Éduscol
Accueil    Actualités  

Actualités

L’oxygénation cellulaire au prix Nobel de médecine

Trois chercheurs ayant travaillé sur l’oxygénation des cellules ont reçu le prix Nobel de médecine 2019.

Dans cet article de Maxisciences, Myriam Bernaudin, chercheuse au CNRS, explique les avancées majeures permises par les travaux des nobelisés.

Les Américains Gregg Semenza et William Kaelin et le Britannique Sir Peter Ratcliffe ont ainsi travaillé sur l’adaptation des cellules aux variations de dioxygène disponible. La dégradation de la protéine HIF-1a est permise par le dioxygène. Lorsque ce dernier vient à manquer, l’augmentation du taux de protéine HIF-1a dans la cellule engendre une expression génétique spécifique.

« La protéine HIF se fixe sur des HRE (Hypoxia Response Element) pour activer la synthèse d’une molécule telle que l’érythropoïétine »détaille la chercheuse dans cet article illustré.


Autres actualités en lien :

Publié le 14.10.2019

Retour aux articles