Année de la physique 2023-2024

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche se mobilisent pour l’année de la physique 2023-2024, en partenariat avec le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), le CEA, la Société Française de Physique, et France Université.

Mis à jour : janvier 2024

Actualité

Visioconférence « Rencontre métiers de la physique »

Dans le cadre de l’Année de la Physique 2023-2024, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) organise, en partenariat avec la Direction régionale académique de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, une rencontre en visioconférence destinée aux lycéens et collégiens de 3e de tout le territoire.

À cette occasion, les élèves auront l’opportunité d’échanger avec 5 scientifiques du CEA et de découvrir les métiers de la physique.

Cet événement aura lieu le vendredi 9 février 2024 de 10h à 12h.


La physique, pour comprendre le(s) monde(s)

Dédiée à notre compréhension du monde, la physique est toujours l’objet de recherches intenses à la fois fondamentales et appliquées couvrant de très nombreux champs de la connaissance : du monde de l’infiniment petit aux grandes structures de l’Univers, en passant par l’étude de la matière et de son interaction avec la lumière, les nanosciences, la mécanique ou la physique du vivant. Elle met en lumière les lois fondamentales qui régissent l’univers, y compris celui de notre quotidien. Elle s’appuie sur des expériences à l’échelle d’une salle de laboratoire jusqu’aux très grands instruments.

Les recherches en physique ont un rôle primordial à jouer pour apporter des solutions aux grands enjeux sociétaux. Elles sont à l’origine de nombreuses applications dans les domaines de l’énergie, de la santé, des technologies de l’information, de l’environnement et du climat…Champ scientifique qui génère une grande diversité d’emplois avec de dizaines de milliers de postes à pourvoir chaque année, la physique offre des opportunités de grand développement au 21e siècle notamment dans les domaines de l’énergie, du développement durable, de la santé, des ressources naturelles, etc.

La France compte quinze récipiendaires du prix Nobel dans des domaines majeurs et actuels de la physique, dont 4 dans les 15 dernières années : Alain Aspect en 2022 pour ses recherches sur les photons intriqués et l’informatique quantique, Gérard Mourou en 2018 pour sa méthode d’interactions optiques, Serge Haroche en 2015 pour ses méthodes expérimentales d'avant-garde qui permettent la mesure et la manipulation de systèmes quantiques individuels et Albert Fert en 2007 pour la découverte de la magnétorésistance géante. Ces reconnaissances internationales reflètent le dynamisme de la recherche en France dans les domaines de la physique.

La physique et les autres disciplines scientifiques

Parce qu’elle interroge le monde, la physique développe ses propres champs de connaissance et mobilise également d’autres disciplines scientifiques comme la chimie, la biologie, la technologie, et les mathématiques. Cette vision intégrée est essentielle car elle permet de comprendre à la fois les fondamentaux scientifiques mais également leurs applications.

Il convient donc d’installer très tôt dans le parcours des élèves cette culture scientifique et technique, et cela dès l'école maternelle.

De nombreuses actions soutenues en lien avec la physique

Le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse soutient de nombreuses actions éducatives de culture scientifique comme les Olympiades nationales de physique, Cosmos à l’école et Astro à l’école, C génial pour le collège et pour le lycée, les experts à l’école, le concours général de physique-chimie, le concours d’images astronomiques, le concours Science Factor

Les sciences participatives font également partie des actions phares soutenues par le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

C’est par la construction et la diffusion de la culture scientifique que la France confortera son excellence. Il s'agit notamment de :

  • susciter chez les élèves un plaisir d'apprendre et de pratiquer les sciences ;
  • inciter les jeunes, et notamment les jeunes filles, à se tourner vers les carrières scientifiques ;
  • préparer le futur citoyen à comprendre le monde qui l'entoure et à appréhender les défis sociétaux et environnementaux ;
  • pratiquer la démarche scientifique pour développer l’esprit critique et distinguer croyance, opinion et fait scientifique sur des « objets » du vivant.

Tous les élèves de l'école maternelle jusqu'aux formations post-baccalauréat des lycées (CPGE et STS) ainsi que dans les formations universitaires et les grandes écoles, sont concernés par l'année de la physique de l'école à l'université. Ils participeront à de nombreuses actions pédagogiques dans les classes et hors la classe afin de découvrir le monde de la physique.

Des événements majeurs en France

Les Olympiades nationales de physique

Concours scientifique expérimental qui s'adresse à des équipes de deux à six lycéennes ou lycéens encadrés par un ou deux professeur(s), en liaison éventuelle avec un laboratoire ou une entreprise, les Olympiades de Physique France permettent à de petites équipes d'élèves de vivre pendant plusieurs mois une passionnante aventure scientifique autour d'un projet expérimental dont ils choisissent librement le sujet et dans lequel ils peuvent laisser s'exprimer leur créativité et leur initiative.

S'il est à dominante physique, le concours s’ouvre fréquemment sur les disciplines frontières (chimie, automatique, biologie) et touche aux domaines les plus variés (environnement, art, santé, préoccupations énergétiques…).

Le projet peut prendre place dans le cadre d'un atelier scientifique, dans la préparation du Grand Oral ou dans le prolongement d'une activité de club scientifique. Il s'étale sur deux années : classe de Première et premier semestre de Terminale ou classe de Seconde et premier semestre de Première. L'aventure des Olympiades de Physique France se termine par une finale nationale dotée de prix (prix spéciaux, visites de laboratoires, matériel scientifique, livres et revues) qui viennent récompenser tous les finalistes et sont offerts par les partenaires.

Le concours général de physique chimie

Les candidats au concours général de physique chimie concours général des lycées peuvent se préparer aux épreuves en consultant les sujets des dernières sessions.

Le concours CGénial

Le concours CGénial, créé en partenariat avec le dispositif Science à l'École, récompense des projets scientifiques innovants, toutes disciplines confondues, élaborés au cours de l'année scolaire par des élèves du second degré.

Site à consulter

L’Année de la physique vise à rapprocher les mondes de l’enseignement et de la recherche pour mettre en lumière les grandes avancées et les enjeux de la recherche en physique.

Le site du CNRS propose des ressources, évènements, informations sur les métiers de la physique et un espace dédié aux enseignants (formations et ressources pédagogiques pour la classe).

Autres sites pour conduire des actions avec la classe

Retrouver toutes les informations sur le concours CGénial

En savoir plus sur le dispositif Sciences à l'École

La fête de la science

La 32e fête de la Science se déroule du 6 au 16 octobre 2023 en métropole, et du 10 au 27 novembre 2023 en outre-mer et à l'international.

Cette action propose des milliers d'événements gratuits ouverts à tous, y compris aux écoliers, collégiens et lycéens, sur le thème « Sport et Science ».