Éduscol

Par thème en géographie

Les migrations internationales

Les migrations internationales sont un objet d’étude prisé des géographes, tant à l’échelle mondiale à travers l’étude des flux internationaux de migrants ou des flux financiers de remises, à l’échelle régionale et nationale à travers les politiques migratoires mises en œuvre par les États, qu’à l’échelle locale à travers l’inscription des migrants dans les territoires essentiellement urbains. Le programme de quatrième accorde désormais une place considérable aux migrations internationales à travers un thème sur les mobilités humaines transnationales, notamment l’entrée « Un monde de migrants ». Le phénomène migratoire est un objet d’étude pour diverses disciplines scientifiques, dont la géographie. Il est indissociable des politiques migratoires définies par les États au sein de leurs frontières. Mais il s’agit aussi de considérer la multiplicité des parcours de migrants.

Approche pluridisciplinaire du phénomène migratoire

Le musée de l’Histoire de l’immigration publie un état des lieux de la recherche sur les migrations et l’immigration (PDF, environ 2,4 Mo) : historiographie, sources et renouvellements des approches.

Gildas Simon en 2002, dans un numéro de la revue Projet consacré aux « Migrations et frontières », rédigeait un article intitulé « Penser globalement les migrations » dans lequel il développait l’idée d’un migrant devenu « architecte d’un monde global en construction » et revenait sur des concepts en pleine évolution : champs et espaces migratoires, circulation, systèmes migratoires et diasporas.

Frontières et politiques migratoires

La Documentation française publie un dossier en ligne sur « Immigration et politique migratoire en France ».

Dans le cadre d’une formation au musée de l’Histoire de l’immigration en 2016, la géographe Béatrice Giblin a tenu une conférence sur « Calais, abcès d’une situation géopolitique paradoxale ». Le compte rendu est disponible sur le site de l’académie de Versailles.

Dans le cadre d’une formation au musée de l’Histoire de l’immigration en 2016, le géographe Michel Foucher a tenu une conférence sur « la réaffirmation des frontières ». Le compte rendu est disponible sur le site de l’académie de Versailles.

Olivier Clochard, Emmanuel Blanchard et Claire Rodier ont collaboré pour plusieurs articles à la revue Plein droit du Groupe d’information et de soutien des immigrés :

Catherine Withol de Wenden analyse les flux migratoires vers l’Europe à travers la Méditerranée comme « une nouvelle donne migratoire » dans un numéro de la revue Politique étrangère de 2015.

L’agence Frontex publie en anglais des rapports d’analyse annuels de la situation et du risque migratoire, notamment sur la route des Balkans.

Dans un numéro de 2014 de la Revue européenne des migrations internationales, Olivier Clochard du laboratoire Migreurop et Eva Ottavy ont fait le point sur les stratégies mises en œuvre par les migrants pour « franchir les dispositifs établis par Frontex » entre « coopérations policières et refoulement en mer Égée ».

Parcours de migrants : une réalité très diversifiée

Le rapport du Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU (PDF, environ 8 ko), publié en 2015, estime à 65 millions le nombre de personnes réfugiées ou déplacées dans le monde, niveau jamais atteint depuis la Seconde Guerre mondiale. Le texte est en anglais.
Une synthèse est disponible en français.

Texte et document pour la classe a sorti un numéro sur « Quitter son pays » qui regroupe des articles scientifiques sur les migrations (version papier) et  des ressources pédagogiques (en ligne).

Marc-Antoine Pérouse de Montclos a rédigé un article dans la revue de sciences sociales au Sud, Autrepart, sur « marges urbaines et migrations forcées : les réfugiés à l’épreuve des camps en Afrique de l’Est ».

Un article de Catherine Withol de Wenden dans un numéro de 2008 de Migrations Société traite de « la Méditerranée entre passage, mouvement, installation et enfermement ».

Dans la revue Hérodote en 2006, Laurent Faret, géographe spécialiste du Mexique, s’interroge sur les enjeux de la migration internationale en étudiant les dynamiques transnationales et le développement au Mexique.

Dans la revue Autrepart en 2004, il analyse les pratiques de mobilité, le transport et les acteurs transnationaux dans le champ migratoire Mexique-États-Unis.