Présentation du baccalauréat général

Mis à jour : novembre 2023

Le baccalauréat général évalue le niveau atteint dans les enseignements suivis pendant les deux années du cycle terminal de la voie générale.

Ces enseignements sont évalués selon deux modalités :

  • dans le cadre d’épreuves terminales (60 % de la note finale) ;
  • dans le cadre du contrôle continu par la prise en compte de l'évaluation des résultats de l'élève en classe durant le cycle terminal :
    • dans les enseignements obligatoires ne faisant pas l’objet d’épreuves terminales (40 % de la note finale) ;
    • dans tous les enseignements optionnels (coefficients supplémentaires).

Les épreuves terminales du premier groupe

Les épreuves terminales comprennent les épreuves (écrites et orales) de français passées par anticipation en fin de première ainsi que les épreuves finales, passées en terminale.

Les notes attribuées aux épreuves anticipées de français sont provisoires jusqu'à la délibération du jury qui se réunit l'année suivante dans le cadre de la session de l'examen.

Les épreuves finales de terminale comprennent :

  • les deux épreuves de spécialité ;
  • l'épreuve écrite de philosophie ;
  • l'épreuve orale terminale, dite « Grand oral ».

Tableau de répartition des coefficients des épreuves terminales

  Première Terminale
Français (écrit et oral) 10 (5+5)  
Philosophie   8
Enseignement de spécialité 1   16
Enseignement de spécialité 2   16
Grand oral   10
Total 10 50

Le contrôle continu

Le contrôle continu des candidats scolaires consiste à faire valoir les moyennes annuelles, calculées à partir des moyennes trimestrielles ou semestrielles de l’élève sur le cycle terminal. Le projet d’évaluation établi par l’établissement précise les modalités d’organisation de ce contrôle continu. Ce projet est porté à la connaissance de l’élève et de sa famille. Il précise notamment le cas des situations d’absence de l’élève.

Les candidats individuels passent des évaluations ponctuelles dont les notes sont prises en compte au titre du contrôle continu.

Enseignements obligatoires évalués au titre du contrôle continu et leurs coefficients

40 % de la note du baccalauréat est constitué des résultats obtenus en classe, dans le cadre du contrôle continu, pendant les deux années du cycle terminal, dans les enseignements suivants.

Tableau des coefficients du contrôle continu

  Coefficient de première Coefficient de terminale Total cycle
Enseignement de spécialité de première 8 - 8
Histoire-géographie 3 3 6
Langue vivante A 3 3 6
Langue vivante B 3 3 6
Enseignement scientifique* 3 3 6
Éducation physique et sportive - 6 6
Enseignement moral et civique 1 1 2
Total 21 19 40

* L’enseignement scientifique intègre un enseignement de mathématiques spécifique pour les élèves qui ne suivent pas l’enseignement de spécialité mathématiques.

En éducation physique et sportive, la note retenue au titre du contrôle continu est la moyenne des notes obtenues par l’élève aux évaluations certificatives prévues dans le cadre du contrôle en cours de formation (CCF).

Les enseignements optionnels

Les candidats peuvent choisir de présenter au baccalauréat des enseignements optionnels qui sont évalués par le contrôle continu.

Une option peut être suivie en classe de première, deux options en classe de terminale. La liste des enseignements optionnels pouvant être choisis est présentée dans la page du cycle terminal de la voie générale.

Un coefficient 2 est affecté à la moyenne annuelle de l’élève dans chaque enseignement optionnel, pour chaque année où l’enseignement a été suivi.

Les points ainsi obtenus s’ajoutent à ceux obtenus dans les enseignements obligatoires. Ainsi, un élève qui choisit de suivre un enseignement optionnel en première et en terminale, voit l’ensemble de ses points rapportés à un coefficient 104.

À consulter sur éduscol

La délivrance du diplôme

Les conditions d’obtention du baccalauréat

À l'issue des épreuves du premier groupe, le jury de délibération prend connaissance des notes obtenues aux épreuves terminales et des notes obtenues dans les enseignements relevant du contrôle continu. Si le candidat a obtenu une note finale de 10/20 ou plus, il est déclaré définitivement admis ; s'il a obtenu une note finale au moins égale à 8/20 et inférieure à 10/20, il est autorisé à présenter les épreuves orales du second groupe ; s'il a obtenu une note finale inférieure à 8/20, il est ajourné définitivement.

Les mentions

Les mentions « assez bien » (AB), « bien » (B), « très bien » (TB) et « très bien avec les félicitations du jury » ne sont attribuées qu'aux candidats obtenant le baccalauréat au premier groupe d'épreuves, en fonction de la note finale obtenue.

La règle est la suivante :

  • Mention AB : moyenne supérieure ou égale à 12 et inférieure à 14 ;
  • Mention B : moyenne supérieure ou égale à 14 et inférieure à 16 ;
  • Mention TB : moyenne supérieure ou égale à 16 et inférieure à 18 ;
  • Mention TB avec les félicitations du jury : moyenne supérieure ou égale à 18.

Les épreuves du second groupe (« oraux de rattrapage » ou « épreuves de contrôle »)

Ces épreuves concernent les élèves qui ont obtenu une note finale au moins égale à 8/20 et inférieure à 10/20.

Lors des épreuves du second groupe, le candidat se présente à deux épreuves orales dans deux disciplines qu'il choisit parmi celles qui ont fait l'objet d'épreuves terminales écrites au premier groupe, y compris les épreuves anticipées. Ces oraux du second groupe ne peuvent donc porter que sur le français, la philosophie ou les enseignements de spécialité de terminale.

Le programme sur lequel peut porter l’épreuve orale de contrôle est identique au programme de l’épreuve écrite du premier groupe.

Le jury de délibération du second groupe retient la meilleure note obtenue par le candidat au premier ou au second groupe.

Le candidat est reçu s'il obtient, à l'issue de ces oraux, une note finale d’au moins 10/20 (épreuves terminales et contrôle continu).

Un certificat de fin d'études secondaires (C.F.E.S.) est délivré aux candidats ajournés à l'issue des épreuves du second groupe.

Les épreuves de remplacement des épreuves terminales (ou « épreuves de septembre »)

Les candidats qui, pour cause de force majeure dûment constatée ou pour cause de mobilité scolaire européenne et internationale dûment encadrée par un contrat d’études, n'ont pu passer à la fin de l'année scolaire tout ou partie des épreuves terminales du premier groupe, peuvent être autorisés par le recteur d’académie à se présenter aux épreuves de remplacement organisées au début de l'année scolaire suivante (au mois de septembre suivant).

La session de remplacement ne comporte pas les parties pratique ou orale des épreuves terminales lorsqu’elles sont prévues par la réglementation des épreuves du premier groupe.

À consulter