Éduscol

Par thème en géographie

Géographie prospective

La géographie prospective est une démarche intéressante dans une perspective de pédagogie active car elle introduit une dynamique temporelle au raisonnement géographique et éclaire le rôle des acteurs. Les programmes des cycles 3 et 4 encouragent les professeurs à la mettre en œuvre en classe, notamment à travers l’étude de la ville de demain en classe de sixième ou à travers les effets du changement global en classe de cinquième. Quelques ressources sur la démarche prospective en géographie permettent de clarifier la méthode avant de voir quelles déclinaisons sont possibles dans l’enseignement. Sont aussi mentionnées ici quelques études de cas qui mettent en œuvre une géographie prospective.

La démarche prospective en géographie

L’Institut français de l’Éducation et le Commissariat général à l’égalité des territoires consacrent un portail à la démarche prospective en géographie. Son objectif est de promouvoir la pratique de la prospective territoriale et urbaine en classe en proposant des matériaux pédagogiques et des retours d’expérience.

Géoconfluences publie un article de Sylviane Tabarly sur la prospective et les scénarios comme méthodes pour simuler et préparer l’avenir.

La revue européenne Cybergéo a publié, en 2014, un article de Thomas Houet et Françoise Gourmelon sur la géoprospective et ce qu’apporte la dimension spatiale aux démarches prospectives.

Ces deux géographes avaient également collaboré avec Christine Voiron-Canicio et Thierry Joliveau pour un article paru dans L’Espace géographique,  en 2012 : « La géoprospective, apport des approches spatiales à la prospective ».

Le Festival international de géographie de Saint-Dié 2015 avait pour thème : « Les territoires de l’imaginaire : utopie, représentation et prospective ». De nombreuses communications y ont donc traité de prospectives. Les comptes rendus sont disponibles sur le site d’accompagnement pédagogique du festival.

Michel Lussault y est intervenu pour une conférence sur la question : « Quelle place pour l’imagination géographique ? ». Le compte rendu est disponible en ligne.

Géoconfluences a regroupé quelques ressources en ligne sur la géographie prospective.

Enseigner la géographie prospective

Une fiche de l’académie de Clermont-Ferrand présente la démarche prospective en géographie (PDF, environ 380 ko) : mise au point scientifique, bibliographie, sitographie et place du thème dans les nouveaux programmes de collège.

Le site académique de Nantes publie une mise au point sur la géographie prospective : insertion dans les programmes, apports pour les élèves, mises en œuvre possibles, liens internet.

L’académie de Clermont-Ferrand a proposé une journée de formation pour réfléchir à « comment enseigner la géographie prospective ? ». Voici la présentation qui a servi de support aux intervenants.

Le site académique de Dijon fournit une mise au point sur la place de la prospective dans l’enseignement de la géographie.

Un IA-IPR d’histoire-géographie et un IEN de lettres-histoire-géographie de l’académie de Lille animent une expérimentation pédagogique autour de la géographie prospective dont une webradio dédiée à la démarche et à ses dimensions pédagogiques et didactiques.

Cette page du site disciplinaire de l’académie de Nantes propose des outils et des références numériques pour une réflexion prospective en géographie.

Études de cas utilisant une démarche prospective

Sur le site Géoconfluences, on trouve une étude de cas sur la gestion de l’eau du bassin du Blavet en Bretagne, sous l’angle de la géographie prospective.

Dans le cadre du Festival international de géographie 2014, une communication collective a été faite par Martine Drozdz, Cynthia Ghorra-Gobin et Manuel Appert sur les grands projets urbains londoniens. Le compte rendu et les présentations utilisées sont disponibles en ligne sur le site Canopé dédié au Festival.

Cette proposition de simulation, mise en ligne par l’académie de Nantes, permet d’enrichir une réflexion autour des effets du réchauffement climatique sur le littoral.