Présentation du Grand oral

Depuis la session 2021, une épreuve orale terminale, dite Grand oral, figure parmi les épreuves terminales au baccalauréat général et technologique.

Mis à jour : novembre 2022

Définition et objectifs

L'épreuve du « Grand oral » permet au candidat de montrer sa capacité à prendre la parole en public de façon claire et convaincante. Elle lui offre aussi l’opportunité d'utiliser les connaissances liées à ses spécialités pour démontrer ses capacités argumentatives et la maturité de son projet de poursuite d'études, voire professionnel.

L'épreuve

Épreuve orale
Durée : 20 minutes
Préparation : 20 minutes
Coefficient : 10 [voie générale] et 14 [voie technologique]

L'épreuve orale terminale est obligatoire pour tous les candidats, quel que soit leur statut (scolaire ou individuel),qui présentent l'épreuve dans les mêmes conditions.

Les candidats à besoins éducatifs particuliers peuvent demander à bénéficier d'aménagements de l'épreuve conformément à l'annexe 2 des notes de service publiées au BO n°31 du 26 août 2021 :

Évaluation de l'épreuve

L'épreuve est notée sur 20 points.
Le jury valorise la solidité des connaissances du candidat, sa capacité à argumenter et à relier les savoirs, son esprit critique, la précision de son expression, la clarté de son propos, son engagement dans sa parole, sa force de conviction. Il peut s'appuyer sur la grille indicative de l'annexe 1 des notes de service publiées du 27 juillet 2021 relative à l’épreuve orale dite Grand oral de la classe de terminale de la voie technologique à compter de la session 2022 et à l’épreuve orale dite Grand oral de la classe de terminale de la voie générale à compter de la session 2022.

Format et déroulement de l'épreuve

Le Grand oral dure 20 minutes avec 20 minutes de préparation.

Le candidat présente au jury deux questions préparées avec ses professeurs et éventuellement avec d'autres élèves, qui portent sur ses deux spécialités, soit prises isolément, soit abordées de manière transversale en voie générale. Pour la voie technologique, ces questions s'appuient sur l'enseignement de spécialité pour lequel le programme prévoit la réalisation d'une étude approfondie. Cette étude approfondie correspond, dans certaines séries, au projet réalisé pendant l’année. 

Le jury choisit une de ces deux questions. Le candidat a ensuite 20 minutes de préparation pour mettre en ordre ses idées et préparer s’il le souhaite un support sur du papier. Ce support est une aide pour la parole du candidat ; il n’a pas vocation à être donné à lire au jury. Il s’agit de notes, d’un plan d’exposé, de trame de prise de parole, de mots-clefs ou d’idées directrices. Ces notes peuvent aussi servir de document d’appui à l’argumentation (schéma, courbe, diagramme, tableau, formule mathématique…).

L'épreuve se déroule en 3 temps

Déroulé de l'épreuve

Pendant 5 minutes, le candidat présente la question choisie et y répond. Le jury évalue son argumentation et ses qualités de présentation. Pendant son exposé, sauf aménagements pour les candidats à besoins spécifiques, le candidat est debout. Pour son exposé, le candidat peut s’appuyer sur son support. Il peut le montrer au jury mais pas le lui remettre. Si la salle d’examen dispose d’un tableau, le candidat ne peut pas l’utiliser.

Ensuite, pendant 10 minutes, le jury échange avec le candidat et évalue la solidité de ses connaissances et ses compétences argumentatives. Ce temps d’échange permet à l’élève de mettre en valeur ses connaissances, liées au programme de la spécialité suivie en classes de première et de terminale, sur laquelle repose la question présentée pendant la première partie de l’épreuve (ou sur les deux spécialités suivies en classes de première et de terminale lorsque la question présentée pendant la première partie de l’épreuve était une question transversale). Durant l’échange, le candidat peut s’appuyer sur son support. Il peut le montrer au jury, à son initiative ou en réponse à une question du jury. Pour autant, le jury ne peut pas le conserver à l’issue de l’épreuve ni l’évaluer. Si la salle d’examen dispose d’un tableau, son utilisation durant ce deuxième temps est interdite. Le jury ne peut pas demander au candidat d’écrire (ni sur une feuille, ni au tableau) pour répondre à des questions qu’il lui soumettrait ou faire des exercices.

Les 5 dernières minutes d'échanges avec le jury portent sur le projet d'orientation du candidat. Le candidat montre que la question traitée a participé à la maturation de son projet de poursuite d'études, et même pour son projet professionnel.

Le jury va porter son attention sur la solidité des connaissances, la capacité à argumenter et à relier les savoirs, l'expression et la clarté du propos, l'engagement dans la parole, la force de conviction et la manière d'exprimer une réflexion personnelle, ainsi qu'aux motivations du candidat.

Candidats individuels ou issus des établissements privés hors contrat

Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve orale terminale dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le document précisant les questions présentées par le candidat à destination du jury est alors constitué par le candidat lui-même, en conformité avec le cadre défini pour les candidats scolaires.

Composition du jury

Le jury est composé de deux professeurs de disciplines différentes, dont l'un représente l'un des deux enseignements de spécialité du candidat et l'autre représente l'autre enseignement de spécialité ou l'un des enseignements communs, ou est professeur-documentaliste.

 Ressources

Présentation institutionnelle du Grand oral

Rachel-Marie Pradeilles-Duval - Cheffe de service de l'instruction publique et de l'action pédagogique - Direction générale de l'enseignement scolaire (Dgesco)

Supports de communication

Affiche sur le Grand oral

Cette affiche présente aux élèves le déroulé de l'épreuve du Grand oral.

Schéma sur le support préparé par le candidat

Ce schéma précise les consignes concernant le support que le candidat peut préparer pendant les 20 minutes de préparation et utiliser pendant l’épreuve.

Télécharger le schéma sur le support préparé par le candidat Télécharger le schéma sur le support préparé par le candidat

Documents pour les enseignants

Guide pour le jury de l'épreuve de Grand oral  (mis à jour en octobre 2022)

Questions/réponses pour le jury du Grand oral  (mis à jour en octobre 2022).

Questions/réponses sur les modalités de préparation de l’épreuve, son déroulement et ses attendus.
(mis à jour en octobre 2022)

Des vidéos pour accompagner les élèves

Les élèves peuvent retrouver ces vidéos et d'autres conseils sur le site Réussir au lycée et sur la page dédiée aux petits tutos du Grand oral sur le site Lumni

Natacha Gorka, professeure de sciences de la vie et de la Terre, académie Orléans-Tours et Johann Boeuf, professeur de français, académie de Poitiers, prennent alternativement la parole.

Le parcours national magistère d'autoformation des professeurs

Pour accompagner au mieux les IA-IPR et les formateurs académiques dans l’appui qu’ils apportent aux enseignants du cycle terminal, tant dans leur enseignement que dans leur mission  de jury d’examen, les académies ont pu bénéficier de deux séminaires distincts dans le cadre du plan national de formation (PNF) :

  • En 2019-2020 : un séminaire portant sur la « Formation à la préparation et à l’évaluation du Grand oral ».
    L’objectif de ce 1er PNF était d’accompagner les différents acteurs du lycée général et    technologique dans la formation, la préparation et l’évaluation des élèves au Grand oral, de la seconde à la Terminale.
     
  • En 2021-2022 : un séminaire autour de la problématique « Former les élèves au Grand oral, évaluer les candidats au Grand oral ».
    Ce second séminaire a été construit en s’appuyant sur l’expérience de la première session de l’examen du Grand oral (baccalauréat 2021). La volonté était d’utiliser l’expérience de la session 2021 pour faire émerger des réflexions sur la formation des professeurs des séries générales et technologiques, l’homogénéisation des pratiques entre les disciplines, les attendus de l’évaluation et sur le rôle du Grand oral pour rendre les élèves acteurs de leur orientation, tout en soulevant aussi les questions organisationnelles.

Formation au Grand oral sur la plateforme magistère

Ce parcours d'autoformation s’appuie sur le séminaire de 2020 portant sur la « Formation à la préparation et à l’évaluation du Grand oral ». Il est destiné à tous les professeurs et, parmi eux, aux jurys ayant en responsabilité son évaluation. D'une durée de 4h, il se décline en 4 modules :

  • définition et fonctionnement de l'épreuve ;
  • l'élève, auteur et acteur de sa parole ;
  • préparer les élèves au Grand oral, faut-il tout réinventer ?
  • être jury du Grand oral.

L'objectif de ce parcours d’auto-formation est de permettre, par différentes mises en activité, d’analyser des prestations orales filmées et de découvrir des propositions de mise en œuvre pédagogique.

A consulter sur éduscol