Rencontres philosophiques de Langres 2017 - La nature

7e édition

La septième édition des Rencontres Philosophiques de Langres porte sur la Nature. Existe-t-elle en tant que telle? Ou n'existe-t-elle que par les liens de respect ou de domination qui l'unissent à l'Homme depuis toujours ? Mais l'histoire de l'Homme avec la Nature ne s'établit pas forcément dans une dimension de conflit ou d'affrontement. Elle est aussi pour lui source d'inspiration et a depuis toujours contribué à faire naître de remarquables œuvres d'art.

Mis à jour : mai 2021

Problématique et enjeux

La nature n’existe pas – Sommets immaculés des montagnes, abysses des océans, confins encore vierges des forêts les plus denses, rien de tout cela ne ressortit à ce que nous croyons devoir entendre par le mot de « nature », qui trahit le fantasme si particulier d’un lieu originel dont le mode d’émergence et l’existence relèveraient de la seule puissance de ses principes.

Dans l’emprise des sciences ou des activités techniques qui en dérivent, « nature » ne désigne en effet que des espaces contraints et des artefacts, soit de la pensée, soit de l’activité humaine. Au sens de la physique ou de la chimie, « nature » dénote un système homogène d’énoncés mathématiques exprimant des constantes, des régularités ou des lois, sans prétention au dévoilement de l’ordre du monde ou à l’épiphanie de son origine. Dans les interstices laissés vacants par les activités humaines, parcs naturels et réserves de toutes sortes, reconnus comme « vitaux », ne sont eux-mêmes que les produits d’une culture écologique, dans le meilleur des cas, ou, parfois, d’industries cyniques thésaurisant sur les loisirs des nantis ou sur l’avenir de ressources inexploitées, au détriment d’anciens modes de peuplement et d’usage. Et même avec l’assentiment des nations, l’Antarctique forme moins un espace « naturel » qu’un laboratoire du passé et de l’avenir de la planète et, à ce titre, un objet technique lui-même intégré aux systèmes d’énoncés savants et d’appropriation qui permettent de le configurer comme tel.

Penser la nature, c’est donc penser au rebours d’une représentation naïve des origines du monde ou de l’homme. L’origine est perdue ; ou plutôt, sitôt surgi, le thème de l’origine aura tout juste masqué l’impossibilité de son objet supposé pour exprimer, dans une incertaine première fois, une pensée de la réalité et de son exposition au regard de l’intelligence. La langue grecque disant physis pour désigner la nature, le philologue et le philosophe n’ont pas eu de mal à y déceler une pensée de ce qui sourd, émerge, prend primitivement forme. Pour autant, l’origine ne fut jamais là-devant, en tant que telle, c’est plutôt la pensée qui, de première main, étendit sa puissance de clarté sur un monde dont elle s’étonnait. Les pensées de la nature n’ont jamais été des pensées des origines ou de l’immaculée création, elles furent et continuent d’être comme « les travaux et les jours » de l’intelligence, dressant un arc entre le sol effectif de sa puissance et le potentiel et sombre horizon de son intempérance.

Par la diversité des approches de « la nature » que les Rencontres philosophiques de Langres permettent d’exposer, un public lettré ou curieux s’instruit à une délicate discipline du « naturel » et prend la mesure des enjeux métaphysiques, scientifiques et pratiques que recouvre notre rapport à « la nature » : recherche de sens ou exigence d’ordre ? contraintes économiques ou nécessités vitales ? connaissance du monde ou désir de maîtrise ? À portée de main, la terre et ses ressources ; au-delà du regard, les étoiles et leurs promesses infinies.

Et nous ? Allons voir le cyprès dans le jardin !

Visionner les Rencontres philosophiques 2017 sur Canal-u Visionner les Rencontres philosophiques 2017 sur Canal-u

Message de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale

Visionner le message de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale

Conférence inaugurale - La Nature sans fond

Visionner la conférence La Nature sans fond par Dominique Horvilleur, professeur de Chaire supérieure, académie d'Aix-Marseille.

Comment peut-on être aujourd'hui à nouveau naturaliste ?

Visionner la conférence Comment peut-on être aujourd'hui à nouveau naturaliste ? par Daniel Andler, professeur émérite de philosophie des sciences de l'université Paris-Sorbonne, spécialiste de sciences cognitives.

Constituer la nature. Nature ou monde

Visionner la conférence Constituer la nature. Nature ou monde par Paul Ducros, professeur de philosophie en CPGE au lycée Emmanuel d'Alzon de Nîmes, académie de Montpellier.

Les évolutions du droit naturel au début de l'âge moderne

Visionner la conférence Les évolutions du droit naturel au début de l'âge moderne par Thierry Gontier, professeur de philosophie politique et morale à l'université Jean Moulin-Lyon 3, et directeur de l'Institut de recherches philosophiques de Lyon (IRPhiL).

Nature et liberté. Les philosophies de la nature de l'idéalisme allemand

Visionner la conférence Nature et liberté. Les philosophies de la nature de l'idéalisme allemand par Patrick Cerutti, professeur de philosophie en hypokhâgne à Reims.

Le genre à l'épreuve de la biologie

Visionner la conférence Le genre à l'épreuve de la biologie par Thierry Hoquet, professeur des universités, département de philosophie, université Paris Ouest Nanterre La Défense.

La tradition juridique civiliste à l'épreuve du droit de l'environnement

Visionner la conférence La tradition juridique civiliste à l'épreuve du droit de l'environnement par Sarah Vanuxem, maîtresse de conférences en droit privé à l'université Nice Sophia Antipolis, membre des conseils scientifiques du Parc national du Mercantour et de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité.

Nouvelle physique, quelles visions du monde cela implique-t-il ?

Visionner la conférence Nouvelle physique, quelles visions du monde cela implique-t-il ? par Marc Lachièze-Rey, astrophysicien, théoricien et cosmologue, directeur de recherches au CNRS.

Séminaires

Ressources complémentaires

Sélection d'articles des Cahiers philosophiques

Consulter une sélection d'articles des Cahiers philosophiques, « Naturalismes d'aujourd'hui », 2011/4 (n° 127) :

Lettre ÉduNum Philosophie sur la nature

La lettre ÉduNum Philosophie n°8 sur la nature propose une sélection de ressources académiques et nationales.

Consulter les autres thématiques des RPL