Prix « Non au harcèlement »

Le prix Non au harcèlement est organisé par le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse avec le soutien de la MAE. Il a pour objectif de donner la parole aux élèves  pour qu’ils s'expriment collectivement sur le harcèlement en milieu scolaire, à travers la création d’une affiche ou d’une vidéo ; celle-ci servant de support de prévention pérenne dans leur établissement.

Mis à jour : novembre 2022

Actualité : Campagne de sensibilisation « Non au harcèlement » 2022-2023

Le clip de sensibilisation à la lutte contre le harcèlement 2022-2023 « Et si l’autre c’était toi ? » s’intéresse au mécanisme d’ostracisation fréquemment à l’œuvre dans les situations de harcèlement. Pour plus d'information sur cette vidéo, consulter education.gouv.fr

Et si l'autre c'était toi ? - Clip de la campagne 2022-2023

Un prix pour lutter contre le harcèlement et le cyberharcèlement

Le prix « Non au harcèlement » récompense les projets collectifs proposant des solutions pour lutter contre le harcèlement entre élèves notamment le cyberharcèlement, le harcèlement à caractère sexiste et sexuel et le harcèlement se fondant sur le handicap.

L’objectif du prix Non au harcèlement est de mobiliser les élèves en matière de prévention du harcèlement, afin de leur permettre d’acquérir la connaissance de ce phénomène, de comprendre comment il se déploie, quelles peuvent être les conséquences notamment en matière de cyberharcèlement, et savoir ce que chacun peut faire à son niveau pour avoir une juste place dans le groupe. Il s’agit en particulier de mobiliser les témoins des phénomènes de harcèlement, qui sont les plus à même de prendre position, de parler aux adultes et ainsi de rompre la loi du silence. Ce travail peut être engagé très tôt dans l’année scolaire afin de permettre un travail coopératif favorisant l’émergence d’un esprit de groupe.

Le prix peut par exemple servir de support à un travail réalisé :

  • dans le cadre de l’enseignement moral et civique et venir enrichir le parcours citoyen des élèves par exemple. Il permet d’acquérir les aptitudes détaillées dans le domaine 3 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture – formation de la personne et du citoyen ;
  • dans le parcours éducatif de santé, car il permet de travailler sur ses dimensions notamment psychiques et sociales ;
  • avec les éco-délégués (télécharger le guide de l'éco-délégué) dans le cadre d’une action pouvant investir le champ de la solidarité, la fraternité et la démocratie participative ;
  • dans le cadre d’un enseignement co-disciplinaire (notamment classes à projet artistique et culturel, travaux personnels encadrés, enseignements d'exploration, etc.) ;
  • lors des enseignements pratiques interdisciplinaires.

Il peut être mis en œuvre avec l'aide des différents partenaires de l’Éducation nationale.

Un temps fort du programme pHARe

Depuis la rentrée 2022, toutes les écoles élémentaires et tous les collèges publics sont engagés dans le programme de lutte contre le harcèlement à l’école, pHARe. Le prix Non au harcèlement est l’un des temps forts de l’année sur lesquels le programme s’appuie. La production d’une affiche ou d’un clip vidéo de prévention constitue l’un des critères de labellisation pHARe.

Sélection des lauréats

Un jury académique remettra un prix « coup de cœur académique » d'une valeur de 1 000 euros, financé par la MAE, et sélectionnera les lauréats pour la phase nationale.

Dix lauréats nationaux recevront chacun un prix de 2 000 euros de la part de la MAE pour accompagner la mise en œuvre de leur projet de prévention. Deux d’entre eux se verront également décerner une mention « coup de cœur des élèves », valorisée à hauteur de 1 000 euros.

Toutes les productions lauréates pourront être utilisées comme outils de prévention.

Comment participer ?

Toutes les informations pratiques relatives aux conditions de participation et au déroulement du prix sont décrites dans le règlement du prix Non au harcèlement 2022-2023.

Le prix Non au harcèlement est ouvert aux élèves du CP au baccalauréat, des écoles élémentaires et établissements publics et privés sous contrat ou issus de structures périscolaires.

Les participants concourent dans l’une de ces quatre catégories :

  • prévention du harcèlement (production d’une affiche ou d’une vidéo)
  • prévention du cyberharcèlement (production d’une vidéo)
  • prévention du harcèlement sexiste et sexuel (production d’une vidéo) ;
  • prix spécial inclusion sur la prévention des faits de harcèlement commis à l’encontre des élèves en situation de handicap (production d’une vidéo) NOUVEAU.

À noter : les écoles, les établissements et les structures présentent une seule production dans une seule des quatre catégories.

Pour participer, la production des élèves doit être transmise aux référents harcèlement de leur académie via le portail « Démarches simplifiées » (lien à venir).

Dans une logique éco-responsable et dans un souci de simplification, les modalités d’envoi de ces productions évoluent cette année (fin des transmissions par courriel, fin de la démultiplication du stockage des fichiers, rationalisation de la numérisation des documents papier, réduction des téléchargements).

Caractéristiques à respecter :

  • affiche : l’affiche peut être réalisée en format papier, mais elle doit être transmise exclusivement en format numérique (png ou jpg, 5 Mo maximum). Elle comporte obligatoirement un élément de texte (« slogan ») lisible à distance (2 à 3 mètres) ; l’affiche doit pouvoir être imprimée au format A3 sans perte de qualité.
  • vidéo : la vidéo dure au maximum 2 minutes, générique compris (la vidéo sera téléchargée par le porteur de projet sur la plateforme institutionnelle PeerTube). L’intégration des sous-titres est préconisée afin que les contenus soient accessibles au plus grand nombre.
Téléchargez ici tous les documents utiles
Contacts académiques

Pour toute question, vous pouvez contacter votre académie via l’adresse dédiée au concours.

Calendrier

  • 27 janvier 2023 : date limite d’envoi des créations dans les académies.
  • Du 30 janvier au 10 mars 2023 : sélection par les jurys académiques, envoi des procès-verbaux et des productions lauréates au ministère, début des remises des prix académiques, qui peuvent avoir lieu jusqu’à la fin du mois de juin 2022.
  • 10 mars 2023 : date limite des remontées des lauréats académiques au national.
  • Du 27 mars au 7 avril 2023 : sélection par le jury national.
  • Du 22 au 30 mai 2023 : cérémonie de remise nationale des prix.

À consulter

Le site Non au harcèlement

Pour en savoir plus sur la lutte contre le harcèlement et le programme pHARe, visitez le site Non au harcèlement.

Consultez les projet lauréats du concours Non au harcèlement.

Texte de référence

Consultez la circulaire du 5-10-2022 relative au Prix Non au harcèlement 2022-2023.