Éduscol
Accueil    Enseigner    Ressources et usages numériques    Réseau et animation nationale    Archives    Réunion nationale 2006

Réseau et animation nationale

Réunion nationale 2006

La direction de la technologie (SD-TICE), avec la participation de Monsieur Paul-Emile Martin, IGEN, groupe de sciences physiques et chimiques fondamentales et appliquées, a réuni les interlocuteurs académiques TICE en sciences physiques et chimiques fondamentales et appliquées les 10 et 11 mai 2006 au lycée Aubanel, à Avignon (84).

Ouverture des journées

Mme Uturald-Giraudeau, Proviseure du lycée Aubanel, a d'abord souhaité la bienvenue aux participants, puis ces journées ont été ouvertes par Mme Joëlle Jacq, IA-IPR de Sciences physiques et chimiques fondamentales et appliquées, en présence de M Jean-Pierre Chevalier, CTICE de l'académie.

Ce dernier a présenté les domaines d'activité du pôle TICE de l'académie d'Aix-Marseille et des douze points AC@R répartis dans les quatre départements de l'académie :

  • développement des usages pédagogiques des TICE (volets TICE des projets d'établissements, validation des compétences du B2i) ;
  • services en ligne et communication (sites pédagogiques disciplinaires, listes de diffusion, assistance des webmestres) ;
  • assistance matérielle et réseaux (conseils pour l'administration de serveurs pédagogiques, installation d'intranets, utilisation de la plate-forme d'assistance, aide à la sécurité).

Orientations générales de la SD-TICE (*)

M Jean Cassanet (SD-TICE) a d'abord rappelé le contexte et les orientations majeures de la politique du ministère dans le domaine des TICE :

  • la généralisation des usages des Technologies de l'information et de la communication pour l'éducation (TICE) de la maternelle à l'université, dans le cadre du plan Reso 2007 ;
  • les grandes lignes de la Loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école (23 avril 2005) qui fait référence à une maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication garantie dans le socle commun de connaissances et de compétences.

Il a particulièrement insisté sur les objectifs prioritaires suivants:

  • le B2i collège pris en compte au brevet des collèges à l'horizon 2007 ;
  • le B2i lycée pris en compte au baccalauréat ;
  • à terme, le C2i niveau licence obligatoire pour l'entrée à l'IUFM et le C2i enseignant nécessaire pour la validation de la formation à la sortie de l'IUFM ;
  • un coordinateur TIC recommandé dans chaque établissement (un référentiel est en cours d'élaboration) ;
  • le déploiement des Environnements Numériques de Travail (ENT).

Les TICE en sciences physiques et chimiques fondamentales et appliquées (*)

M Jean Cassanet (SD-TICE) a d'abord précisé les différents domaines touchant à la fois aux TICE et aux sciences physiques et chimiques fondamentales et appliquées :

  • usages pédagogiques des TICE en physique-chimie ;
  • services numériques (ENT) ;
  • ressources numériques (Schene, RIP) ;
  • rénovation des programmes de collège (apports des TICE) ;
  • évaluation des compétences (B2i) ;
  • actions de communication ( TIC'Édu…).

Il a ensuite fait le point sur le dispositif d'animation nationale mis en place pour répondre aux objectifs de généralisation des usages pédagogiques des TICE en sciences physiques et chimiques (réseau de 30 interlocuteurs académiques, groupe d'appui PC-TICE, site disciplinaire, Phybase, canal RSS, listes de diffusion). Des indicateurs ont alors été présentés et commentés, à propos du site Éduscol, des fiches indexées sur Phybase et des modes de recherche sur le site.

Les ressources numériques (*)

Mme Christine Trabado (SD-TICE) a présenté plusieurs projets relatifs aux ressources numériques :

  • le projet Schene (Schéma de l'édition numérique pour l'enseignement) en sciences physiques. Au niveau de la classe de 4ème, les éditeurs ont déposé 9 projets pour répondre aux 13 besoins exprimés (dont 3 prioritaires). La commission multimédia d'octobre 2005 a retenu l'un d'entre-eux : le parcours multimédia sur le concept de propagation de la lumière. Au niveau de la classe de 1ére (S et L), l'appel à propositions a été clôturé le 26 avril 2006, en vue de la commission multimédia du 22 juin 2006.
  • le projet Histoire des mesures des vitesses de la lumière : un appel d'offres portant sur la réalisation de 5 vidéogrammes a été publié en février 2006. le marché a été attribué à la société Riff pour une livraison en décembre 2006.
  • la marque RIP : l'expertise porte maintenant sur deux domaines : les produits (trois d'entre-eux ont reçu la marque RIP pour l'année 2005, en physique-chimie) et les sites (il s'agit d'une expérimentation qui porterait sur des sites proposant des animations et des simulations).

Les usages de ressources numériques (*)

Cet exposé de M Jean-François Chalvet (groupe PC-TICE) portait essentiellement sur la mise en valeur des usages qui font appel à des ressources numériques (logiciels RIP, ressources Schene, animations en ligne, sites internet…) qui sont parfois mal connues des enseignants.

L'exemple choisi sur le thème de l'optique montrait comment il était possible de proposer aux enseignants un point d'accès thématique leur permettant de sélectionner le plus efficacement possible les ressources numériques disponibles et adaptées à leur problématique.

L'assistance aux utilisateurs (*)

Dans la présentation de son projet sur l'assistance aux utilisateurs, M Frédéric Loizeau (groupe PC-TICE) a d'abord rappelé les objectifs principaux de sa démarche :

  • faire en sorte que l'utilisateur néophyte puisse être aidé de façon efficace pour l'utilisation de logiciels dédiés (ou non) à l'enseignement des sciences physiques et chimiques ;
  • fournir aux personnes ressources dans les établissements scolaires un outil pour aider l'utilisateur ou pour une aide directe aux élèves.

Trois exemples réalisés à l'aide du logiciel Captivate ont ensuite été présentés, sur les thèmes suivants :

  • étalonner avec Aviméca ;
  • calculer et repérer une vitesse avec Regressi ;
  • transférer des données d'Excel à Synchronie.

Les environnements numériques de travail (*)

Après avoir rappelé les spécifications majeures d'un environnement numérique de travail, Mmes Marie des Neiges de Flaugergues et Isabelle Tarride ont illustré leur propos par une présentation " à quatre mains " des exemples de mise en œuvre d'un ENT dans le contexte des sciences physiques.

La mise en œuvre en temps réel d'un ENT vu depuis l'élève ou vu depuis le professeur avec projection simultanée des commentaires a permis à l'auditoire de percevoir très rapidement et très efficacement les possibilités offertes pour différentes situations pédagogiques :

  • animer l'apprentissage du cours ;
  • échanger pour progresser ;
  • mettre à disposition des ressources numériques.

Les ateliers (*)

Les ateliers ont alterné avec une présentation de matériels et de produits numériques par des constructeurs - distributeurs. L'ensemble des participants s'est donc réparti en quatre groupes, chaque groupe ayant la possibilité de participer à un atelier d'une durée de 1 h 30 et à une visite des stands des exposants de matériel de la même durée.
Les quatre ateliers avaient pour thèmes :

  • TICE au collège et rénovation des programmes ;
  • nouveaux outils, nouvelles pratiques ;
  • site national et sites académiques ;
  • valorisation des usages pédagogiques des TICE.

Atelier 1 : sciences physiques et chimiques, TICE au collège et rénovation des programmes (Thierry Bertout, Christine Trabado)

Après un rappel concernant pour le niveau du collège, les ressources numériques, les ressources audiovisuelles et les usages des TICE, des exemples de travaux réalisés avec mise en œuvre d'une démarche d'investigation ont été présentés, tout particulièrement sur le thème de l'eau.

Les principales propositions qui ont émergé de la discussion sont les suivantes :

  • communication de ressources identifiées par les IANTE et touchant à la démarche d'investigation, aux thèmes de convergence à l'histoire des sciences, aux activités TICE et au B2I ;
  • communication de fiches d'usages identifiées intégrant notamment des présentations multimédia ;
  • réalisation d'un dossier " Rénovation des programmes, classe de cinquième ".

Atelier 2 : nouveaux outils, nouvelles pratiques : l'exemple du TBI (Patrick Wolff, Frédéric Allard)

Cet atelier s'est appuyé sur des présentations d'usages pédagogiques du Tableau blanc interactif en cours et en TP de sciences physiques et chimiques. L'intérêt de la tablette associée au tableau et pouvant circuler librement parmi les élèves a été tout particulièrement souligné.

 En conclusion des discussions, il apparaît que l'utilisation du TBI est, pour l'enseignant, assez proche du tableau classique, avec une prise en main aisée. D'autre part, la dualité tableau-tablette offre aux élèves une possibilité étendue d'intervention dans la classe, ce qui peut être tout à fait utile dans certaines situations pédagogiques.

Atelier 3 : Site national et sites académiques (Jean-François Chalvet, Denis Regaud)

La discussion a d'abord porté sur l'analyse des qualités et des défauts des sites existants.
Les participants estiment que le site Éducnet/phy offre des informations précises et structurées au sein d'une architecture logique mais regrettent l'austérité de l'interface et les changements d'adresse successifs qui nuisent à la fidélisation du visiteur.

Du côté des sites académiques, il est noté que seulement 20 sites sur 30 permettent d'accéder à Phybase depuis la page d'accueil et que le canal RSS (considéré comme un peu moins nécessaire) n'est relayé que 12 fois sur 30. 

Les perspectives d'évolution des sites académiques sous mode CMS (Content managment System) ont été largement discutées, ainsi que le rôle du webmestre qui ne doit pas se limiter à un simple secrétariat de rédaction. Enfin, a été posée la question de l'indépendance (ou non) d'une rubrique TICE au sein même d'un site disciplinaire.

Atelier 4 : Valorisation des usages pédagogiques des TICE (Marie des Neiges de Flaugergues, Isabelle Tarride)

Le débat s'est engagé sur les actions de communication à proposer pour souligner la richesse et la pertinence de l'utilisation des TICE dans l'enseignement des sciences physiques et chimiques et inciter à leur utilisation par les collègues réticents.

La discussion a d'abord permis d'identifier des situations pédagogiques montrant la valeur ajoutée par les TICE, par exemple l'étude de la mécanique à l'aide d'une webcam ou l'usage d'un cahier de texte interactif. Des scénarios d'interview et des vidéos mettant en scène ces situations ont été proposés.

Ces réalisations conduites avec l'aide de professionnels de la communication devraient être accompagnées par des actions de communication-diffusion en direction des personnes ressources dans les établissements et en direction des enseignants (via la messagerie professionnelle), ou dans le cadre de formations spécifiques.

Présentations libres

A l'issue des ateliers, une séquence de présentations libres a permis, pour les enseignants qui le souhaitaient, d'approfondir les points suivants :

  • la mise en œuvre du logiciel Captivate pour la réalisation de modules d'assistance (M Frédéric Loizeau) ;
  • la réalisation d'une activité pédagogique sur le "moteur pas à pas" (M Carol Pravda-Starov). Cette activité peut être consultée sur le site de l'académie de Nancy-Metz.

TICE et sciences physiques et chimiques dans l'académie d'Aix-Marseille

Cette intervention animée par Mme Joëlle Jacq (IA-IPR) et par M Jean-Claude Desarnaud (IANTE de l'académie) a été centrée sur deux points principaux, sachant que les grandes lignes des activités TICE dans l'académie avaient été présentées par M Jean-Pierre Chevalier au cours de l'ouverture des journées.

Ordina13 et enseignement des sciences physiques et chimiques au collège :

" Ordina 13 " : le Conseil Général des Bouches du Rhône met un ordinateur portable à disposition des élèves de 4ème et 3ème des collèges publics et privés sous contrat du département, pour la durée de l'année scolaire.

Compte tenu du caractère novateur de cette action, un film a été réalisé pendant un cours de sciences physiques et chimiques dans un collège du département. Ce document vidéo a été présenté aux participants.

Mme Jacq a explicité les conditions du tournage et répondu aux nombreuses questions suscitées par ce film sur les modalités d'utilisation de l'ordinateur portable en classe.

Evaluation des capacités expérimentales en sciences physiques et chimiques :

Mme Isabelle Tarride et M Jean-Claude Desarnaud, ont présenté un document pédagogique qu'ils ont conçu et réalisé pour faciliter l'acquisition d'un savoir-faire expérimental en chimie par les élèves des classes de Terminale.

 Différentes situations expérimentales qui répondent aux attendus des programmes de la classe sont examinées, sous forme d'animations flash et de vidéos. Ce document qui répond bien à de réels besoins, est mis en ligne sur le site de sciences physiques et chimiques de l'académie d'Aix-Marseille, à la disposition de tous.

Un cédérom regroupant l'ensemble des documents, pressé pour ces journées, a été distribué à l'ensemble des participants.

Conférence : " Le projet ITER "

M. Jean-Marc Ané, Physicien au CEA , Centre de Cadarache à St Paul- lez-Durance (13) , a présenté le projet ITER.

La communauté scientifique internationale s'apprête en effet à construire à Cadarache le plus puissant tokamak du monde, ITER, qui devrait démontrer la faisabilité scientifique et technique de l'énergie de fusion.

Interventions des académies

M Patrick Wolff (académie de Paris) a tout d'abord repris en séance plénière certains aspects développés au cours de l'atelier sur le tableau blanc interactif.

M Jean- Marie Derouard (académie de Reims), en s'appuyant sur un exemple pris dans l'enseignement de l'électricité, a exposé son point de vue sur les apports spécifiques des TICE pour notre discipline.

M Michel Roques (académie de Nancy-Metz) a donné un bref aperçu de la rencontre internationale des professeurs de chimie de Sarre, Lorraine et Luxembourg qui s'est déroulée le 24 novembre 2005 à Luxembourg, par le biais de vidéos d'expériences spectaculaires.

Conclusions et perspectives

Monsieur Paul-Emile Martin, Inspecteur général de Sciences physiques et chimiques fondamentales et appliquées est intervenu pour clore ces journées, en rappelant les points forts qui se sont manifestés au cours de celles-ci, les prolongements qui s'imposent et les axes de travail à valoriser, puis en remerciant l'ensemble des participants pour le travail effectué.