Éduscol
Accueil    Enseigner    Ressources et usages numériques    Développement des pratiques pédagogiques en académie    Travaux académiques mutualisés    2013-2015 : des problèmes ouverts avec les outils numériques

Développement des pratiques pédagogiques en académie

2013-2015 : des problèmes ouverts avec les outils numériques

En 2013-2014

Les programmes de mathématiques mettent l’accent sur le lien fort entre la résolution de problèmes, l’acquisition de connaissances et le développement de compétences.

À propos des problèmes, on lit dans les programmes : « Dans la mesure du possible, les problèmes posés s’inspirent de situations liées à la vie courante ou à d’autres disciplines. Ils doivent pouvoir s’exprimer de manière simple et concise et laisser dans leur résolution une place à l’autonomie et à l’initiative des élèves. » (De tels problèmes sont souvent qualifiés de « problèmes ouverts »).

En ce qui concerne le développement de compétences, que ce soit au lycée professionnel, au collège ou au lycée d’enseignement général et technologique, les activités proposées doivent permettre d’entraîner les élèves à modéliser, rechercher, expérimenter, critiquer et communiquer.

Les équipes engagées dans l’action (académies de Dijon, La Réunion, Limoges, Lyon, Nantes, Nice, Paris et Toulouse) ont dû intégrer à leur conception les questions suivantes.

  • Quelle est la place de l’activité par rapport à l’environnement mathématique : quels connaissances et savoir-faire sont mis en œuvre lors d’activités en amont et en aval ?
  • Quelles sont les compétences développées et comment sont-elles mises en valeur ? Quelle place est accordée à la différenciation et sous quelle forme ?
  • Quel est le rôle des outils logiciels ? Des supports matériels (classe mobile, tablettes numériques…) ? Comment est développée l’autonomie des élèves à utiliser de manière raisonnée ces outils (en amont, en aval, pendant l’activité) ?

Consulter la synthèse des travaux académiques mutualisés menés en 2013-2014 sur la résolution de problèmes ouverts (PDF, environ 600 ko).

En 2014-2015

Les travaux académiques mutualisés menés en 2013-2014 ont mis en évidence :

  • l’intérêt de l’utilisation de brèves vidéos pour présenter des problèmes ouverts issus de situations concrètes, notamment pour les élèves de collège ;
  • l’intérêt de l’utilisation de supports mobiles pour aider les élèves à rendre compte de leur démarche ;
  • l’importance d’avoir une pratique régulière de questions ouvertes et d’utilisation des outils numériques pour rendre les élèves autonomes dans la recherche de problèmes ouverts.

En 2014-2015, il a été demandé aux équipes de travailler sur la création et la mise en œuvre de problèmes ouverts attractifs (par leur sujet et leur présentation), au plus près du contexte des élèves, surtout pour les différentes séries du lycée et les lycées professionnels.

Les équipes engagées en 2014-2015 (La Réunion, Lyon, Nantes, Rennes, Orléans-Tours et Toulouse) ont construit des problèmes ouverts (autres que les problèmes classiques) dans lesquels l’usage des outils numériques est pertinent pour la résolution, et éventuellement pour la présentation. Elles se sont notamment posé les questions suivantes :

  • Quelle est la place de l’activité par rapport à l’environnement mathématique : quels connaissances et savoir-faire sont mis en œuvre lors d’activités en amont et en aval ? Quelles sont les compétences développées et comment sont-elles mises en valeur ? Quelle place est accordée à la différenciation et sous quelle forme ? Comment consolider les savoir-faire techniques ?
  • Quel est le rôle des outils logiciels ? Des supports matériels (classe mobile, tablettes numériques, smartphones…) ? Comment est développée l’autonomie des élèves à utiliser de manière raisonnée ces outils (en amont, en aval, pendant l’activité) ?

Consulter la synthèse des travaux académiques mutualisés 2014-2015 (PDF, environ 200 ko).