Climat scolaire et prévention des violences

Améliorer le climat scolaire pour une école de la confiance

L'amélioration du climat scolaire est devenue un enjeu majeur de la politique publique en matière d'éducation. L'évaluation du climat scolaire reflète le jugement des parents, des personnels et des élèves concernant leur expérience de vie et du travail au sein de l'école, sans pour autant résulter d'une simple perception individuelle. Il renvoie donc à la qualité de vie à l'école. Il concerne les normes, les buts, les valeurs, les relations interpersonnelles, les pratiques d'enseignement, d'apprentissage, de management et la structure organisationnelle inclus dans la vie de l'école.

La démarche d'amélioration du climat scolaire comporte sept axes, pour lesquels le site Climat scolaire donne des pistes concrètes d'action.

  • Stratégies collectives
  • Pédagogique et relation éducative
  • Qualité de vie à l'école
  • Coéducation
  • Environnement partenarial
  • Justice scolaire
  • Prévention et gestion des violences et du harcèlement

Mesurer le climat scolaire : les enquêtes de climat scolaire un outil de pilotage

Sur le plan national

Les enquêtes de climat scolaire et de victimation sont des outils pour mesurer les violences et le climat scolaire  et mieux prévenir le harcèlement entre pairs et les cyberviolences.
La direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) du ministère chargé de l'Éducation nationale déploie des enquêtes nationales de victimation et de climat scolaire.

Sur le plan local

L'application Enquête Locale Climat Scolaire (ELCS) permet, sur la base de questions communes qui s'adressent à la fois aux élèves, aux personnels et aux parents de dresser un état des lieux de l'expérience de chacun dans l'école ou l'établissement et du climat scolaire tel qu'il est ressenti et partagé par chacun.

Ces enquêtes sont réalisées sur la base du volontariat et l'initiative en revient aux équipes de direction, qui en informent préalablement le conseil d'école ou le conseil d'administration des EPLE. Il s'agit d'une démarche concertée, corrélée à la démarche d'amélioration du climat scolaire, fondée sur sept axes: la stratégie d'équipe, la justice scolaire, les pédagogies, les coopérations, la prévention des violences et du harcèlement, la coéducation et les pratiques partenariales.

C'est un outil diagnostic qui garantit l'anonymat du répondant et une utilisation locale de l'application. Il n'y a pas de consolidation des résultats ni au niveau national ni au niveau académique.

Une trentaine de questions permettent de connaitre les situations de violences (notamment les micro violences) et de harcèlement ainsi que le ressenti des élèves, des personnels et des parents sur la qualité de vie à l'école (apprentissages, qualité des locaux, relations entre adultes, relations entre élèves...). Les résultats du questionnaire font apparaitre parfois des situations dont les équipes éducatives, les élèves et les parents n'avaient pas connaissance.

L'analyse de ces résultats s'appuie sur la démarche systémique d'amélioration du climat scolaire (schéma ci-dessous).

La mise en œuvre et l'exploitation des résultats de l'enquête s'inscrit dans une construction collective (projet école, établissement, plan de prévention des violences, plan de formation) et prendre appui sur les instances dédiées (conseils d'école, conseil pédagogique, conseils de la vie collégienne, conseils de la vie lycéenne, comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté).

Dans chaque académie, le groupe académique « climat scolaire » le correspondant fonctionnel ELCS ou l'équipe mobile de sécurité (EMS) sont les interlocuteurs à solliciter pour mettre en place une enquête locale.

Mis à jour le 19 mai 2020
Partager cet article
fermer suivant précédent