Lycée professionnel

Présentation de la formation au lycée professionnel

Le lycée professionnel propose un enseignement en relation avec l'entreprise et ses métiers afin de faire acquérir des compétences et des connaissances générales et professionnelles, dans divers secteurs et à différents niveaux de formation. L'enseignement dispensé poursuit deux finalités, l'insertion professionnelle et la poursuite d'études.

Un lycée professionnel en transformation

Le lycée professionnel se transforme pour mieux former aux métiers de demain et transmettre des savoir-faire d'excellence.

De nouvelles dynamiques pédagogiques se mettent en place :

  • la co-intervention des professeurs d'enseignement général et d'enseignement professionnel est renforcée. L'objectif est de donner plus de sens aux enseignements généraux en les rendant concrets pour les élèves dans une perspective professionnelle ;
  • tout au long de son parcours au lycée professionnel, le lycéen prépare individuellement ou collectivement un « chef d'oeuvre », qu'il présente à la fin de l'année de terminale devant un jury  ;
  • chaque lycéen bénéficie d'un temps renforcé dédié à la consolidation, à l'accompagnement et à la préparation de son projet d'avenir (265 heures en baccalauréat professionnel et 192,5 heures en CAP  sur l'ensemble du cycle).

Ce temps d'accompagnement sera consacré en baccalauréat professionnel :

  • en seconde, au renforcement en français et en mathématiques selon les besoins de chaque élève, après un test de positionnement en début d'année scolaire, et au choix de la spécialité ;
  • en première, à la consolidation des acquis et à la réflexion sur le projet d'avenir ;
  • en terminale, à une préparation à l'insertion professionnelle et à l'entreprenariat ou à la poursuite d'études en fonction du choix du lycéen.

Un accompagnement renforcé vers la poursuite des lycéens professionnels en BTS

Afin de faciliter l'accès des bacheliers professionnels aux STS, formations où leurs chances de réussite sont les meilleures pour ceux d'entre eux qui souhaitent poursuivre leurs études, une expérimentation, d'une durée de trois ans, engagée à la rentrée 2017, a été généralisée à toutes les académies, à l'exclusion des DROM à la rentrée 2019. 

L'expérimentation a pour objet de passer d'un processus de sélection à un processus d'orientation en STS ou STSA :

  • en déplaçant la décision d'admission sur le recteur ou le DRAAF qui se prononce en fonction de l'avis favorable du conseil de classe de l'établissement d'origine et des capacités d'accueil de la formation visée ;
  • en favorisant les relations entre les équipes des établissements d'origine et d'accueil pour améliorer la réussite du futur étudiant dans la formation intégrée.

Par ailleurs, les bacheliers professionnels ayant eu ou non un avis favorable du conseil de classe, sans proposition d'admission en STS, peuvent bénéficier d'une année de formation complémentaire en classe passerelle. S'ils obtiennent un avis favorable du chef d'établissement où la classe passerelle est suivie, leur admission en STS ou STSA est de droit, sous réserve de places disponibles.

Les parcours se font plus progressifs

Des familles de métiers en seconde

En classe de seconde, plusieurs spécialités de baccalauréat sont organisées sous forme de familles de métiers, permettant à l'élève d'affiner son  choix et de se déterminer en fin d'année scolaire.

Dans le cadre de la transformation de la voie professionnelle, 14 familles de métiers, définies au niveau national, sont mises en place par vagues successives. Elles offrent aux élèves de seconde la possibilité d'acquérir les compétences professionnelles communes aux spécialités concernées.

Trois familles de métiers sont effectives dès la rentrée 2019

  • Métiers de la construction durable, du bâtiment et des travaux publics

Travaux publics
Technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre
Interventions sur le patrimoine bâti, option A Maçonnerie
Interventions sur le patrimoine bâti, option B Charpente
Interventions sur le patrimoine bâti, option C Couverture
Menuiserie aluminium-verre
Aménagement et finitions du bâtiment
Ouvrages du bâtiment : métallerie

  • Métiers de la relation client

Métiers du commerce et de la vente option A Animation et gestion de l'espace commercial
Métiers du commerce et de la vente option B Prospection-clientèle et valorisation de l'offre commerciale
Métiers de l'accueil

  • Métiers de la gestion administrative, du transport et de la logistique

Gestion-administration
Logistique
Transport

Des parcours d'accès au diplôme adaptés en CAP

Le CAP propose des parcours d'accès au diplôme adaptés, dans leurs durées et leurs modalités, à la diversité de ses publics et aux attentes des professionnels. En fonction des profils et des besoins des élèves, le CAP pourra être préparé en 1, 2 ou 3 ans avec des modalités pédagogiques adaptées.

Le parcours en un an sera notamment proposé à :

  • des jeunes issus de première ou terminale, professionnelle, technologique ou générale motivés pour acquérir un CAP ;
  • des jeunes ayant déjà un diplôme dispensés à ce titre des épreuves générales.

Le CAP en deux ans sera proposé aux élèves issus de troisième pour acquérir un savoir-faire professionnel et des savoir-être solides.

Le CAP en trois ans sera proposé aux élèves à besoins particuliers (notamment issus de Segpa ou d'Ulis), identifiés par les commissions d'affectation.

Les diplômes et les formations

L'enseignement professionnel regroupe un large éventail de formations conduisant à une certification qui vise un premier emploi qualifié. Il permet d'acquérir les compétences nécessaires à l'exercice d'un métier, dans le cadre d'un partenariat étroit avec le milieu professionnel. Il bénéficie de nombreux atouts qui en font une voie de formation originale dans le système éducatif français de par ses ressources humaines, ses établissements, ses modèles pédagogiques.

Le lycée professionnel conduit à des diplômes de niveau 3 - certificat d'aptitude professionnelle (CAP) et mention complémentaire de niveau 3 - et à des diplômes de niveau 4 - baccalauréat professionnel, brevet des métiers d'art (BMA), mention complémentaire de niveau 4. Les contenus de ces diplômes sont présentés sous forme de référentiels décrivant les compétences et les connaissances terminales attendues des candidats.

Des points communs avec les autres voies de formation

Comme tous les lycées, le lycée professionnel vise l'obtention du baccalauréat. Aussi, son organisation et sa pédagogie présentent-elles de nombreux points communs avec celles des voies générale et technologique :

  • un test de positionnement à l'entrée en 2de professionnelle ;
  • une consolidation des acquis des élèves en fonction de leurs besoins en français et mathématiques à l'issue du test de positionnement ;
  • des activités pluridisciplinaires telles la réalisation du chef-d'œuvre ;
  • une prise en charge individualisée (modules, aide individualisée) ;
  • une possible insertion dans des sections européennes ;
  • une préparation au rôle de citoyen : éducation morale et  civique ;
  • un conseil de la vie lycéenne.

Des passerelles facilitées

Des parcours mixtes sont facilités entre apprentissage et statut scolaire.

Le baccalauréat professionnel et le CAP peuvent être préparés par la voie de l'apprentissage dans les centres de formation d'apprentis publics ou privés (CFA) ou dans les unités de formation par apprentissage (UFA). Pour prendre en compte la diversité des talents, des passerelles entre l'apprentissage et la voie scolaire sont créées dans tous les lycées professionnels afin d'offrir des cursus diversifiés.

Les lycées professionnels facilitent aussi les passages entre :

Pour l'élève qui a choisi d'obtenir un CAP, le parcours en 4 ans vers le baccalauréat professionnel est possible. Dans ce cas, l'élève intègre le cursus scolaire en première professionnelle ou signe un contrat d'apprentissage de baccalauréat professionnel en 2 ans.

Des spécificités

Si le lycée professionnel permet, comme le lycée général et technologique, de former des jeunes diplômés et des jeunes citoyens, il présente des particularités qui fondent son identité.

Une attention particulière en classe seconde

La première année dans la voie professionnelle est déterminante pour la réussite des élèves et doit être particulièrement accompagnée, qu'il s'agisse des enseignements généraux ou professionnels, de l'alternance et aussi de la confirmation des choix d'orientation. Des moyens d'action permettant aux jeunes de réussir leur entrée dans la voie professionnelle sont mis en œuvre.

En classe de seconde professionnelle, 14 familles de métiers, définies au niveau national, sont mises en place par vagues successives, les trois premières familles (cf. ci-dessus) étant effectives dès la rentrée 2019. Elles permettent aux élèves de seconde d'acquérir les compétences professionnelles communes aux spécialités concernées. Tout en acquérant les premières compétences utiles à un secteur, ils peuvent ainsi affirmer leur choix de spécialité progressivement.

Une organisation horaire globalisée et des enseignements en groupes à effectif réduit

L'organisation des enseignements et les horaires

Des démarches inductives

Les enseignants s'appuient sur les observations et expériences menées au lycée et en entreprise en favorisant les mises en situation des élèves.

Des réalisations professionnelles

Les périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) sont effectuées afin d'expérimenter et de compléter en situation réelle de production les connaissances et les compétences acquises en lycée.

En CAP et en baccalauréat professionnel, le chef-d'œuvre est l'aboutissement d'un projet pluridisciplinaire qui peut être de type individuel ou collaboratif. C'est une démarche de réalisation très concrète qui s'appuie sur les compétences transversales et professionnelles travaillées dans sa spécialité par l'élève ou l'apprenti. Sa réalisation s'étend sur le cycle de formation en CAP et sur le cycle terminal (classes de 1e et terminale) en baccalauréat professionnel.

Des contrôles en cours de formation

Obligatoire pour tous les élèves de lycée professionnel, le contrôle en cours de formation permet d'étaler l'évaluation des compétences terminales de certaines disciplines pour tenir compte du rythme individuel des acquisitions.

Des locaux et des équipements

Les lycées professionnels bénéficient de plateaux techniques et d'équipements permettant de reproduire en grandeur réelle ou simulée les conditions d'exercice des activités professionnelles. L'installation des équipements et des locaux peut s'appuyer sur les guides d'équipement des lycées, documents de référence pour les responsables rectoraux et régionaux.

Ressources

Mis à jour le 18 octobre 2019
Partager cet article
fermer suivant précédent