TraAM EPS 2018-2019

Thématique des TraAM EPS pour l'année 2018-2019

Utilisation des objets connectés en EPS.(Reconduction du thème 2017-18 : 4 nouvelles académies retenues)

Objets connectés et équipements personnels des élèves : apports dans les environnements scolaires et usages hors du temps scolaire

En amont et après la leçon :

  • Quelle utilisation par les élèves de leurs outils numériques personnels et des  ressources numériques de l’établissement.

Pendant la leçon :

  • Comment l’élève peut-il utiliser ses outils personnels ?
  • Comment articuler l’utilisation des outils personnels et des outils et ressources de l’établissement ?

Académies engagées dans les TraAm EPS pour l'année 2018-2019

Académie d'Amiens

Académie de Rouen

Académie de la Réunion

Académie de Toulouse

Académie de Strasbourg

Académie de Grenoble

 

Académie d'Amiens : Utilisation de l'EPSBox pour le suivi et l'accompagnement des apprentissages de l'élève en cours d'EPS

Vincent Tocquin

 Vincent Tocquin
vincent.tocquin@ac-amiens.fr

Quelles utilisations et quels usages pendant le temps scolaire et hors temps scolaire ?
Aspects juridiques liés à l’utilisation des données personnelles recueillies et à l’utilisation des équipements individuels mobiles (EIM) personnels des élèves.
Utilisation de l’EPSBox pour le suivi et l’accompagnement des apprentissages de l’élève en cours d’EPS
Expérimentations menées par Nicolas MOUNEY (professeur d’EPS au lycée Jean Monet de Crépy en Valois - Chargé de Mission auprès des IA-IPR d’EPS - Formateur DANE) et Vincent TOCQUIN (Professeur d’EPS au Lycée des Métiers Romain Rolland d’Amiens - IAN EPS pour l’académie d’Amiens - Formateur Canopé).

L'utilisation du boitier EPSBox (Routeur TP-Link MR3020 ou Raspberry Pi) offre aux élèves une plateforme de suivi complète de l'acquisition de leurs compétences en EPS sans besoin de connexion à l'Internet ; à partir de n'importe quel appareil numérique (y compris le leur) ; en extérieur comme en intérieur.
L'EPSBox garantie une saisie et un suivi individualisé pour l'élève. Les données ne sont pas publiées directement sur l'Internet mais peuvent être mises à disposition des élèves via l'ENT de l'établissement.
Outil évolutif et adaptable aux conditions spécifiques et aux choix d'établissement.
Suivi complet des apprentissages pour les activités :
- Musculation et Step (LP/LGT) : carnet personnel d'entraînement + ressources vidéos.
- Lancers (CLG/LP/LGT) : fiches de suivi des performances.
- Courses Haies / Demi-Fond (CLG/LP/LGT) : calcul d'allures, VMA, régularité, indice de franchissement.
- Escalade (CLG/LP/LGT) : permis de grimper / d'assurer + ressources vidéos.
- Gym et Acrosport (CLG/LP/LGT) : création de référentiels individuels ou collectifs + ressources vidéos.
- Activités d'opposition et collectives (CLG/LP/LGT) : Suivi et analyse de tournois / matchs / assauts + ressources vidéos.
- Accompagnement Personnalisé (AP) en EPS (CLG/LP/LGT) : questionnaires de suivi des acquisitions.

Académie de Rouen : Utilisation des objets connectés en EPS

Usage du téléphone portable comme doigts électronique communiquant en CO : la récupération des données en direct sur un tableur Googlesheets via sms et QR-Codes

Sébastien Le Bloas

 Sébastien Le Bloas

sebastien.le-bloas@ac-rouen.fr
  

Utilisation du smartphone des élèves pour afficher, sur des feuilles GoogleSheets, des donnés en temps réel via des sms automatisés par QRCode.

En Course d'Orientation :
Pendant la course, les élèves scannent des Qrcodes sur les balises qui préparent l’envoie de sms. Les sms sont reçus sur un smartphone dédié et renvoyés instantanément sur une feuille Googlesheets à l’aide d’une application tierce.
Sur la feuille GoogleSheets les infos sont automatiquement triées pour suivre les élèves en direct sur le parcours. Il est possible d'y inclure un calcul de vitesse (Km/h ou RK), des indicateurs de réussite (CLMO) voire d’autres choses.

  • L'intérêt pédagogique est indéniable mais se pose des interrogations quant à la collecte des numéros personnels des élèves,de l'utilisation de leur propre matériel et d'un équipement différent entre les élèves.
  • Quels autorisations parentales demander ?
  • Quelles assurances prennent en charge le matériel des élèves (casse, perte, ...) ?
  • L'accès à internet (Forait) et son usage (péda / perso) durant le cours.
  • Que faire en collège au regard de l'artcle L511-5 du Code de l'Éducation ?
  • Une charte de l'usage des terminaux numériques en cours est-elle légalement possible et quelle forme choisir ?

Académie de la Réunion: Les outils pour une différenciation pédagogique efficace

MAURICE

 Antoine MAURICE

Antoine-Pierre.Maurice@ac-reunion.fr

Continuité de la réflexion engagée lors des TRAAM 2017-2018 concernant les usages des objets connectés en EPS pendant le temps scolaire et hors temps scolaire. Les scénarios pédagogiques insisteront sur le caractère éducatif du numérique et de son enjeu dans l'atteinte des domaines du socle commun de connaissances de compétences et de culture et des finalités éducatives du système scolaire français.
Réalisation d'un mémento à destination des personnels de direction et des enseignants d'EPS concernant les aspects juridiques liés à l'utilisation des données personnelles recueillies (photo, DATA, etc..), ainsi que liés à l'utilisation des équipements individuels mobiles (EIM) des élèves.

Académie de Strasbourg : Utilisation des objets connectés en EPS 

Richard Skarniak

 Richard SKARNIAK

Richard.Skarniak@ac-strasbourg.fr
@rskarniak

Ce projet s’inscrit dans le contexte du projet « lycées 4.0 » de la région Grand Est.
En continuité avec la réflexion initiée dans le cadre du Traam sur la classe inversée, envisager l’usage des objets connectés en EPS permettra d’explorer un autre aspect des usages du numérique, complémentaire des travaux déjà menés en académie.
La poursuite de cette thématique initiée en 2018-2019, permettra de fournir des scénarii d’utilisation des objets connectés au cœur même de la classe, offrant aux élèves une opportunité d’entrer différemment dans les apprentissages en EPS.
Le groupe de travail académique est composé d’enseignants issus d’établissements différents (collèges, lycées, lycées professionnels) disposant de matériels permettant les expérimentations. Les professeurs retenus devront mettre en avant les usages du numérique dans le processus d’apprentissage, car c’est bien la plus-value apportée par les objets connectés au service des apprentissages des élèves qui est recherchée ici.
Les Axes du projet
Ce projet doit permettre de répondre à la demande croissante d’exemple de mises en œuvre ou de contenus de formation, de la part des établissements connectés (collèges connectés et lycée 4.0) au sein desquels les élèves sont dotés d’équipements mobiles individuels. La définition des objets connectés a été élargie à tous les équipements individuels mobiles utilisés par des élèves (smartphone, tablette, bracelets, GPS…).
En cohérence avec la politique académique impulsée par la DANE, l'utilisation est en accord avec la législation.
Les points de vigilances juridiques devront permettre aux équipes pédagogiques d’utiliser les objets connectés tout en respectant le droit à l’image et la législation concernant l’interdiction de la création de comptes par des élèves sur des applications en ligne.

L'objectif est de construire des scénarii d’usages qui apportent une réelle plus-value en terme d’apprentissage tout en respectant les règles juridiques.

Les étapes du projet :
1. Définition du cahier des charges de l’expérimentation.

• Didactique : adopter la même ligne directrice pour tous les membres du groupe
• Juridique : lister les écueils à surmonter, construire des documents pour les équipes pédagogique en lien avec la cellule juridique du rectorat :
o Utilisation des données personnelles des élèves recueillies
o Utilisation des EIM personnels des élèves

2. Rédaction d’un cadre permettant à chacun de pouvoir écrire les scénarii pédagogiques mis en œuvre. Une place sera réservée aux indicateurs permettant de juger de la plus-value pour les élèves.
Les différents scénarii devront donc prendre en compte :
• L’activité mise en œuvre (préparation de séance, bilan…)
• Le contexte (public, installation, …)
• Des exemples d’interactions avec les élèves.
• Une description pas à pas de la mise à disposition des outils aux élèves.
• Les indicateurs de plus-value pour les élèves et pour l’enseignant.
• Les difficultés rencontrées

3. Expérimentation face aux élèves

4. Mise en ligne sur le site académique
• Des scénarii expérimentés.
• Des documents permettant le respect des règles juridiques (fiches conseils)

Académie de Toulouse : Dyspraxie, autonomie et stigmatisation.

LONGLUNE

      Karl Longlune

karl.longlune@ac-toulouse.fr

La démarche vise à rendre l'élève dyspraxique plus autonome dans la gestion des documents utilisés tout en évitant qu'il soit stigmatisé. Pour l'élève la question est : "Comment compenser ma différence pendant les cours sans paraitre différent des autres ?"

Pistes d'expérimentation :
- Comment réguler sa vitesse lorsqu'on appréhende difficilement l'espace et le temps ? (Sur un 3 fois 500 mètres)
- Mettre à disposition des supports variés que chacun pourra s’approprier selon ses besoins. La stigmatisation sur le manque ou la difficulté disparait car tous, y compris les élèves les plus en réussite utilisent ces outils.
- Comment développer l'autonomie de l'élève dyspraxique via l'outil informatique ?
- Aider les élèves Dyspraxiques dans la mise en place de leur échauffement.

Plusieurs axes sont abordés pour permettre à l'élève dyslexique d’utiliser, en autonomie, des outils qui faciliteront son apprentissage. Sont associés à ces travaux, les élèves, des parents, des enseignants de différentes disciplines (Francais, SVT, EPS) dont certains assurent des missions spécifiques ( coordonnateur Ulis, référent informatique), des chefs d’établissement et une IPR.

Les problématiques suivantes ont été expérimentées
- "Moi, j'ai besoin de ...pour mieux apprendre » par Anna, élève en 2nde. « Pour ma fille, ce serait plus facile si..." par sa maman
- "Pour mieux connaitre l’élève, je l’accompagne pas à pas avec un outil Powerpoint " par Sylvie en Français.
- "Pour me connecter en tant qu'élève vers l'extérieur, j'utilise la fiche astuce de Robert".
- "Je sais comment adapter les documents remis par le professeur à mon profil dans un fichier OpenOffice" grâce aux tutorielsde Carl, sous Youtube.
- A partir de l'expérience de terrain des professeurs Sandrine, Emmanuelle et Sylvie, comment envisager de transformer leurs astuces pratiques par des outils numériques.

Académie de Grenoble: Le numérique comme catalyseur des remédiations pédagogiques de l'enseignant d'EPS, dans et hors l'école.

Guillaumle Aulard

Guillaume Aulard
Guillaume.Aulard@ac-grenoble.fr

L'objectif de ce Traam est de créer des ressources et des scénarios pédagogiques afin de mettre en relation les résultats bruts obtenus par une application et une régulation efficace et pertinente de la part du professeur. Ainsi en utilisant le matériel numérique de l'établissement ou son propre appareil personnel, l'élève pourra faire le lien entre des données statistiques et les compétences qu'il doit acquérir pour progresser. Cela lui permettant de donner plus de sens à son apprentissage en l'impliquant pendant mais aussi après la leçon d'EPS. 

Par exemple, dans le cadre de l’enseignement de la course d’orientation, il n’est pas toujours évident pour les enseignants de réguler les apprentissages des élèves. A fortiori lorsque l’on fonctionne avec un chronomètre et des poinçons. L’utilisation d’une GEC (Gestion électronique de course) permet d’accéder à un niveau supérieur de régulation et à la personnalisation de ces remédiations en fonction des ressources des élèves. Grâce à l’application iOrienteering (gratuite et multiplateforme), les élèves peuvent utiliser leurs smartphones, via un système de QR codes pour réaliser leurs parcours.

Pendant la leçon l’enseignant peut, comme lors d’une séance classique, récupérer le temps de parcours et vérifier si le parcours a été correctement réalisé. L'objectif de ce Traam est donc de créer une ressource permettant aux élèves de déterminer sur quelles balises, ils ont perdu du temps ou réalisé des erreurs. La régulation peut alors être individualisée en fonction des ressources des élèves (celui qui met le moins de temps car il court plus vite que les autres n'est pas nécessairement celui qui a le mieux orienté).

Cette analyse peut être faite par les élèves, pendant la leçon si l’enseignant met à disposition le matériel numérique de l'établissement; Mais aussi après la leçon, en plaçant les fiches d’analyse de chaque parcours sur l’ENT de l’établissement.

Synthèse des TraAm EPS 2018-2019

Synthèse traam 2017-2018