Comment aborder la prévention des conduites addictives à l'École ?

La prévention des conduites addictives en milieu scolaire s'inscrit dans une démarche globale d'éducation à la santé. Cette prévention est intégrée dans les programmes dès l'école primaire et tout au long du cursus scolaire.

Mis à jour : juillet 2022

Prévenir précocement les conduites addictives des élèves 

Les consommations de substances psychoactives des collégiens et des lycéens 

Selon les enquêtes nationales, les résultats témoignent d'un repli global des usages d'alcool et de cannabis entre 2014 et 2021 même si les niveaux de consommation invitent à poursuivre les actions de prévention.Que ce soit l'alcool, le tabac ou le cannabis, la période du lycée est marquée par une augmentation importante des niveaux et des fréquences de consommation.

Si les jeunes français présentent des niveaux d’expérimentation et de consommation de tabac à 11, 13 et 16 ans supérieurs à la moyenne européenne, tant pour les filles que pour les garçons, ces derniers sont en baisse très significative depuis 1998 à un rythme plus soutenu que dans les autres pays. En particulier, l’expérimentation à 13 ans, âge auquel l’initiation est déterminante dans l’entrée dans l’addiction à 16 ans, est en recul de 30 points de 43 à 14% en 2018. En 2021, 29,1% des élèves de 3e ont expérimenté la cigarette et 3,7% sont des fumeurs quotidiens, contre respectivement 51,8% et 15,6% en 2010. Le tabagisme quotidien apparait surtout en classe de troisième, se poursuit et progresse durant les années lycée, passant de 14 % de fumeurs en seconde à 21,5 % en terminale.

La consommation d’alcool est en revanche la plus élevée d’Europe, bien que le niveau d’alcoolisations ponctuelles importantes (API) soit comparable, et sans évolution notable depuis 20 ans. La pandémie et la limitation des sociabilités générées a néanmoins conduit à une baisse accélérée de l’expérimentation de l’alcool : le nombre d’élèves de 3e n’ayant jamais bu d’alcool a doublé entre 2018 et 2021 (de 17,8% à 35,9%).

La France affiche également des prévalences d’usage de cannabis parmi les plus élevées d’Europe avec toutefois une inflexion marquée à la baisse de l’expérimentation et de l’usage depuis 2014.

La diffusion du cannabis s'amorce à la fin du collège (en 2021, 9,1% des élèves de 3e ont expérimenté le cannabis, contre 23,9% en 2010). En effet, « les années lycées » sont un moment privilégié de la diffusion du cannabis, puisqu’un tiers des lycéens (33,1%) disent en avoir déjà fumé au cours de leur vie : 25,2% en 2de et 42,4% en terminale

Consulter les résultats des enquêtes nationales

Donner aux élèves les moyens de se prémunir contre les conduites addictives 

Les stratégies de prévention efficaces chez les élèves ont été scientifiquement établies par une expertise collective menée par l'Inserm en 2014. Parmi les stratégies les plus probantes en milieu scolaire figurent les programmes de développement des compétences psychosociales, la prévention par les pairs et les interventions fondées sur l'entretien motivationnel.

Les programmes de développement des compétences psychosociales visent à développer chez les élèves les aptitudes cognitives, émotionnelles et sociales qui les aideront à faire face aux situations problématiques et à exercer des choix favorables à leur santé (physique, mentale et sociale) et à celle de leur entourage. Ils participent de concert à la promotion de la santé et à l'apprentissage d'une citoyenneté éclairée.

Prévenir les conduites addictives en proposant des séances éducatives dédiées apporte aux élèves :

  • des connaissances relatives à leur santé et leur bien-être, notamment dans le domaine des addictions ;
  • des informations sur les produits (tabac, alcool, drogues illicites), leurs effets et sur la législation en vigueur ;
  • une mise à distance critique des stéréotypes et des pressions sociales poussant à la consommation ;
  • une information sur les ressources d'aide et de soutien dans et à l'extérieur de l'établissement.

La prévention des conduites addictives permet d'articuler le développement des compétences transversales et disciplinaires des élèves. Elle s'appuie sur les objectifs et les contenus des enseignements et le socle commun de compétences, de connaissances et de culture ;

  • des séances d'information et de prévention, à raison d'au moins une séance annuelle, planifiées dans l'emploi du temps des élèves.;
  • la vie quotidienne des établissements, par l'attention que chaque membre de l'équipe éducative porte aux élèves, et en particulier à ceux présentant des signes d'alerte.

S'appuyer sur les partenaires de l'École

Établir un partenariat avec la Consultation jeunes consommateurs (CJC) de proximité 

Il est important de promouvoir les comportements favorables à la santé en développant la prévention et la promotion de la santé dans les établissements scolaires.

Le dispositif de Consultation Jeunes Consommateurs (CJC) créé en 2005 s'insère dans une politique d'accompagnement et d'encadrement des pratiques addictives. Lieux d'écoute, d'information et de soutien, les CJC sont un espace de rencontre entre professionnels des addictions et de l'adolescence.

Dans le cadre du projet d'établissement, en lien avec le Comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), les établissements scolaires peuvent signer une convention de partenariat avec la Consultation Jeunes Consommateurs référente située à proximité afin de systématiser les échanges et les liens entre l'équipe de la consultation jeunes consommateurs et la communauté éducative.

Relayer l'opération Moi(s) sans tabac 

Depuis 2016, le ministère chargé de l'éducation nationale soutient l'opération « Moi(s) Sans Tabac ». Sous la forme d'un défi national, la campagne incite et accompagne les fumeurs volontaires dans leur démarche d'arrêt du tabac, via des ressources et des actions de communication et de prévention de proximité.

À ce titre, les sites de chaque académie peuvent relayer la campagne à l'attention de tous les personnels des services comme des établissements de l'éducation nationale. Chaque membre de la communauté éducative peut, en fonction de ses missions et fonctions, proposer des actions éducatives en lien avec la campagne au titre de la prévention des conduites addictives. Des livrets peuvent participer à la mise en œuvre de ces actions.

Consulter les guides d'accompagnement

Guide de prévention du dopage et des conduites dopantes

Les élèves, de plus en plus jeunes, peuvent être tentés, dans le cadre de leur vie personnelle ou scolaire, de recourir à des produits pour améliorer leurs performances intellectuelles, notamment dans la perspective d'examens, ou pour modifier leur apparence physique (perte de poids ou augmentation de la masse musculaire).

Les ministères en charge de l'Éducation nationale, de la Jeunesse, de l'Enseignement supérieur, ont décidé d'engager, en 2017, une action de sensibilisation pour lutter contre les conduites dopantes et le dopage auprès des collégiens et lycéens.

Un Guide de prévention du dopage et des conduites dopantes à destination des enseignants ayant pour objectif de les aider à réaliser une action de sensibilisation sur ces thématiques auprès de leurs élèves a ainsi été élaboré.

Guide repères « Conduites addictives »

Produit par l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA), ce guide repères sur les conduites addictives « Travailler pour et avec les personnes de l'entourage » fait la synthèse des repères et outils pour prévenir, repérer et accompagner, entre autres, les adolescents face aux comportements à risques en matière d'addiction.

Guide pratique du Maire face aux conduites addictives

Ce Guide pratique du Maire face aux conduites addictives a vocation à accompagner les maires au quotidien et explicite leurs missions quant à la mise en œuvre de projets de prévention auprès des enfants et adolescents en milieu scolaire en lien avec les partenaires.

Informations pour aller plus loin

Rapport OFDT mars 2022

En 20 ans, plus de 200 000 adolescents âgés de 17 ans ont été interrogés à intervalles régulier lors de la journée défense et citoyenneté (JDC) dans l’objectif de suivre l’évolution des niveaux d’usage, les changements de pratiques de consommation, repérer et mesurer les nouveaux produits : la présente publication revient sur ces 20 ans d’évolution des usages chez les jeunes, documentée par le dispositif ESCAPAD.

Le rapport publié en mars 2022 montre un recul des expérimentations et des usages d'alcool, de tabac et de cannabis mais de nouvelles pratiques et des disparités multiples.

Les principales tendances observées mettent en exergue un recul des expérimentations et des usages des substances psychoactives comme l’alcool, le tabac ou le cannabis, en parallèle d’une progression des alcoolisations ponctuelles importantes, du recours à de nouvelles pratiques (e-cigarette, chicha, protoxyde d’azote) et l’observation récente de pratiques de jeux d’argent et de hasard en population adolescente. Cette prise de recul sur 20 ans permet aussi de saisir le poids des inégalités géographiques, sociales, économiques et de santé dans la construction des expérimentations et des usages chez les adolescents et d’interroger les réponses publiques apportées.

Le numéro 135 de la revue Tendances

Le numéro 135 de la revue Tendances, publiée par l'observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT), s'intéresse à « L'exposition au marketing en faveur de l'alcool chez les jeunes, à 17 ans ». L'étude montre une corrélation entre l'exposition des adolescents à la publicité pour des boissons alcoolisées et leurs niveaux et pratiques de consommation. Elle confirme notamment l'importance d'une éducation aux médias (EMI) et à l'information articulée à la promotion de la santé en milieu scolaire.

Consulter également « L'exposition au marketing en faveur de l'alcool chez les jeunes, à 17 ans », OFDT, Tendances, n°135, décembre 2019

La consommation de substances psychoactives (SPA)

La consommation de substances psychoactives (SPA) a des effets particulièrement néfastes chez les adolescents et jeunes adultes. Celle-ci demeure importante importante en France même si une tendance à la baisse comment a être observée. Ce rapport « La consommation de substances psychoactives chez les jeunes en France et dans certains pays à revenus élevés. État des lieux, des modes et niveaux de consommation, et facteurs associés. », élaboré par Santé publique France et l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies à partir d'éléments de la littérature et de données d'enquêtes récentes, dresse un panorama, non exhaustif, des évolutions et des usages de consommation des SPA chez les jeunes en France et à l'étranger. Il présente également des pistes explicatives des tendances observées.

Jeunes et cannabis

Dossier 4 pages « L'essentiel sur... Jeunes et cannabis : informer sur les risques, protéger les plus jeunes » publié par la Mildeca. Ce document présente des données synthétiques sur les niveaux de consommation de cannabis chez les jeunes : l'âge moyen de l'expérimentation du cannabis est de 15 ans ; 25 % des usagers de 17 ans présentent un risque élevé d'usage problématique ou de dépendance. Il explicite les raisons pour lesquelles l'adolescent est particulièrement vulnérable face à cette substance et présente les actions gouvernementales mises en œuvre. Enfin, il permet de déconstruire certaines idées reçues.

Séminaire national d'éducation à la sécurité routière et de prévention des conduites à risques

Visionner l'enregistrement vidéo de l'intervention du Dr Bruno FALISSARD sur « Les approches psychosociales, mode efficace de prévention pour lutter contre les conduites addictives », dans le cadre du séminaire national d'Éducation à la sécurité routière et de prévention des conduites à risques organisé par le ministère chargé de l'Éducation nationale, le 28 mars 2018, à Paris.

Drogues info-service

La rubrique « Les drogues et l'École » du site Drogues info-service aborde les sujets :

  • Usage et trafic de drogue au sein de l'école.
  • L'accompagnement des élèves en difficulté avec les drogues.

Un livret à destination des élèves pour les aider à dire non aux addictions

« Jeux vidéo, alcool, tabac. Je dis NON aux addictions ! » est un livret publié par la Mildeca ,en partenariat avec les éditions Bayard Jeunesse et destiné aux jeunes adolescents entre 10 et 13 ans.

Ce livret à destination des élèves pour les aider à dire non aux addictions met l'accent sur les incitations à consommer, dans le cercle familial ou amical, mais également dans l'espace public, les réseaux sociaux et les sites Internet. Sous une forme ludique, il accompagne les adolescents dans les questionnements auxquels ils peuvent être confrontés face à des incitations à la consommation de substances psychoactives en leur donnant des stratégies pour opérer des choix responsables et favorables à leur bien-être.