Bilan des TraAM SVT de l’année 2019-2020

Le bilan des travaux académiques mutualisés (TraAM) de l’année scolaire 2019-2020 est publié sur le thème « Les métadonnées, des ressources pour construire des concepts en SVT ».

Mis à jour : janvier 2021

Les travaux académiques mutualisés (TraAM), co-pilotés par la direction du numérique pour l’éducation (DNE) et l’inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche, constituent un temps d’innovation et d’expérimentation autour du numérique.

L’ensemble des scénarios pédagogiques, qui concernent tous les niveaux d’enseignement, sont disponibles, comme tous ceux produits depuis 2013, dans Édubase. Ils sont utilisables en l’état ou adaptables en fonction du contexte d’enseignement. Le travail ayant eu lieu en partie durant le confinement, beaucoup de ces scénarios peuvent être utilisés dans une phase distancielle d’un enseignement hybride.

TraAM 2019-2020 - Les métadonnées, des ressources pour construire des concepts en SVT

Les académies de Montpellier, Nice et Paris ont, malgré le contexte sanitaire, poursuivi leur projet toute l’année.

Disponibilité des métadonnées pour les élèves

L’académie de Nice s’est intéressée à la disponibilité des métadonnées pour les élèves et à celles qui doivent être mises à leur disposition afin de pouvoir avoir une efficacité pédagogique optimale. Un article présentant le concept de métadonnées est également proposé.

Découvrir, extraire, collecter et traiter par les élèves des métadonnées issues de données de géolocalisation

L’académie de Montpellier propose de faire découvrir, extraire, collecter et traiter par les élèves des métadonnées issues de données de géolocalisation pour résoudre des problèmes scientifiques centrés sur la mobilité, mais également de collecter des données à associer à différents fichiers pour participer à la construction des bases de données structurées (par exemple à l’aide des microcontrôleurs).

Impliquer davantage les élèves dans les étapes du recueil et du traitement des données

L’académie de Paris s’est appuyée sur le constat qu’en classe les connaissances scientifiques sont généralement construites à partir d’un nombre limité de données acquises expérimentalement par les élèves. Le groupe a cherché à impliquer davantage les élèves dans les étapes du recueil et du traitement des données pour leur permettre de mieux faire le lien entre les données et les savoirs construits.

Pour l’année scolaire 2020-2021

Les projets des académies d’Amiens, Grenoble, La Réunion, Poitiers, Rennes et Versailles ont été retenus, autour de la thématique :

« Comment exploiter le numérique pour permettre aux élèves de mieux appréhender les dynamiques écosystémiques et mieux intégrer les échelles spatiales et temporelles ? »

Rendez-vous en fin d’année pour découvrir leurs productions !