Voir et faire du cinéma à l'école

Présentation d'une plateforme d'éducation à l'univers cinématographique : extraits de films, analyses de séquences, pistes pour des exercices pratiques, films réalisés en atelier

Comme l'indique la présentation du site, le dispositif CCAJ (« Cinéma, cent ans de jeunesse ») permet à des jeunes de 6 à 18 ans de vivre une expérience unique de cinéma alliant découverte des films et pratique, dans le cadre d'ateliers fédérés par une question de cinéma annuelle. Ce programme mis en œuvre par La Cinémathèque repose sur un réseau international de partenaires culturels qui participent autant à la réflexion autour du projet pédagogique qu’à sa coordination au plan local.

Le projet se déroule sur toute une année scolaire. Les ateliers ont lieu dans les établissements (écoles, collèges, lycées) et sont menés conjointement par un enseignant (ou une équipe) et un intervenant professionnel. L'originalité du projet consiste à définir un cadre général et des règles du jeu formulées chaque année en concertation avec les partenaires des différents pays, les élèves travaillant tous sur une même question, pour aboutir au final à la réalisation d'un film-essai collectif, en suivant des indications scénaristiques.


Des analyses et des exercices pratiques

La plateforme numérique dédiée au dispositif récapitule toutes les étapes du programme. Accessible en langue française et anglaise, elle distille un grand nombre de ressources pédagogiques. La rubrique « Question de cinéma » aborde une série de thématiques variées :  le lieu (analyse d'une séquence de La Belle et la Bête, commentaires d'extraits de Rebecca et de Sueurs froides, le lieu communautaire dans Paranoid Park...), le jeu (analyse d'une séquence de L’Été de Kikujiro, détournement d'objet dans La Ruée vers l'or, commentaires d'extraits de Courses en sac, du Dictateur, de La Fureur de vivre ou de Tomboy ...), le climat (analyse de la scène de clôture de Take Shelter, le changement de saison dans La prisonnière du désert, La loi du silence...)  le réel (analyse de la première séquence du film Reinette et Mirabelle, commentaires d'extraits de Conte d'été ou Les 400 coups...), la couleur ( analyse d'une séquence du film Van Gogh, la phobie du rouge dans Pas de printemps pour Marnie, la robe verte de Kim Novak dans Vertigo, la monochromie de l'arrestation de Félix Lepercq dans L'Armée des ombres...), montrer et cacher (analyse d'un extrait d'Un condamné à mort s'est échappé, la métonymie dans Chantage et Les oiseaux...).

Des « documents » accompagnent généralement chaque thématique. Cet onglet donne accès à des ressources complémentaires : bibliographie (comme celle consacrée au jeu, la dialectique du montrer/cacher), corpus de films (le climat), analyse filmique (la question de la couleur à l’échelle d’un film, Les Demoiselles de Rochefort, le montrer/cacher à travers l’étude de séquences de Tomboy et Les contrebandiers de Moonfleet). Dans la partie « Faire » est proposée « la réalisation d’exercices individuels et collectifs, autour de règles communes, permettant d’expérimenter et de comprendre les enjeux de la question ». Sur ce point, le site invite les élèves à réaliser des « minutes Lumière » rendant compte « du regard des enfants et des adolescents sur le monde, à travers différentes régions en France et différents pays ». Un espace de réflexion et de partage sur les expérimentations du CCAJ et la pédagogie du cinéma en général (articles, réflexions, témoignages de participants, retours sur expérience) est en outre mis à disposition des usagers de la plateforme, sans oublier une sélection de sites-ressources en France, en Europe et dans le monde et les sites des partenaires culturels du Cinéma, cent ans de jeunesse.


Sources


Réseaux et médias sociaux


Veille Éducation Numérique - Publication du Centre de documentation de la DGESCO