Éducation à la défense

Correspondants nationaux et académiques pour l'éducation à la Défense

La liste des correspondants qui, dans chaque académie, accompagnent l'éducation à la Défense.

Coordonner au niveau national: Un pôle « défense »

Haut fonctionnaire de défense et de sécurité : Dans un esprit de défense globale, chaque ministère a son propre haut fonctionnaire chargé des mesures de défense (HFD) nommé par le ministre. Un décret de 1980 fixe les attributions des HFD, qui animent et coordonnent la préparation des mesures de défense (plans de défense, sécurité de défense, protection du secret). En 1986, les HFD ont reçu la responsabilité de la protection des systèmes d'information. Le Haut fonctionnaire de défense et de sécurité du Ministère de l'Education nationale est désormais le Secrétaire général. Un haut fonctionnaire adjoint a été récemment nommé pour préparer et mettre en oeuvre les mesures de crise dans les établissements scolaires.

Un Délégué pour l'éducation à la défense : Guillaume Lasconjarias. Rattaché au service C et conseiller technique auprès du directeur général de l'Enseignement scolaire, le délégué pour l'éducation à la défense, nommé en août 2018, veille à l'application du protocole de 2016 entre le ministère de l'Education nationale, celui de l'Enseignement supérieur, le ministère de la Défense (devenu des Armées) et celui de l'Agriculture. Sa mission est triple: promouvoir l'enseignement de la culture de défense et de sécurité dans les programmes scolaires ainsi que dans la formation initiale et continue des enseignants, assurer le suivi des formations supérieures de défense, et poursuivre le partenariat avec les directions du ministère des Armées chargées des politiques de jeunesse.

Écrire au délégué

Travailler en réseau: Dans chaque académie, un trinôme Éducation-Défense-IHEDN placé sous l'autorité du recteur

Le dernier protocole signé par les ministres chargés de l'éducation, de la défense et de l'agriculture en mai 2016 réaffirment le rôle des trinômes académiques. Placés sous l'autorité du recteur, ces trinômes, qui ont fêté leur trentième anniversaire en 2017, regroupent un représentant du ministère des Armées, un représentant de l'Éducation nationale et un représentant de l'association régionale des auditeurs de l'IHEDN.

Ils mettent en place des actions de formation et de sensibilisation de nature à inciter les enseignants à monter des actions de promotion de l'esprit de défense, et à favoriser les initiatives dans l'enseignement de la culture de défense et de sécurité. Ils accompagnent aussi les demandes de subvention auprès du ministère des Armées et de la DPMA.

Consulter les sites des trinômes académiques

(Mise à jour de 2019)

Amiens
Besançon
Bordeaux
Caen
Corse
Créteil
Dijon
Grenoble
Lille
Limoges
Montpellier
Nancy-Metz
Nantes
Orléans-Tours
Paris
Poitiers
Rouen
Rennes
Strasbourg
Toulouse
Versailles
Guadeloupe
Martinique
Guyane
La Réunion
Polynésie française: le polynôme
Nouvelle-Calédonie
Mayotte

Les "relais défense" des bassins de formation et des  établissements

Au niveau des bassins de formation ou des EPLE selon les académies, des "relais défense" ont pour mission de susciter des actions au plus près de l'enseignant ou de l'élève.

Un partenaire national et académique : l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) et ses associations

Créé en 1936 sous le nom de Collège des hautes études de défense nationale,  l'IHEDN a pour mission de diffuser une culture de défense actualisée.

Il propose trois sessions nationales ("Politique de défense", "Armement et Economie de défense", "Enjeux maritimes"), des sessions régionales, des sessions jeunes et de nombreux séminaires.

Les associations régionales (AR) regroupent les auditeurs des sessions régionales de l'IHEDN. Le président de chaque association régionale est de droit l'un des trois membres du trinôme académique, avec le représentant du recteur et celui de l'autorité militaire.

Site de l'Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN)

L'Union-IHEDN

La Fondation "Maréchal de Lattre"

La fondation "Maréchal de Lattre" perpétue le souvenir duMaréchal de Lattre et de ses compagnons de la Première Armée française.

Elle met à la disposition des enseignants et des élèves de  nombreux documents pédagogiques. Il est notamment aisé de consulter des expositions itinérantes concernant la libération de la France et l'épopée de la Première Armée.

La Fondation pour la mémoire de la guerre d'Algérie et des combats de Tunisie et du Maroc

Instituée par l'article 3 de la loi n° 2005-158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés, la Fondation pour la mémoire de la guerre d'Algérie, des combats du Maroc et de Tunisie a pour objet, « d'expliquer ces évènements et d'en transmettre la mémoire » (article premier des statuts).

La Fondation pour la mémoire de la guerre d'Algérie et des combats de Tunisie et du Maroc

Un document de référence
Mis à jour le 15 juillet 2019
Partager cet article
fermer suivant précédent