École promotrice de santé

Les enjeux de la promotion de la santé à l'École

La politique éducative de santé constitue un facteur essentiel de bien-être des élèves, de réussite scolaire et d'équité. L'École joue un rôle fondamental dans l'éducation à la santé, la prévention, le repérage et l'orientation vers les partenaires de santé.

Vademecum - L'École promotrice de santé

Le Parcours éducatif de santé prend une nouvelle envergure avec le déploiement de la démarche « École promotrice de santé ».

En inscrivant la promotion de la santé dans le projet d'école ou d'établissement, la démarche de l'École promotrice de santé permet de valoriser les actions éducatives et pédagogiques déjà mises en œuvre qui concourent à l'instauration d'un environnement de bien-être favorable à la réussite des élèves. Elle permet également de renforcer le lien entre les apprentissages et le développement des compétences psychosociales des élèves. Toutes les disciplines sont mobilisées dans le cadre du continuum éducatif.

Enfin, la démarche École promotrice de santé engage les élèves qui pourront se porter volontaires en tant qu'ambassadeurs-santé dans un objectif de citoyenneté active.

Télécharger le vademecum École promotrice de santé.

Une approche renouvelée de la santé dans une perspective globale, positive et transversale

La santé n'est pas seulement l'absence de maladie

En 1946, l'organisation mondiale de la santé (OMS) définit la santé comme un « état complet de bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. »

La démarche École promotrice de santé s'adosse à cette définition et s'inscrit plus globalement dans le concept « One health, une seule santé humaine, animale et environnementale » introduit à partir des années 2000 par l'organisation des nations unies (ONU) en faveur d'une vision holistique et intégrée de la santé.

Promouvoir la santé

D'après la définition établie par la charte d'Ottawa en 1986, la promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d'assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d'améliorer celle-ci. Cette démarche relève d'un concept définissant la "santé" comme la mesure dans laquelle un groupe ou un individu peut d'une part, réaliser ses ambitions et satisfaire ses besoins et, d'autre part, évoluer avec le milieu ou s'adapter à celui-ci.

La santé est donc perçue comme une ressource de la vie quotidienne, et non comme le but de la vie ; il s'agit d'un concept positif mettant en valeur les ressources sociales et individuelles, ainsi que les capacités physiques. Ainsi, la promotion de la santé ne relève pas seulement du secteur sanitaire : elle dépasse les modes de vie sains pour viser le bien-être.

Le rôle de l'École

L'École, lieu où les élèves acquièrent des savoirs et des compétences académiques, est aussi le lieu où ils découvrent « la société sous toutes ses facettes, expérience qui peut avoir une profonde influence sur leurs attitudes et leur comportement dans la vie » (Résultats de PISA, Volume III : le bien-être des élèves, 2018).

Située au cœur des milieux de vie de l'élève, l'École a la responsabilité, en liaison étroite avec la famille, de veiller à la santé et au bien-être des jeunes qui lui sont confiés, de favoriser leur développement personnel et de les amener à la réussite scolaire. Elle joue un rôle essentiel dans l'éducation à la santé, la prévention, le repérage et l'orientation vers les partenaires de santé.

L'article L. 121-1-4 du code de l'éducation fixe au système éducatif l'objectif d'une politique éducative de santé pour tous les élèves.

Les missions de l'École en matière de promotion de la santé consistent à :

  • éduquer en contribuant, en lien avec le socle commun de connaissances, de compétences et de culture et les apprentissages, à l'acquisition pour chaque élève de connaissances, de compétences et d'une culture lui permettant de prendre en charge sa propre santé de façon autonome et responsable en référence à la mission émancipatrice de l'École ;
  • prévenir en mettant en œuvre dans chaque école et dans chaque établissement des projets de prévention centrés sur les problématiques de santé, notamment celles susceptibles d'avoir un effet sur la réussite scolaire ;
  • protéger en créant un environnement scolaire favorable à la santé et à la réussite scolaire de tous les élèves tout en favorisant et développant les partenariats dans le cadre des dispositifs d'appui territoriaux.

Ces trois missions constituent les trois axes de la promotion de la santé en milieu scolaire.

Une intersectorialité développée à tous les niveaux

Les orientations de la stratégie nationale de santé (SNS) 2018-2022 et de son volet opérationnel le plan national de santé publique (PNSP) 2018-2022 constituent le cadre de la politique de santé en France. La SNS est définie par le gouvernement et se fonde sur l'analyse dressée par le Haut Conseil de la santé publique sur l'état de santé de la population, ses principaux déterminants, ainsi que sur les stratégies d'action envisageables.Après un travail interministériel, partenarial et une concertation publique en 2017, la stratégie a été publiée par le décret n° 2017-1866 du 29 décembre 2017.

La stratégie nationale de santé comporte quatre axes :

  1. mettre en place une politique de promotion de la santé, incluant la prévention, dans tous les milieux et tout au long de la vie ;
  2. lutter contre les inégalités sociales et territoriales d'accès à la santé ;
  3. garantir la qualité, la sécurité et la pertinence des prises en charge ;
  4. innover pour transformer notre système de santé en réaffirmant la place des citoyens.

Une partie spécifique de la stratégie est consacrée aux priorités spécifiques relatives à la politique de santé de l'enfant, de l'adolescent et du jeune.

Le plan national de santé publique a été présenté le 26 mars 2018, à l'occasion d'un comité interministériel de la santé. Chaque année le comité interministériel de la santé pilotée par le Premier ministre annonce les priorités annuelles de la politique de santé publique. Le 26 mars 2018, l'impulsion de l'École promotrice de santé fait partie des mesures phares pour laquelle le ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse est pilote.

La statégie nationale de santé (SNS 2018-2022)

  • 4 axes
  • 11 domaines d'actions prioritaires
  • 43 objectifs nationaux

Le plan national de santé publique (PNSP 2018-2022)

Action interministérielle concertée et coordonnée sur ce qui influence la santé

En outre, une convention-cadre de partenariat entre le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse et le ministère des Solidarités et de la Santé renforce la coopération à tous les échelons territoriaux. Celle-ci est rendue possible notamment via la définition de la politique territoriale de santé adaptée aux besoins particuliers locaux. 

Les agences régionales de santé (ARS) établissent aussi des conventions avec les rectorats afin de définir les orientations prioritaires. Des partenaires du ministère l'Éducation nationale et de la Jeunesse tels que les associations subventionnées ou agréées à l'échelon national ou académique, sont associés au développement de la promotion de la santé et peuvent intervenir sur des champs différents, en fonction de l'échelle d'action et de leur spécificité.

Ces orientations interministérielles s'inscrivent dans une démarche continue par laquelle l'Éducation nationale adapte et améliore la mise en œuvre de la promotion de la santé en milieu scolaire, contribuant ainsi à la réduction des inégalités sociales et de santé, aux seules fins de permettre à chaque élève d'évoluer dans un environnement scolaire propice à sa réussite.

Différents textes viennent encadrer les politiques éducatives de santé (voir infra « cadre juridique ») à l'instar de la loi n°2019-791 du 26 juillet 2019 pour une École de la confiance qui a permis de renforcer la politique éducative de santé en insistant sur la prévention et la promotion de la santé tout au long de la scolarité de l'élève et dès le plus jeune âge.

L'École promotrice de santé s'inscrit dans ce cadre global. Mesure prévue par la stratégie nationale de santé (SNS) 2018-2022, démarche positive et dynamique, l'École promotrice de santé a pour enjeu de valoriser les projets déjà mis en œuvre dans le cadre du parcours éducatif de santé et de les articuler avec d'autres approches en les inscrivant dans le projet d'école ou d'établissement. Cette approche globale, positive et intégrée est mise au service du développement d'une culture commune autour de la promotion de la santé.

Cadre juridique encadrant les politiques éducatives de santé de l'Éducation nationale

À l'échelle de l'éducation nationale, différents textes viennent encadrer la mise en œuvre de ces politiques éducatives de santé.

  • La circulaire n° 2011-216 du 2 décembre 2011 relative à la politique éducative de santé dans les territoires académiques.
    Les orientations de la politique éducative de santé s'appuient sur trois principes essentiels :
    • la mise en œuvre systématique de la démarche de projet adaptée aux réalités et aux besoins spécifiques de chaque école ou établissement ;
    • la responsabilisation de l'ensemble des acteurs du système éducatif (personnels d'inspection, de direction, d'enseignement, d'éducation, d'orientation, sociaux, de santé, technique) ;
    • l'ouverture à de nouveaux partenaires.
Mis à jour le 22 juin 2020
Partager cet article
fermer suivant précédent