Éduscol

Travaux académiques mutualisés (TraAM)

TraAM 2011-2012 : biodiversité

En SVT, les TraAM 2011-2012, ont été centrés sur l'utilisation du numérique dans le cadre du plan Sciences en collège et de la réforme du lycée (nouveaux programmes SVT mais aussi accompagnement éducatif et personnalisé). 

Les TraAM sélectionnés ont porté sur le développement de scénarios pédagogiques ou/et d'outils numériques permettant l'enseignement de la biodiversité sous ses différents aspects.

Concernant la volonté nationale, trois points ont été mis en avant.  

  • La “science participative”.
  • La dimension partenariale.
  • Les dispositifs de travail collaboratif. 

Huit académies ont été retenues pour participer aux TraAM : Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Créteil, Nice, La Réunion, Reims et Versailles. En outre Toulouse a participé aux TraAM en tant qu'académie associée du fait de l'importance du projet "Ecole buissonnante".


À partir d’une banque de photographiesl’académie de Versailles a développé un véritable portail de services numériques autour du thème de la biodiversité. Plusieurs modules d’activités (compte-rendu de sortie, étude de cycles biologiques, détermination, étude de peuplements au cours des saisons) permettent aux élèves de se familiariser avec la biodiversité à l’échelle locale. Des partenariats ont été établis avec le CRDP de Versailles pour la réalisation technique des modules et l’OPIE (office pour les insectes et leur environnement) pour l’accès à de nombreuses images de qualité. A titre d’exemples, des séances entrant dans le cadre du programme de sixième sont proposées. 

 L’académie de Clermont-Ferrand, appuyée par celle de Toulouse, propose un outil informatique élaboré par des enseignants et des scientifiques pour un public scolaire : l'École buissonnante. Cette plate-forme, à vocation nationale, offre une grande variété d’outils (organisation de sortie, inventaire, informations scientifiques, forum de discussion, activités,…). Dans le cadre des travaux académiques mutualisés ont été plus particulièrement développées :

  • Une progression axée sur la découverte en 6e de la biodiversité de l’environnement du collège, telle qu’elle peut être menée par n’importe quel établissement, même citadin.
  • Une activité en enseignement d’exploration MPS de 2nde autour des lichens et de leur qualité de bioindicateurs de pollution.
  • Une tâche complexe en terminale S sur les croisements afin d'obtenir une variété intéressante de pommes.

 L’académie de Besançon a plus particulièrement exploré la dimension internationale. Après un séminaire de contact e-twinning en Grèce, quatre binômes de professeurs SVT-anglais ont établi des échanges avec des partenaires européens. Les élèves ont été amenés à comprendre notre dépendance vis-à-vis de la biodiversité (au niveau alimentaire et médical) en comparant des exemples de végétaux dans deux pays européens via internet par des échanges de données. Les élèves ont utilisé divers outils du web 2.0 afin de communiquer et de produire des documents communs avec des élèves grecs. Les apprentissages méthodologiques ont été fructueux mais ce travail met en lumière une difficulté à mettre en cohérence les attentes sur le plan des curricula entre des pays différents.

 L’académie de la Réunion a utilisé les outils numériques pour étudier la biodiversité à différentes échelles (du système d’information géographique à l’étude de terrain)  mais aussi pour diffuser et échanger les données récoltées afin de sensibiliser les élèves et leurs familles à l’importance, aussi bien locale que mondiale, de la biodiversité. Ils ont cherché à faire comprendre la valeur patrimoniale de la végétation tout en montrant sa fonction aussi bien culturelle qu’économique. Le travail présenté est centré autour de l’étude du recul de la forêt primaire, des plantes aux vertus médicinales et d’un inventaire réalisé en arboretum. Les activités proposées à titre d’exemples touchent aussi bien le collège que le lycée. 

 L’académie de Bordeaux propose d’étudier les différentes échelles de la biodiversité (écosystème, espèces, gènes) en les appréhendant avec des outils adaptés. Ainsi l’exploration des écosystèmes se fait à l’aide d’analyses spatiales exploitant les ressources satellitaires les plus récentes, l’approche spécifique implique l’étude sur le terrain, la constitution d’outils d’identification et la dissection en classe, la composante intraspécifique s’intégre dans la possibilité de séquençage au sein du projet « barcoding ». Les productions obtenues lors des ces différentes études se traduisent toute par une réalisation numérique permettant la mutualisation et/ou le travail collaboratif. Elles touchent plus particulièrement le lycée. 

 L’académie de Reims s’est intéressée à une autre composante de la biodiversité : la biodiversité du passé. A partir d’une rénovation de la lithothèque de Champagne Ardenne et en utilisant des données issues du site Acces (Ifé), il est désormais possible de proposer aux élèves des activités utilisant le Tableau Numérique Interactif afin de mettre en évidence les variations de la biodiversité à différentes époques géologiques. A titre d’exemple, une séquence en classe de troisième montre comment appréhender la notion de crise biologique. 

 L’académie de Nice appréhende la biodiversité à l’échelle moléculaire grâce à une mise à jour importante du contenu (nouvelles fonctionnalités, nouvelles molécules, nouvelles activités) de la Librairie de molécules.  

C'est à partir de la mise en réseau de jardins pédagogiques, d'une collaboration avec le Muséum national d'Histoire naturelle (opération VigieScol, déclinaison scolaire de VigieNature), que l'académie de Créteil explore grâce à divers outils numériques (QRCODES et téléphones portables, photographie numérique,...) les différents aspects de la biodiversité.

Conformément à la volonté nationale, de nombreux partenariats ont été initiés : e-twinning pour la dimension européenne, conservatoires régionaux, conservatoires botaniques, CRDP, CNES, OPIE, universités. La dimension collaborative est présente dans tous les projets, les outils numériques utilisés (Glogster, ENT, plates-formes dédiées (école buissonnante, librairie de molécules, e-twinning) permettent tous la mutualisation des données qui est utilisée pour parfaire les inventaires, faciliter les identifications et permettre une approche participative de la science. 

Bilan TraAM 2011-2012 Biodiversité (PDF intégral, 6.2 Mo) 

Le document découpé par partie :