent compléter ce dispositif. Elles interrogent périodiquement des élèves et des personnels pour prendre en compte leur point de vue sur le climat scolaire et connaître les éventuelles atteintes subies à l’école que ces actes aient été ou non signalés au sein de l’établissement ou auprès des autorités académiques, policières, judiciaires ou administratives.

Sur le plan local

L'application Enquête locale climat scolaire (ELCS) permet, sur la base de questions communes qui s'adressent à la fois aux élèves, aux personnels et aux parents de dresser un état des lieux de l'expérience de chacun dans l'école ou l'établissement et du climat scolaire tel qu'il est ressenti et partagé par chacun et d'objectiver les faits. Sur la base de croisements statistiques des réponses, l’objectif est de produire une photographie du climat scolaire de l’école, du collège ou du lycée. Les résultats locaux peuvent être rapprochés des résultats nationaux.

Ces enquêtes sont réalisées sur la base du volontariat et l'initiative en revient aux équipes de direction, qui en informent préalablement le conseil d'école ou le conseil d'administration des EPLE.

Il s'agit d'une démarche concertée, corrélée à la démarche d'amélioration du climat scolaire.

Une trentaine de questions permettent de connaître les situations de violences (notamment les micro violences) et de harcèlement ainsi que le ressenti des élèves, des personnels et des parents sur la qualité de vie à l'école (apprentissages, qualité des locaux, relations entre adultes, relations entre élèves...).

Les résultats du questionnaire font apparaitre parfois des situations dont les équipes éducatives, les élèves et les parents n'avaient pas connaissance.

La mise en œuvre et l'exploitation des résultats de l'enquête s'inscrivent dans une construction collective (projet d'école, projet d'établissement, plan de prévention des violences, plan de formation) et prennent appui sur les instances dédiées (conseils d'école, conseil pédagogique, conseils de la vie collégienne, conseils de la vie lycéenne, comités d'éducation à la santé, à la citoyenneté et à l'environnement).

Dans chaque académie, le groupe académique « climat scolaire » le correspondant fonctionnel ELCS ou l'équipe mobile de sécurité (EMS) sont les interlocuteurs à solliciter pour mettre en place une enquête locale.

Utiliser les outils d’auto-diagnostic

Ces outils vous invitent à interroger collectivement le climat scolaire dans l’école, le collège ou le lycée. Ils peuvent être utilisés de trois façons.

  • en amont, pour conduire une équipe à une enquête de climat scolaire, qui permettra de dépasser le ressenti et de disposer de données objectivées ;
  • en aval de l’enquête locale de climat scolaire, afin d’assurer un suivi ;
  • de façon indépendante, pour faire le point dans l’école, le collège ou le lycée, ou à l’occasion d’une réflexion sur le projet d’école ou d'établissement.
Les outils pour un auto-diagnostic

Mode d'emploi

  1. L’équipe de l’établissement prend connaissance du document. Elle peut décider de ne se consacrer qu’à l’une des sept  entrées proposées, identifiée comme intéressante pour l’école ou l'établissement.
  2. L’équipe prend connaissance des questions et y répond collectivement.
  3. Les réponses font l’objet d’un débat.
  4. Les réponses  permettent à l’équipe d’identifier les points d’appui et constituent une aide pour planifier les actions sur l’année scolaire.
  5. L'outil peut aider à construire un axe « climat scolaire » du projet d’établissement, un axe « bien-être », ou à renouveler l’utilisation du règlement intérieur.

Identifier les facteurs favorables

Dans chacune des catégories suivantes sont recensés les facteurs contribuant soit à la dégradation, soit à l’amélioration du climat scolaire, dans l'école, dans le collège ou le lycée :

  • Cadre et règles explicites
  • Qualité des espaces et des temps
  • Dynamique et stratégies d’équipe
  • Prévention des violences et du harcèlement
  • Les pratiques partenariales
  • Coéducation avec les familles
Identifier les facteurs favorables au climat scolaire

S’interroger en fonction de son rôle, son positionnement

Des fiches d’auto-positionnement sont proposées pour chaque métier. Elles constituent un outil de formation initiale ou continue. Elles permettent à chaque acteur de l’établissement (enseignant, CPE, chef d’établissement, personnel infirmier, médecin, assistant social, gestionnaire) d’examiner son rôle en faveur de l’amélioration du climat scolaire. Non exhaustives, elles sont destinées à être complétées individuellement. À la fin de celles-ci, les pistes d’actions correspondantes sont indiquées.

Utilisées individuellement, ces fiches complètent le travail collectif auquel invite l’outil d’auto-diagnostic de l’établissement.

Chaque fiche est constituée d'un tableau :

  • en haut du tableau, ce que vous souhaitez développer : sentiment de sécurité, sentiment de justice et d’autorité, sentiment de reconnaissance et de respect, sentiment d’appartenance, estime de soi ;
  • dans le tableau, les différents acteurs que vous voulez toucher par votre action ;
  • en bas du tableau, les différents facteurs du climat scolaire concernés par votre action.