Éduscol

Pratiques numériques

Dans ce dossier

Un tableau numérique interactif (TNI), pour quoi faire ?

Généralités

Plusieurs académies et IREM (Instituts de recherche sur l'enseignement des mathématiques) ont constitué des groupes de travail sur les usages pédagogiques, en mathématiques, du tableau blanc interactif (TBI), également nommé « tableau numérique », et ont mutualisé leurs travaux au sein d'un groupe national. Cette rubrique propose une synthèse de ces travaux, et des liens vers les comptes-rendus plus détaillés sur chacun des sites des académies ou des IREM concernés.

Qu'est-ce qu'un TBI ?

Associé à un ordinateur et un vidéoprojecteur, le tableau blanc interactif permet d'écrire, comme sur un tableau « classique », et de mettre en œuvre des logiciels directement depuis la surface du tableau. Par ailleurs, toutes les actions effectuées sur le tableau blanc peuvent être enregistrées.

Quelques indications techniques

Quels apports ?

Les exemples d'usages testés puis discutés au sein des groupes académiques et des IREM (voir rubrique « Exemples d'usage ») ont mis en évidence des apports pour l'enseignement des mathématiques liés aux spécificités de ce dispositif. Il ressort que l'utilisation d'un tableau blanc interactif peut :

  • faciliter l'intégration de l'utilisation des outils logiciels avec l'utilisation « courante » du tableau :
    • les allers-retours entre l'écriture au tableau et l'utilisation de différents logiciels sont immédiats. Ceci facilite à la fois l'utilisation de logiciels et le changement de cadre (géométrie, analyse...) par la diversité des logiciels directement accessibles ;
    • l'utilisation des logiciels en direct devant les élèves à l'occasion d'activités mathématiques permet de les former aux possibilités mathématiques des logiciels et à leurs modalités de fonctionnement.
  • permettre une « continuité pédagogique » (reprise et poursuite d'un cours ou une activité commencés, possibilité de retour en arrière dans le cours ou l'activité,  dépôt du cours ou de l'activité sur un espace numérique de travail) ;
  • donner la possibilité d'écrire sur des documents numériques existants, d'annoter en direct (documents élèves, figures, cours, copies d'écran, photo de calculatrice...) ;
  • favoriser l'interactivité avec la classe et la participation des élèves.

Exemples d'usage : quelles activités mener avec un TBI ?

Voir une vidéo sur l'usage du tableau interactif en géométrie dans l'espace (Réseau Canopé : Agence des usages).

Des exemples d'usages variés, présentés lors d'une rencontre des utilisateurs de l'académie de Versailles (février 2009).

Les activités présentées se déroulent le plus souvent en classe entière. La lecture des comptes-rendus de ces activités permet de mieux comprendre les apports du TBI (voir la rubrique « Apports »).

On y trouve :

Des cours :