Le 3e trimestre de terminale générale et technologique

Durant les deux années du cycle terminal, les lycéens poursuivent leurs apprentissages en se préparant au baccalauréat général ou technologique et à la poursuite d'études supérieures. Le dernier trimestre de la classe de terminale est un moment de capitalisation et consolidation des acquis. Il permet de privilégier des modalités d’apprentissage et une démarche pédagogique offrant, notamment, une plus large place à l’autonomie et aux coopérations.

Mis à jour : janvier 2023

Travailler autrement durant le 3e trimestre

La fin d’année scolaire est aussi l’occasion de mettre l’accent sur les compétences transversales, atouts capitaux pour réussir dans l’enseignement supérieur et qui concourent à la sécurisation du parcours des élèves, à l’école puis tout au long de la vie. Les attendus des filières qui composeront leur futur cursus reposent fortement sur les compétences acquises tout au long du parcours scolaire Les modalités pédagogiques privilégiant une approche par projet ou les mises en situation des élèves favoriseront le développement des compétences transversales.

Dans la voie générale, comme dans les séries de la voie technologique, cette approche, qui peut être menée en collaboration avec des enseignants des universités et des écoles supérieures de l’académie ou des sections d’enseignement supérieur présentes dans les lycées, est de nature à faciliter la transition des élèves vers leur statut d’étudiant. En fonction des partenariats développés, les dispositifs mobilisant des étudiants pour l’accompagnement des lycéens trouvent toute leur place dans la finalisation du parcours scolaire des élèves.

Propositions d’activités pédagogiques

Les enseignements de spécialité

Les programmes des enseignements de spécialité ont été conçus de façon à permettre une progression des acquisitions sur les deux années du cycle terminal.

Les moyennes de chaque trimestre ou semestre de première et de terminale dans les enseignements de spécialité suivis sur les deux années figurent dans le livret scolaire de l’élève, qui est transmis au jury du baccalauréat pour sa délibération.

L’ensemble de la démarche d’enseignement s’inscrit dans une perspective globale de spécialisation progressive vers la poursuite d’études. La préparation de ce passage vers l’enseignement supérieur prend une acuité particulière au dernier trimestre de la classe de terminale.

Ainsi, dans la programmation annuelle prévue par l’enseignant, dans chaque enseignement de spécialité, le troisième trimestre de la classe de terminale offre l’opportunité aux élèves de s’approprier les parties du programme annuel prévues, dans le cadre d’activités permettant de renforcer les compétences nécessaires à leur réussite dans l’enseignement supérieur. Cette démarche renforcera l’appropriation de la méthodologie que doit maîtriser un lycéen lorsqu’il arrive dans l’enseignement supérieur.

Propositions pédagogiques

Vous pouvez télécharger dans la liste ci-après les propositions pédagogiques au troisième trimestre pour les enseignements de spécialité.

D'autres fiches sont à venir.

Le Grand oral

Appuyée sur les enseignements de spécialité étudiés pendant les deux années du cycle terminal, l’épreuve du Grand oral constitue l’aboutissement d’une préparation à l’oral engagée depuis le début de la scolarité de l’élève. La réflexion sur les questions qu’il présentera le jour de l’épreuve s’instaure dès le début de la classe de première.

Tout au long du cycle terminal, des entraînements en classe lui permettent de développer sa pratique de l’oral et de la mettre en phase avec les attendus de l’épreuve. Les professeurs intervenant dans les enseignements de spécialité prennent une part importante dans cette préparation, mais c’est bien dans le cadre de tous les enseignements du cycle terminal que l’élève prépare cette épreuve, par la pratique de l’oral en classe selon des modalités propres à chaque enseignement.

À la fin de la classe de terminale, la période qui suit les épreuves terminales dans les enseignements de spécialité est un temps privilégié pour parachever cette préparation, dans le cadre d’une démarche portée par l’ensemble de l’équipe pédagogique.

Propositions pédagogiques

D'autres fiches sont à venir.

La philosophie

En philosophie, le troisième trimestre s’inscrit dans la continuité du travail de l’ensemble de l’année scolaire. Les moyennes de chaque trimestre ou semestre de l’année de terminale figurent dans le livret scolaire de l’élève, qui est transmis au jury du baccalauréat pour sa délibération. La préparation de l’épreuve terminale du mois de juin et d’une éventuelle épreuve orale au second groupe s’appuie sur l’ensemble des apprentissages de la classe de philosophie : acquisition d’une culture philosophique initiale, maîtrise de savoirs et de savoir-faire, exercice d’un jugement critique. Les professeurs ajustent les actes et moments pédagogiques du troisième trimestre aux besoins spécifiques de leurs élèves, faisant une place essentielle à l’appropriation du cours, aux recherches et aux lectures personnelles, aux travaux individuels ou collectifs, écrits ou oraux, dans un esprit qui est aussi celui des pratiques de travail autonome requises dans l’enseignement supérieur.

Les enseignements communs évalués en contrôle continu pour l’examen

Dans les enseignements communs dont la moyenne annuelle est prise en compte pour le baccalauréat dans le cadre du contrôle continu, le 3e trimestre de la classe de terminale ouvre des perspectives très riches pour les enseignants. Cette période de l’année doit être perçue comme un moment de transition, d’étape entre la fin du parcours du secondaire et l’entrée dans le supérieur. Ces enseignements, parce qu’ils contribuent largement au développement des compétences transversales, sont une clé pour la réussite dans l’enseignement supérieur.

Il s’agit pour l’enseignant de mener à terme les séquences qu’il avait prévues dans le cadre de sa programmation annuelle, au vu des contenus d’enseignement prévus par la règlementation, tout en initiant les élèves aux méthodologies du supérieur (travail de recherche scientifique, construction d’une bibliographie, élaboration d’une prise de parole en public sur un sujet donné, connaissance approfondie des auteurs de référence, renforcement de l’appropriation de la démarche de projet autour de thématiques en lien avec l’enseignement…). Ces méthodologies peuvent constituer un support, un vecteur pertinent pour l’appropriation des programmes en vigueur.

Propositions pédagogiques

D'autres fiches sont à venir.