Classes et lycées engagés

Lieu d’émancipation par le savoir, mais aussi lieu d’éducation et de transmission de valeurs, de construction d’une conscience civique, l’École contribue de manière décisive à susciter, soutenir et promouvoir l’engagement des élèves.

Le nouveau label « classes et lycées engagés » valorise et renforce la dynamique portée par de nombreux établissements.

Mis à jour : avril 2024

Qu’est-ce qu’une « classe engagée », un « lycée engagé» ?

Le projet d’engagement en établissement

L'école est le lieu dans lequel chaque élève partage des valeurs communes, éprouve la relation aux autres, prend conscience et comprend les grands enjeux contemporains qui traversent la société, jouit de droits et obéit à des règles, apprend ce qu’impliquent la liberté et la responsabilité.

Faire vivre la démocratie scolaire est aussi un moyen puissant de renforcer la compréhension concrète et la transmission des valeurs et principes de la République, de construire le sentiment d’appartenance à la nation et de renforcer la confiance dans les institutions.

De nombreux dispositifs et temps collectifs au sein des établissements stimulent l’engagement des élèves. Vous pouvez consulter une sélection de ces actions.

Le label « classes et lycées engagés »

À partir de la rentrée 2023, le label « classe engagée » ou « lycée engagé » permettra à des élèves de seconde et de première année de CAP de bénéficier d’un projet pédagogique annuel proposant des contenus et initiatives autour de l’engagement et s’inscrivant dans les actions éducatives et les enseignements quotidiens. La labellisation sera définie en fonction de la thématique du projet de classe déterminée selon les dominantes suivantes :

  • défense et mémoire,
  • sport et jeux olympiques et paralympiques,
  • environnement,
  • résilience et prévention des risques.

Il s’agit d’un projet pédagogique annuel proposant des contenus et initiatives s’inscrivant dans les actions éducatives et les enseignements quotidiens des lycées et, en tout premier lieu, de l’enseignement moral et civique et de l’éducation à la citoyenneté. Ce projet pédagogique intègre la participation à un séjour de cohésion du service national universel sur temps scolaire, dont une partie du contenu est articulé avec la thématique du projet pédagogique d’engagement.

Consulter la note de service du 23 juin 2023 Consulter la note de service du 23 juin 2023

Un outil pour communiquer

Télécharger le flyer "Une classe engagée dans votre lycée : comment ça marche ?"

Je m’inscris dans le dispositif « classes et lycées engagés »

Comment faire pour être labellisé ?

Les établissements qui souhaitent bénéficier de la labellisation déposent leur candidature en ligne jusqu’au mercredi 15 novembre (enquête « démarches simplifiées »).
Ils peuvent contacter la déléguée générale au SNU pour toute question : @email
Les services académiques constituent un comité ad hoc de labellisation. Les réponses seront apportées aux établissements au fur et à mesure des candidatures dans un délai de quinze jours.
La déléguée générale au SNU procède, au premier semestre 2023-2024, à l’organisation du calendrier et des appariements entre les classes engagées de seconde ou de première année de CAP et les centres SNU pour l’année 2024. Les séjours de cohésion démarrent en mars 2024.

    La répartition des rôles et missions de chacun

    Le chef d’établissement pilote et coordonne le projet « Classes et Lycées engagés » au sein de son établissement. Il s’assure de la cohérence du projet et veille à la bonne intégration du séjour de cohésion SNU en classe de seconde et de de première année de CAP en l’articulant dans l’organisation du temps scolaire. Il s’assure également de l’adhésion des familles au travers d’échanges en les informant et en leur explicitant les apports pédagogiques du séjour de cohésion et de la dynamique d’engagement. Dans le but d’accompagner les actions et de favoriser l’engagement au sein des classes et lycées engagés, il est nommé un référent pour chaque « classe engagée » dont les missions sont déclinées ci-dessous.

    Foire aux questions

    Cette FAQ aborde les thématiques suivantes : le dispositif « classes et lycées engagés » dans les établissements scolaires, le pilotage et la mise en œuvre, l’accompagnement du dispositif, le professeur référent, la labellisation et son articulation avec le séjour de cohésion SNU, le dispositif et le parcours citoyen des élèves.

    Les ressources pour la mise en œuvre pédagogique et éducative de la classe engagée

    Le lien nécessaire entre séjour de cohésion et enseignement moral et civique

    Les contenus liés à l’enseignement moral et civique et plus globalement à l’éducation à la citoyenneté font écho à ceux des séjours de cohésion et aux objectifs généraux du SNU. Il s’agit de formaliser la complémentarité entre l’éducation scolaire à la citoyenneté et le séjour de cohésion et d’inscrire l’EMC et le SNU dans le parcours citoyen.

    Une mission de l'IGESR a travaillé à partir des compétences visées par les programmes d’EMC. Elle propose des outils concrets qui pourront permettre aux chefs de centre SNU, aux chefs d’établissements et aux référents des classes engagées de construire leurs projets en cohérence avec le séjour et inversement.

    Le contenu des séjours de cohésion

    Le séjour de cohésion comprend un tronc commun de contenus et une coloration (3 journées dédiées) qui s’appuie sur les ressources locales. Il donne aux élèves l’opportunité de faire l’expérience de la cohésion, de vivre les valeurs de la République, d’acquérir les connaissances et les réflexes utiles face aux risques et menaces, de découvrir des formes variées d’engagement.

    Le tronc commun

    Le tronc commun comprend des activités diverses autour de la défense et de la mémoire, de la sécurité intérieure et de la résilience, des principes et des valeurs de la République mais aussi des activités permettant au jeune de s’engager pour l’environnement ainsi que des activités physiques, sportives et de cohésion. À la fin du séjour de cohésion, un rallye de synthèse est organisé. Il permet aux jeunes de restituer ce qu’ils ont appris durant le séjour.

    Les activités possibles dans la classe engagée en lien avec les 4 colorations

    Dans le cadre du séjour de cohésion, trois journées seront dédiées aux « colorations ». La coloration permet un approfondissement d’une des thématiques traitées dans le tronc commun .

    Vous trouverez ci-dessous un livret descriptif et des fiches pour chaque coloration qui permettent aux référents des classes engagées de faire le lien entre les contenus des séjours de cohésion, les programmes et les activités éducatives qui peuvent être développées dans le cadre du projet de classe.

    Poursuivre l’engagement des élèves

    Participation au forum de l’engagement

    Temps fort pour rencontrer et échanger avec des acteurs de l’engagement, le Forum est organisé sur le territoire de résidence ou de scolarisation des volontaires. Il vise à informer les jeunes de 15 à 17 ans sur le SNU ; à donner à voir des opportunités d’engagement durant la phase 2 du SNU ; à fédérer les volontaires dans le cadre de la réserve du service national universel ; à mobiliser les acteurs territoriaux.

    Le Forum peut prendre différentes formes. Au sein d’un établissement scolaire, il est organisé en lien avec l’équipe pédagogique et de vie scolaire, avec le référent « classes et lycées engagés » et les partenaires institutionnels et associatifs de l’établissement. Il s’inscrit plus particulièrement lors des « Semaines de l’Engagement » prévues fin septembre-début octobre. Il valorise les témoignages des volontaires du SNU sur leur vécu du séjour de cohésion, sur leur mission d’intérêt général et leur engagement de longue durée. Il associe également les volontaires du Service civique.

    Participation à une mission d’intérêt général 

    Dans l’année qui suit le séjour de cohésion, l’élève peut s’engager dans la réalisation d’une mission d’intérêt général et apporter une aide à une structure près de chez lui, dans divers domaines au choix : solidarité, santé, éducation, défense, environnement, sport …Cette mission de 84 heures minimum se réalise hors temps scolaire.

    Il y a plusieurs façons de réaliser sa mission d’intérêt général : une mission régulière, une mission ponctuelle, un projet collectif ou la préparation et formation en vue d’un engagement volontaire plus long notamment dans le cadre du service civique.

    Pour aller plus loin sur la mission d’intérêt général, consulter le site du SNU

    L'engagement volontaire

    À l’issue de la mission d’intérêt général, l’élève peut poursuivre son engagement dans un dispositif de volontariat comme le Service civique, qui est indemnisé, ou par du bénévolat. Cet engagement d’une durée de 3 mois à un an peut être réalisé jusqu’à l’âge de 25 ans. Il existe de nombreuses formes de dispositifs et d'engagement possibles : la réserve civique, les jeunes sapeurs-pompiers, la réserve opérationnelle de la police nationale, le Service civique, le Corps européen de solidarité, la réserve opérationnelle dans les armées (armée de Terre, armée de l'Air, Marine nationale, etc.), l’engagement associatif, le volontariat international, la réserve de la Gendarmerie nationale, le service militaire volontaire, le service militaire adapté …

    Pour aller plus loin sur ces dispositifs d’engagement volontaire, consulter le site du SNU

    À consulter

    Des moments clés de la vie collective en établissement

    La participation des élèves à des concours et prix scolaires