Éduscol

Ressources universitaires

Art et Littérature

Arts plastiques

17 résultats trouvés dont 8 affichés
  • Cinémas en révolution, Tunisie- Syrie. Partie II : Tunisie.Résumé Nouvelle fenêtre

    Depuis 2011, le cinéma tunisien, issu en partie d'une tradition cinéphilique datant des années 1950 et considéré jusque là comme un cinéma de festivals et de films d'auteurs (avec quelques succès populaires) est en train de devenir un moyen d'expression plus direct sur l'état général de la société tunisienne.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Cinémas en révolution, Tunisie - Syrie. Partie I : Syrie Nouvelle fenêtre

    Cécile Boëx se propose d’analyser les effets de la révolution syrienne sur la production cinématographique. Pour illustrer son propos, elle va appuyer son analyse sur l’expérience d’un collectif syrien Abou Naddara, comme exemple abouti d’une pratique cinématographique qui se pense avec les évènements et qui propose un point de vue distancier et singulier par rapports à ces évènements.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Ecrire l'inattendu. Les printemps arabes entre fiction et histoire. Nouvelle fenêtre

    L'ouvrage collectif Ecrire l'inattendu. Les "Printemps arabes" entre fiction et histoire est sorti en décembre 2015 aux éditions Académia. A cette occasion, nous avons rassemblé dans cette page les titres des différents chapitres du livre en les mettant en lien avec ce que nous avons publié du colloque international L'inattendu dans la création littéraire et artistique à la lumière des printemps arabes, qui a eu lieu en novembre 2013 à l'université Lyon 2 Lumière, et auquel la Clé des langues a été cordialement conviée.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Guerre d’Algérie et bande dessinée : l’exemple d’Azrayen’ Nouvelle fenêtre

    Cet article synthétise différents éléments abordés le 20 juin 2012 lors d'une journée d'études sur les relations entre l'histoire et la bande dessinée, en présence de Frank Giroud. Il s'intéresse plus particulièrement à Azrayen', bande dessinée de Lax et de Frank Giroud consacrée à la guerre d'Algérie.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Cinémas en révolution, Tunisie- Syrie. Partie II : Tunisie Nouvelle fenêtre

    Kmar Bendana nous dresse un tableau de la production cinématographique en Tunisie de ces dernières années. Elle en expose les différentes mutations et constate que le cinéma tunisien, considéré jusque là comme un cinéma de festivals et de films d'auteurs est en train de devenir un moyen d'expression plus direct sur l'état général de la société tunisienne. A la faveur de l'explosion de la parole et de l'image, le cinéma tunisien participe d'une mue. Le phénomène, à peine perceptible, touche à l'extension de l'espace public (notamment en filmant des réalités jusque là timidement approchées) et à l'ouverture à des formes radicalement nouvelles.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Printemps du cinéma arabe : une identité à retrouver, entre désir de créations originales et dérives inattendues... Nouvelle fenêtre

    Tour d’horizons de quelques films tournés avant, pendant et après les Révolutions des pays arabes. Nous analyserons quelques extraits de films afin de montrer les différences avant et après la Révolution, surtout du point de vue de la liberté d’expression. Enfin, nous nous intéresserons aux changements remarqués « grâce » ou « à cause » de la Révolution. Mais peut-on réellement parler de changements ?
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Des graffiti du Caire janvier 2011- mars 2013 Nouvelle fenêtre

    Lors de plusieurs séjours au Caire entre janvier 2011 et février 2012, J. Jondot a pu constater l’apparition de graffiti et peintures murales sur les murs du Caire. Qu’il s’agisse d’une expression spontanée ou de commande, on a pu noter, dans les premiers temps, un certain nombre de points communs. Je me propose de montrer, à partir de deux sites (le mur de l’Université américaine près de la place Tahrir et l’école des Beaux-arts à Zamalek) comment certains motifs issus des révoltes de Urabi et Zaghloul ont été réinterprétés alors qu’apparaissait une « nouvelle langue » (issue des nouveaux moyens de communication), construisant une image idéale d’une nouvelle Egypte. L'auteur entend étudier l’évolution de quelques motifs (la khamsa ou la figure du martyr) sur une période allant des premiers jours de la Révolution à maintenant, et se propose donc de montrer des rapprochements surprenants à travers les époques et les cultures.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • L'art de rue à l'heure du "printemps arabe" : les graffiti, ou l'inattendu de l'expression d'une citoyenneté en Tunisie et en Egypte. Nouvelle fenêtre

    En Tunisie, du temps de Ben Ali, la rue était le terrain de jeu favori des policiers. En uniforme ou en civil, ils observaient, écoutaient, contrôlaient et rapportaient. Chaque jeune assis sur un banc public était une cible potentielle. Mais la grande manifestation du 14 janvier a marqué un point de non-retour à partir duquel les normes ont été inversées. La rue est devenue un terrain de manifestations civiques ou culturelles.
    ENS Lyon La Clé des Langues

Cinéma

6 résultats trouvés dont 6 affichés
  • Cinémas en révolution, Tunisie - Syrie. Partie I : Syrie Nouvelle fenêtre

    Cécile Boëx se propose d’analyser les effets de la révolution syrienne sur la production cinématographique. Pour illustrer son propos, elle va appuyer son analyse sur l’expérience d’un collectif syrien Abou Naddara, comme exemple abouti d’une pratique cinématographique qui se pense avec les évènements et qui propose un point de vue distancier et singulier par rapports à ces évènements.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Cinémas en révolution, Tunisie- Syrie. Partie II : Tunisie.Résumé Nouvelle fenêtre

    Depuis 2011, le cinéma tunisien, issu en partie d'une tradition cinéphilique datant des années 1950 et considéré jusque là comme un cinéma de festivals et de films d'auteurs (avec quelques succès populaires) est en train de devenir un moyen d'expression plus direct sur l'état général de la société tunisienne.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Cinémas en révolution, Tunisie- Syrie. Partie II : Tunisie Nouvelle fenêtre

    Kmar Bendana nous dresse un tableau de la production cinématographique en Tunisie de ces dernières années. Elle en expose les différentes mutations et constate que le cinéma tunisien, considéré jusque là comme un cinéma de festivals et de films d'auteurs est en train de devenir un moyen d'expression plus direct sur l'état général de la société tunisienne. A la faveur de l'explosion de la parole et de l'image, le cinéma tunisien participe d'une mue. Le phénomène, à peine perceptible, touche à l'extension de l'espace public (notamment en filmant des réalités jusque là timidement approchées) et à l'ouverture à des formes radicalement nouvelles.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Printemps du cinéma arabe : une identité à retrouver, entre désir de créations originales et dérives inattendues... Nouvelle fenêtre

    Tour d’horizons de quelques films tournés avant, pendant et après les Révolutions des pays arabes. Nous analyserons quelques extraits de films afin de montrer les différences avant et après la Révolution, surtout du point de vue de la liberté d’expression. Enfin, nous nous intéresserons aux changements remarqués « grâce » ou « à cause » de la Révolution. Mais peut-on réellement parler de changements ?
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Le traitement de l'inattendu des révolutions arabes dans le documentaire égyptiens et tunisiens Nouvelle fenêtre

    De l’écriture – réécriture de l’inattendu des Révolutions tunisienne et égyptienne dans le documentaire. Nous tenterons d’examiner le traitement par l’image des spécificités des deux Révolutions et nous essayerons d’analyser les différentes approches en fonction du fait que le réalisateur soit tunisien, égyptien ou étranger. Nous analyserons, entre autres, le film documentaire d’Elyes Baccar « Rouge Parole » ainsi que celui de Mohammad Zran « Dégage » pour ce qui est de la Tunisie. Pour la partie égyptienne, nous nous pencherons sur le traitement de l’inattendu dans « Né le 25 janvier » d’Ahmed Rashwan, mais aussi dans le film de Youosri Nasrallah « Après la bataille ».
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Déferlement des séries arabes durant le mois de Ramadan Nouvelle fenêtre

    On ne peut qu'être interloqué par le nombre vertigineux des séries arabes sur toutes les chaînes satellitaires arabes durant le mois de Ramadan. Pour comprendre ce phénomène, nous étudions le lien entre ces séries et cette période à travers la presse et les médias arabes.
    ENS Lyon La Clé des Langues

Littérature

87 résultats trouvés dont 8 affichés
  • Quand les langues échangent. Alain Rey et le voyage des mots. Nouvelle fenêtre

    Lors de la 11e éditions des AIR, rencontre avec Alain Rey autour de son ouvrage « Le voyage des mots de l’Orient arabe et persan vers la langue française.
  • Le prince humaniste arabo-persan au temps des Seldjoukides (XIe-mi XIIe siècles) Nouvelle fenêtre

    L’historiographie, surtout persanophone, a longtemps retenu la grille de lecture suivante quand il s’agissait de comprendre les Miroirs des princes persans : ils étaient le reflet d’une culture persane multiséculaire travestie sous des habits islamiques. Pourtant l’étude de deux Miroirs des princes du XIe siècle, ceux de Keyk?vus et de Niz?m al-Mulk, montre que le phénomène est plus complexe et que le rôle de la culture du conquérant arabe ne saurait se résumer à l’apport de l’islam. Cela doit être néanmoins mis en relation avec la création d’un fond culturel authentiquement persan qui s’affirme toujours plus au XIe siècle.
  • Extrait du discours sur la liberté prononcé par Adîb Ishâq à l’association « Zahrat al-?d?b » Nouvelle fenêtre

    En complément à son article L’homme libre selon Adîb Ishâq, Sylvie Chraïbi vous propose cet extrait du discours sur la liberté prononcé par Adîb Ishâq suivi de la traduction en français qu'elle en a faite.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • L’homme libre selon Adîb Ishâq Nouvelle fenêtre

    Dans un discours prononcé à Beyrouth au siège de l’association culturelle « Zahrat al-adab », Adîb Ishâq (1856-1885), intellectuel syrien, figure marquante du mouvement de la Nahda, interpelle ses auditeurs sur la question de la liberté individuelle. Influencé par les idées humanistes développées en France au 18ème siècle, il invite ses congénères à rejeter toutes les formes de despotisme assujettissantes et déshumanisantes. La liberté, selon lui, ne peut être totale, car les lois qui visent à protéger les droits des citoyens la contraignent, mais elle reste toutefois intrinsèque à la nature humaine. Il tente de définir avec une grande rigueur le statut, le rôle et la place de l’individu dans une société moderne.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • ?? ???? ?????????? ?????? Nouvelle fenêtre

    ???? ???? ???? ???? ?? ????? ????? ?????????? ?????? ?????? ??? ????? ?????? ?????? ???????? ????????? ?? ?? ??? ?????? ???????.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Dans le lit de l’Irlandais mort Nouvelle fenêtre

    Texte produit lors des AIR, traduit de l'arabe par : Mohammad Al Saadi. "Je sais, à présent, que je pourrai supporter la cellule individuelle et ce qu’elle implique de solitude et frugalité si je persévère et vais jusqu’au bout de cette peine de réclusion littéraire."
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Au delà de l'exil. Rencontre avec Inaam Kachachi Nouvelle fenêtre

    Inaam Kachachi parle de son roman et de son choix particulier du le titre en arabe ainsi que de la situation des migrants irakiens de leurs enfants en France, et des problèmes d'intégration qu'ils pouvaient rencontrer dans leurs différents pays d'accueil. L’auteur nous a décrit avec beaucoup de sensibilité et d’émotions, l'Iraq d'avant-guerre, un pays où cohabitaient pacifiquement plusieurs ethnies et religions. Nous l’avons également interrogée sur son style d'écriture et sur ce qu'elle pense de la traduction française.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • ?? ??? ???? ????? ??? ??? ???? ????? Nouvelle fenêtre

    Fiche de lecture du livre Dispersés d'Inaam Kachachi.
    ENS Lyon La Clé des Langues

Musique

3 résultats trouvés dont 3 affichés
  • Entretien avec le musicologue syrien Nouri Iskandar Nouvelle fenêtre

    Dans cet entretien en arabe, Nouri Iskandar présente la musique syrienne, ses racines bibliques, les influences qu'elle a subies et son statut d'aujourd'hui.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Les frères Rahbânî, la fin de toute une école d'art arabe Nouvelle fenêtre

    Avec la mort de 'Asî al-Rahbânî, l'art arabe perd sans doute un de ses piliers les plus importants qui a marqué à jamais la musique et l'art arabe dans son ensemble. La revue al-'Usbû' al-'arabî retrace la vie de cet artiste.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Les Gnawa Nouvelle fenêtre

    Depuis une dizaine d'années, les musiciens gnawa, issus de la confrérie religieuse des Gnawa, connaissent un succès considérable au Maroc et en Europe. Ils sont invités régulièrement à se produire dans les festivals internationaux de musiques du monde. Nous allons voir tout au long de cet article comment l'existence de cette communauté et de ses pratiques rituelles ainsi que le développement récent de ses activités dans la sphère publique matérialise les tensions entre les catégories : religion des élites/religion populaire ainsi que tradition et modernité.
    ENS Lyon La Clé des Langues

Philosophie

2 résultats trouvés dont 2 affichés
  • Fârâbî et l'immortalité de l'âme Nouvelle fenêtre

    Considéré par Maïmonide comme le Second Maître après Aristote, Abû Nasr al-Fârâbî (870-950) est connu tant pour sa connaissance approfondie de la philosophie grecque que comme maître du grand Avicenne. Ce que l’on n’aborde en revanche qu’à demi-mot, c’est sa mystique. Présenté comme un penseur de l’harmonie entre les doctrines des grecs, ou encore comme le père de la philosophe politique en terre d’islam, l’on a peine à s’imaginer qu’il puisse être considéré comme tel. C’est pourtant ce à quoi nous invite Louis Massignon selon lequel Fârâbî « [restait] attaché aux données révélées et paraît même recourir à l’expérience mystique [préparant alors] la voie à l’école illuminative de Sohrawardî». L’objet de cet article sera pourtant moins de démontrer le caractère mystique de la pensée de ce philosophe que de proposer une première discussion en ce sens sous un angle encore peu connu, à savoir sa conception de l’immortalité de l’âme.
    ENS Lyon La Clé des Langues
  • Qu'est-ce que la philosophie arabe ? Nouvelle fenêtre

    On s'est proposé de jeter les bases d'une réflexion de fond sur ce que serait une étude de la philosophie arabe entendue comme phénomène culturel interne à la civilisation islamique - ce que d'aucuns appellent une "sociologie de la philosophie". Cependant, dans le prolongement des travaux de Pierre Hadot sur la philosophie antique et en amont des travaux des médiévistes qui étudient la place des Artiens dans la société médiévale latine, il s'agit également de se demander à quelles conditions il est possible d'étudier la philosophie arabe à la fois comme une pratique personnelle et comme une discipline rationnelle indépendante de tout donné révélé. Cet article se veut donc une brève introduction à deux questions qui se posent aussi bien aux spécialistes qu'aux étudiants : "Qu'est-ce que la philosophie arabe et comment l'étudier ?
    ENS Lyon La Clé des Langues