Je souhaite construire un projet sur la prévention des conduites addictives

Mis à jour : novembre 2020

Dispositifs expérimentaux : des programmes de prévention des conduites addictives

L'acquisition par les élèves, dès leur plus jeune âge, de savoirs et de compétences psychosociales qui les protègent contre les conduites addictives, avec ou sans produit, peut s'appuyer sur le déploiement de dispositifs expérimentaux mis en place dans le cadre de partenariats.

Ces actions sont mises en oeuvre à partir de programmes validés scientifiquement, réalisés par une communauté enseignante et de santé formée à la prévention du développement des compétences psychosociales, et comprenant des ressources pédagogiques qui permettent leurs mises en place.

Ces programmes s'appuient sur le diagnostic de territoire, s'adaptent au besoin du public cible et sont mis en place par la communauté éducative dans le cadre du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC).

Les programmes développés en partenariat avec l'association l'Arbre des connaissances 

Le programme MAAD (Mécanisme des addictions à l'alcool et aux drogues) et la plateforme MAAD Digital

Partant du constat que l'information scientifique sur les addictions n'est pas toujours vérifiée et qu'elle peut être entourée de nombreux mythes, l'institut national de santé et de recherche médicale (INSERM), soutenue par la MILDECA et l'association de chercheurs l'Arbre de connaissances, a décidé de piloter un dispositif digital et interactif adapté aux usages et langages des 13-25 ans. Depuis 2016, la plateforme MAAD Digital permet aux participants d'aborder la question des addictions sous l'angle de la recherche scientifique, en neurosciences en particulier.

Le site MAAD-Digital.fr est un média d'information scientifique sur les addictions dont toutes les ressources, vidéos, animations et articles, sont vérifiées scientifiquement par des chercheurs spécialisés dans le domaine des addictions. La mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA), l'institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et l'association pour la promotion des sciences et de la recherche (Arbre des connaissances) portent ce site de sensibilisation scientifique à des recherches portant sur les addictions.

De plus, les ressources sont conçues en lien avec des jeunes afin qu'elles leur soient facilement compréhensibles. Elles sont ainsi mises à la disposition des enseignants souhaitant les intégrer dans des activités pédagogiques et éducatives.

Un espace enseignant propose également, sur le site, un ensemble de fiches pédagogiques précisant le niveau d'enseignement, la partie du programme disciplinaire, de l'enseignement transversal ou l'« éducation à » préférentiellement visés. Ces fiches sont également téléchargeables ci-dessous.

Des fiches pédagogiques

Ces fiches constituent des pistes pour construire un projet pédagogique sur la prévention des conduites addictives. Elles ne sont pas exhaustives et peuvent être complétées par les ressources disponibles sur le site MAAD-digital.fr.

Le binge-drinking et la mémoire

Recherche documentaire et validité de l'information scientifique

Consommation et publicité

La communication neuronale et sa perturbation

Le système de récompense : bases biologiques du plaisir

Le programme « Jouer à débattre sur les addictions » (JADA)

Constituez des équipes et faites entrer vos élèves dans une fiction et un rôle afin de les amener à comprendre les mécanismes de l'addiction et à les sensibiliser aux effets des conduites addictives sur la santé. 

« Nous sommes en 2052. Avec le réchauffement climatique, les terres qui étaient restées gelées aux pôles depuis des dizaines de milliers d'années sont en train de fondre. Restés prisonniers de la glace : des gaz, des virus, des bactéries, mais aussi des vestiges préhistoriques reviennent à la surface, et des aventuriers de toutes sortes partent à leur découverte. » - Extrait de l'introduction mettant en situation le jeu.

Porté par l'association de chercheurs L'Arbre des Connaissances, le support pédagogique « Jouer à débattre sur les addictions » (JADA) est développé dans le cadre d'un partenariat entre l'éducation nationale et la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca).

Suivant une méthodologie de co-construction avec des chercheurs, des enseignants et des élèves, deux établissements ont été associés à la conception du jeu en 2018 - 2019 : le collège Auguste Janvier à Amiens et le Lycée Pauline Roland, à Chevilly Larue. 

Ce support qui s'appuie notamment sur les contenus du média MAAD Digital permet, à travers un jeu de rôle, d'intéresser les élèves de la 3e à la terminale à des informations scientifiques relatives aux causes et mécanismes des addictions.

 

Les élèves de troisième du collège Auguste Janvier d'Amiens (académie d'Amiens) ont participé à la co-construction de « Jouer à débattre sur les addictions » avec leurs enseignants et les chercheurs de l'association L'Arbre des Connaissances.
Crédit photo L'Arbre des Connaissances

 

Ce programme est une déclinaison du dispositif « Jouer à débattre » (JAD) expérimenté sur les thèmes de l'humain augmenté, la biologie de synthèse et l'intelligence artificielle, qui a montré sa pertinence pour ce qui est du renforcement des connaissances scientifiques et des compétences psychosociales des jeunes.

La plaquette de présentation du jeu « Jouer à débattre sur les addictions » (JADA) renseigne de manière non exhaustive les programmes d'enseignement du cycle 4 à la terminale de la voie générale et technologique et de la voie professionnelle au sein desquels peut s'inscrire une séance JADA.

Les programmes développés en partenariat avec la Fédération addiction 

Le programme Unplugged

Unplugged est un programme de prévention des conduites addictives en milieu scolaire, destiné aux adolescents de 12 à 14 ans, qui met particulièrement l'accent sur l'alcool, le tabac, le cannabis et les risques engendrés par une surexposition aux écrans. Ce programme favorise les aptitudes intrapersonnelles des collégiens (confiance en soi, expression de soi, respect des autres). Il invite également à décrypter les attitudes positives et négatives à l'égard des produits, les influences et attentes du groupe, les croyances sur les produits et leurs effets. Il encourage enfin le développement des habiletés interpersonnelles de communication, d'affirmation et de conciliation.

Le programme comprend 12 séances interactives d'une heure, ainsi que deux séances avec parents, menées par des enseignants formés (en lien avec un professionnel de la prévention).

L'impact du programme a notamment été évalué sur le site d'Orléans par Santé Publique France dans le cadre de la Commission interministérielle de prévention des conduites addictives (CIPCA) et les résultats ont pu faire émerger :

  • des effets bénéfiques sur différents médiateurs ciblés : croyances normatives, attitudes positives vis-à-vis des drogues, résistance à la pression des pairs, le développement des compétences psychosociales ;
  • des effets sur les expérimentations de tabac, cannabis et les épisodes d'ivresse ;
  • un effet plus important sur les élèves issus des établissements ayant un taux de réussite plus faible au brevet.

Pour se procurer les outils pédagogiques réédités en 2019 (livret intervenant, livret élève), contacter la Fédération addiction :

Une évaluation positive du programme Unplugged dans le Loiret

Unplugged a été retenu par la Commission interministérielle de prévention des conduites addictives (Cipca) pour procéder à une évaluation de l'efficacité du programme de prévention des conduites addictives. L'évaluation a été menée par Santé Publique France en partenariat avec la Mildeca durant l'année scolaire 2016-2017.

Unplugged est mis en oeuvre depuis 2013 dans le Loiret par l'Association pour l'écoute en addictologie et toxicomanies (Apleat).

Les résultats montrent que le programme est bénéfique sur chacun des indicateurs de consommation récente. Le fait de participer au programme Unplugged diminue significativement la probabilité d'avoir consommé une cigarette, d'avoir été ivre ou d'avoir consommé du cannabis dans les 30 derniers jours.

De même, la participation des élèves au programme se répercute positivement sur la probabilité d'avoir expérimenté chacun des comportements de consommation.

En outre, les effets positifs du programme semblent plus importants pour les collégiens sur lesquels pèsent certains facteurs de risque (faible niveau scolaire rapporté, environnement socioéconomique défavorisé).

Au total, l'évaluation montre l'efficacité à court terme de l'adaptation du programme Unplugged dans le Loiret sur les consommations récentes et initiatives de consommation.

Documents à télécharger

Synthèse de l'évaluation d'Unplugged dans le Loiret

Rapport de l'évaluation du programme Unplugged dans le Loiret

Primavera

Primavera est un programme de prévention des conduites à risques et addictives par l'approche expérientielle. Ce programme s'adresse aux élèves du CM1 à la 5e.

Le programme Primavera a pour objectif de développer et valoriser les compétences psychosociales chez les plus jeunes (gestion des émotions, prise de conscience de leurs qualités et limites, communication avec les autres, résister à la pression du groupe), de prévenir les conduites à risques et éviter le passage à l'acte à l'adolescence (violences, harcèlement, addictions, tensions de genre, risques pour la santé), d'améliorer le climat de classe (relations au sein du groupe, gestion des conflits, participation et concentration des élèves en classe), enfin, d'aider les équipes éducatives et les acteurs locaux à s'emparer de la question des compétences psychosociales et de promotion de la santé de manière générale.

Ce dispositif a été expérimenté dans l'académie d'Amiens et est déployé progressivement dans d'autres académies (Paris depuis 2015).

Le programme Good Behavior Game (GBG)

Good Behavior Game ou « le jeu du comportement adapté » consiste en une stratégie de gestion du comportement en classe. Il s'appuie sur des diagnostics locaux et a déjà fait ses preuves aux États-Unis, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Belgique. C'est un dispositif de prévention des comportements à risques chez les élèves scolarisés en primaire. Il a pour objectif de renforcer les compétences psychosociales des élèves et d'apaiser le climat scolaire.

Il est expérimenté depuis cinq ans dans l'académie de Nice. L'objectif de ce programme est d'aider les enfants à mieux assumer leur rôle d'élèves, mais aussi à développer leurs compétences psychosociales, dans le but de favoriser leur bien-être et leur insertion sociale dans leur vie future d'adultes. Les bénéfices attendus au long terme sont la réduction des inégalités sociales de santé, et particulièrement la prévention des conduites addictives (diminution des risques liés à l'abus d'alcool ou à la dépendance de 35 %), la prévention du suicide (diminution de 47 % des tentatives de suicide et/ou pensées suicidaires à l'âge adulte) et des troubles de la personnalité antisociale, ainsi que la prévention de la délinquance.

Actuellement, 29 établissements expérimentent ce programme dans les académies de Nice, Orléans-Tours, Normandie, Reims et Créteil. 318 enseignants ont été formés et le programme a pu concerner 5 960 élèves.

Pour davantage d'informations sur le programme, consulter le site du groupe de recherche sur la vulnérabilité sociale (GRVS) qui contribue, entres autres partenaires locaux professionnels de la prévention, au déploiement du programme.

La video ci-après illustre le retour d'expérience de plusieurs enseignants d'une école REP + de l'académie de Nice qui ont mis en oeuvre le programme. Ces témoignages expliquent dans quelle mesure le programme GBG a pu leur apporter au quotidien (renforcement de l'écoute, de l'estime de soi et du respect des élèves les uns pour les autres) dans leurs pratiques professionnelles et en faveur de la réussite des élèves.

Le programme ASSIST

Dans le cadre d'un partenariat avec Santé Publique France, l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines représentée par le professeur Loïc Josseran, le programme anglais ASSIST est développé depuis la rentrée scolaire 2016-2017.

Le programme est désormais déployé dans 19 académies et s'appuie sur un dispositif de prévention par les pairs. Des élèves volontaires de 5e sont choisis par leurs pairs en tant que « leaders d'opinion », à hauteur de 19,6 % des effectifs de chaque groupe classe). La prévention par les pairs est une méthodologie reconnue comme efficace par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans la lutte contre les comportements addictogènes et ayant fait ses preuves au Royaume-Uni.

Le programme TABADO

Dans le cadre d'un partenariat proposé par l'Institut national du cancer (INCa), le programme « TABADO » a pour objectif d'accompagner les élèves fumeurs de 15 ans et plus à l'arrêt du tabac. Ce programme évalué a démontré son efficacité au sein des CFA Lorrains en 2007-2009 avec un taux de sevrage deux fois plus important dans les établissements où l'intervention s'est déroulée par rapport aux établissements témoins (Minary, 2013).

Le programme est déployé progressivement dans l'ensemble des établissements du second degré.

Ce programme se déroule en 3 étapes :

  • une session initiale d'information (1h) sur les effets du tabagisme sur la santé et les étapes du programme pour les fumeurs volontaires souhaitant arrêter de fumer. Cette session concerne tous les élèves, fumeurs et non-fumeurs.
  • une consultation individuelle (50 minutes) pour les élèves fumeurs volontaires auprès d'un professionnel de santé. Il donnera des conseils et une aide pour l'arrêt du tabac. Si nécessaire, un traitement de substitution nicotinique pourra être proposé.
  • 4 séances collectives (1h) étalées sur 2 à 3 mois (5 à 10 personnes) proposés aux élèves fumeurs, dont l'objectif est de renforcer la motivation à arrêter de fumer. Elles seront associées s'ils les élèves le souhaitent à une consultation de suivi avec le professionnel de santé.