Je souhaite m’engager dans la démarche École promotrice de santé

Dès la maternelle et jusqu'au lycée, la réussite scolaire des élèves est fortement corrélée au bien-être (cf. résultats de PISA, Volume III : le bien-être des élèves, 2018). L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) promeut une approche positive, intégrée et holistique de la santé afin de tendre vers un bien-être global et durable pour tous.

Mis à jour : août 2022

Cette page est à destination des membres des équipes éducatives souhaitant s’informer sur la démarche École promotrice de santé, les différents acteurs concernés et les ressources pour se former.

Comprendre la démarche École promotrice de santé

Une démarche dans la continuité du parcours éducatif de santé

Le parcours éducatif de santé a été créé par la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République et réaffirmé par la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé.

Recouvrant tous les niveaux scolaires, de la maternelle au lycée, le parcours éducatif de santé visait à mieux structurer les dispositifs relatifs à la protection de la santé des élèves, les activités éducatives liées à la prévention des conduites à risques et les activités pédagogiques mises en œuvre dans le cadre des enseignements.

Impulsée dès janvier 2020, la démarche École promotrice de santé (EPSa) s’inscrit dans la continuité du parcours éducatif de santé. Elle a pour enjeu de valoriser les actions et projets déjà mis en œuvre et de les articuler avec d’autres approches (climat scolaire, éducation à la sexualité et à l’alimentation par exemple) en les inscrivant dans le projet d’école ou d’établissement. Il s’agit de contribuer au développement d’une culture commune autour de la santé, de rendre visible et de coordonner ce qui rassemble autour de la santé et du bien-être de tous dans une école ou un établissement scolaire.

Une démarche qui vise la promotion d’une santé globale et positive au service de la réussite des élèves

En 1946, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit la santé comme un « état complet de bien-être physique, mental et social et [qui] ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. ».

La démarche École promotrice de santé s’adosse à cette définition et s’inscrit plus globalement dans le concept « One Health, une seule santé humaine, animale et environnementale » introduit à partir des années 2000 par l’Organisation des Nations unies (ONU).

En entrant dans la démarche École promotrice de santé vous contribuez à :  

  • renforcer la coordination de l'ensemble des actions de promotion de la santé ;
  • améliorer les conditions environnementales de la scolarité ;
  • favoriser les comportements favorables à la santé des élèves en développant la prévention dès le plus jeune âge.

Vademecum École promotrice de santé

Pour travailler plus facilement en réseau avec l’ensemble des partenaires, vous pouvez obtenir le label Édusanté. Ce label est proposé aux écoles et aux établissements afin de mettre en valeur les projets existants, de valoriser l’engagement des équipes et de structurer progressivement l’action au niveau de l’école ou de l’établissement. Cette fiche précise les repères et critères pour s’inscrire dans les différents niveaux de labellisation.

Télécharger la fiche Devenir une école / un établissement labellisé Édusanté.

Les acteurs concernés

La communauté éducative

L’École promotrice de santé concerne l'ensemble des membres de la communauté éducative et permet de favoriser une synergie des acteurs dans une démarche projet.

Télécharger l'infographie Qui fait quoi dans une école promotrice de santé

Les élèves volontaires peuvent s’engager dans la démarche École promotrice de santé en devenant des ambassadeurs-santé de leur école ou de leur établissement. Cette fiche apporte des pistes quant au mode de désignation possible des élèves ambassadeurs, à leur formation et leurs missions.

Télécharger la fiche Devenir ambassadeur-santé.

Pour en savoir plus sur le rôle de chacun, consulter la rubrique Dans quelle mesure une École promotrice de santé est-elle l'affaire de tous ? du vademecum École promotrice de santé (à partir de la page numérotée 13).

Les partenaires de l’École

Cadre général des interventions extérieures

Consulter la page Intervenants extérieurs en milieu scolaire.

Le recours à des intervenants extérieurs formés et issus d'associations conventionnées ou agréées par l'éducation nationale au niveau national ou académique est à privilégier.

Consulter la liste des associations agréées par l’éducation nationale.

En amont de ces interventions extérieures, une charte de partenariat peut être instaurée. Elle peut permettre en particulier de fixer un cadre d'intervention accepté de tous.

Télécharger la proposition d'un modèle de charte au format .doc (également disponible en annexe du vademecum École promotrice de santé)

Point de vigilance : risques de dérive sectaire

La Miviludes (mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) a constaté ces dernières années une forte augmentation du nombre de signalements, en particulier dans le champ de la santé qui représente 40% d’entre eux (Rapport d’activités et études 2018-2022).

Les alertes concernent notamment des propositions adressées aux enseignants et aux élèves qui, sous l’aspect de l’innovation ou du bien-être, masquent des tentatives d’entrisme de mouvements sectaires.

Il est de la responsabilité des personnels de l'éducation nationale de ne pas promouvoir les méthodes « non éprouvées » de soins ou de bien-être, et d'alerter l'inspecteur de l'éducation nationale pour le premier degré ou le chef d'établissement pour le second degré, même en cas de simple doute ou d'interrogation. En cas de suspicion de risque de dérives sectaires, il convient d’informer le correspondant académique chargé de la prévention des phénomènes sectaires en milieu scolaire.

Consulter la page Prévention et lutte contre les dérives sectaires.

Les instances à mobiliser

L'une des premières étapes de la démarche École promotrice de santé consiste à prendre appui sur le diagnostic d'établissement ou de territoire avant de réaliser un état des lieux des actions déjà conduites et à engager en matière de santé tout en leur donnant de la lisibilité pour que toute la communauté éducative puisse s'en saisir.

Les projets et actions sont élaborées en concertation avec l'ensemble des membres de l’équipe éducative et les représentants des parents d'élèves et des élèves, dans les instances dédiées telles que le conseil d'école dans le premier degré, le comité d'éducation à la santé, à la citoyenneté et à l’environnement (CESCE d'établissement, interdegrés ou inter établissements), le conseil de la vie collégienne (CVC) et le conseil de la vie lycéenne (CVL) dans le second degré.

Pour en savoir plus sur :

Un accompagnement à l’échelle académique

Pour favoriser l'implication de tous et accompagner les acteurs dans la démarche École promotrice de santé, le recteur d'académie désigne dans chaque académie une équipe pluricatégorielle académique de pilotage École promotrice de santé.

Cette équipe référente peut être constituée de 4 à 6 personnes comprenant :

  • un inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional établissements et vie scolaire (IA-IPR EVS) ;
  • des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux disciplinaires (IA-IPR) ;
  • un personnel de direction ;
  • des personnels sociaux et de santé (conseiller technique de service social, infirmier et médecin conseillers techniques) ;
  • des inspecteurs de l'éducation nationale des enseignements techniques (IEN-ET) ;
  • un inspecteur de l'éducation nationale du premier degré.

Elle a pour mission de :

  • impulser la démarche et accompagner les écoles et les établissements ;
  • proposer des séminaires dans le cadre du plan académique de formation ;
  • faire le lien avec le comité académique d'éducation à la santé, à la citoyenneté et à l’environnement (CAESCE), le réseau des universités pour l'éducation à la santé (Unirès) et l'institut national du professorat et de l'éducation (INSPÉ) ;
  • accompagner la formation des élèves ambassadeurs-santé, en lien avec les partenaires du territoire (instances régionales d’éducation et de promotion de la santé - IREPS, etc.).

Se former à la démarche École promotrice de santé

Les parcours Magistère

Plusieurs parcours de formation sont proposés sur Magistère pour accompagner la mise en œuvre de la promotion de la santé en milieu scolaire :

L'institut français de l'éducation (IFÉ)

L’IFÉ est une structure nationale de recherche, de formation et de médiation des savoirs en matière d'éducation qui met à disposition un ensemble de ressources dans le champ de la promotion de la santé :

Réseau des universités pour l’éducation à la santé, UNIRéS

Les formations proposées par UNIRéS sont adossées à la recherche et reposent sur un réseau de coordonnateurs nationaux. Ils proposent des sessions de formation thématiques dont « Écoles promotrices de santé et bien-être à l'école ». Les formations sont adaptées aux différents contextes et sont déployées dans une logique partenariale.

Santé publique France

Santé publique France, agence nationale de santé publique, élabore et met à disposition des ressources afin d'accompagner les professionnels dans la formation en promotion de la santé :

A consulter

Textes de référence

Article L.121-4-1 du Code de l’éducation qui précise le champ de la mission de promotion de la santé à l'école.

Article L. 541-1 du Code de l'éducation : les actions de promotion de la santé des élèves font partie des missions de l'éducation nationale […].

Circulaire n° 2016-008 du 28 janvier 2016 relative à la mise en place du parcours éducatif de santé pour tous les élèves.

Circulaire n° 2015-117 du 10 novembre 2015 relative à la politique éducative sociale et de santé en faveur des élèves.

Circulaire n° 2011-216 du 2 décembre 2011 relative à la promotion de la santé dans les territoires académiques.

Comité interministériel de la santé du 26 mars 2018 : adoption d’une approche globale de la santé avec une priorité donnée à la prévention et définition de la démarche École promotrice de santé.