Prévention et lutte contre la violence en milieu scolaire

Le harcèlement entre élèves

Le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse a arrêté un plan d'actions de prévention qui se décline tout au long de l'année sur l'ensemble des territoires afin de combattre toutes les formes de harcèlement entre élèves.
Cette violence sournoise peut avoir des conséquences lourdes sur l'épanouissement personnel et la réussite scolaire des enfants et des adolescents.

Comprendre

Qu'est-ce que le harcèlement entre élèves ?

Le harcèlement est une violence, peu visible, qui peut prendre la forme de violences physiques répétées, souvent accompagnées de violences verbales et psychologiques (insultes, moqueries, etc.), destinées à blesser et à nuire à la cible des attaques.
Avec le développement des nouvelles technologies et des réseaux sociaux, il dépasse le cadre scolaire et affecte aussi les jeunes à travers le cyberharcèlement.
Les victimes sont souvent seules face à cette menace diffuse.
On peut considérer qu'il y a harcèlement quand :

  • un rapport de force et de domination s'installe entre un ou plusieurs élèves et une ou plusieurs victimes ;
  • il y a répétitivité : différentes formes d'agressions se répètent régulièrement durant une longue période ;
  • il y a volonté délibérée de nuire à la victime, avec une absence d'empathie de la part des auteurs.

Les conséquences du harcèlement en milieu scolaire peuvent être graves et multiples.

Les conséquences 

  • décrochage scolaire voire déscolarisation (des études montrent que la peur des agressions expliquerait 25% de l'absentéisme des collégiens et lycéens),
  • désocialisation, anxiété, dépression,
  • somatisation (maux de tête, de ventre, maladies),
  • conduites autodestructrices, voire suicidaires.

Outre les effets à court terme, le harcèlement peut avoir des conséquences importantes sur le développement psychologique et social de l'enfant et de l'adolescent : sentiment de honte, perte d'estime de soi, difficulté à aller vers les autres et développement de conduites d'évitement. S'ils ne sont pas pris en compte, ces effets peuvent se prolonger à l'âge adulte.

Le cyberharcèlement

Cette forme de cyberviolence est une violence de proximité qui se diffuse le plus souvent entre les élèves ; elle s'inscrit dans la continuité de ce qui se passe dans la vie quotidienne, notamment dans l'établissement, et sur la Toile.
Cet aspect du harcèlement se développe aussi avec l'avènement des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) mais surtout, depuis peu, avec la proposition de nouvelles applications qui peuvent créer, en raison de leur viralité, des ravages au sein des populations adolescentes.
Comme le harcèlement, les conséquences du cyberharcèlement peuvent être très graves. Des conséquences sur leur santé mais également sur leur scolarité. Les élèves victimes rencontrent également plus de difficulté à se concentrer et à suivre leurs études. Ils décrochent plus rapidement car certaines formes d'agressions, telles que le sexting non consenti, peuvent être dévastateur.

Le cybersexisme

D'après une étude réalisée par l'Observatoire universitaire international éducation et prévention (OUIEP-université Paris-Est) et coordonnée par le Centre Hubertine Auclert auprès de 1 200 élèves de collège et lycée en Île-de-France en 2016, les filles sont davantage exposées à des formes spécifiques de cyberviolences, à caractère sexiste et sexuel. On parle alors de cybersexisme.

Pour en savoir plus

Vous pouvez visionner la vidéo d'Aurélie Latourès expliquant ce qu'est le cybersexisme

Le sexting non consenti / revenge porn

Le revenge porn ou vengeance pornographique se caractérise par un contenu sexuellement explicite qui est publiquement partagé en ligne sans le consentement de la personne apparaissant sur le contenu, dans le but de se venger.

Pour en savoir plus

Vous pouvez visionner la vidéo de Jean-Pierre Bellon : qu'est-ce que le sexting et le sexting « non consenti » ?
Vous pouvez visionner la vidéo de Marie Quartier : prévenir les effets dramatiques du sexting non consenti : le rôle des adultes

Retrouvez la campagne NAH 2018 et les différents outils sur le site Non au harcèlement

Agir pour prévenir

Les dispositifs pour traiter et prévenir les situations de harcèlement entre élèves

  • Consultez le protocole de traitement des situations de harcèlement entre élèves
  • Contactez des référents harcèlement dans vos académies et départements 

 Voir la vidéo

  • Contactez la plateforme de signalement des situations de harcèlement au 3020

Voir la vidéo

  • Contactez la plateforme de signalement des cas de cyberharcèlement au 0800200000

Voir la video

  • Consultez les fiches conseils Que Faire ?

sur le site Non au harcèlement

Ressources

  • Le site national Non au harcèlement

Pour répondre aux situations de harcèlement, le ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse propose un site permettant de retrouver l'ensemble des outils utiles aux professionnels, afin qu'ils puissent mettre en place des actions préventives contre le harcèlement. Ce site valorise également les initiatives des écoles et des établissements, notamment les outils pédagogiques produits (affiches, vidéos).

Consultez le site
  • Le Concours non au harcèlement 

Le concours « Non au harcèlement!» distingue les affiches et vidéos contre le harcèlement conçues par les élèves du cycle 3 à la classe de terminale et les personnels des établissements scolaires dans le cadre de projets pédagogiques ou au sein de structures péri et extra scolaires.

Consultez la page dédiée
  • Des ambassadeurs collégiens et lycéens de lutte contre le harcèlement

Consultez la page

  • La mallette des parents 

Consultez la page dédiée

  • La page Facebook « Non au harcèlement ! »

Visitez la page

En savoir plus

Sur éducation.gouv.fr, la circulaire n°2013-100 du 13 août 2013 sur la prévention et la lutte contre le harcèlement à l'Ecole

Sur éducation.gouv.fr, les résultats de l'enquête de climat scolaire et victimation auprès des lycéens pour l'année scolaire 2017-2018

La note d'information de la DEPP, 94 % des collégiens déclarent se sentir bien dans leur collège

Selonle rapport de l'Unicef et de l'Observatoire international de la violence à l'Ecole, en France, 1 élève sur 10 est victime de harcèlement à l'école

Sur éduscol, le prix Non au harcèlement

Sur éduscol, les jeux dangereux

Sur éducation.gouv.fr, le dossier de presse Journée nationale de lutte contre toutes les
formes de harcèlement

Mis à jour le 25 juin 2019
Partager cet article
fermer suivant précédent