20e anniversaire de la publication de la première carte du génome humain

Il y a 20 ans, dans le cadre du projet mondial « Génome humain », la première carte du génome humain était publiée. Depuis cette date, la recherche en génomique impacte la compréhension des maladies et la découverte de nouveaux traitements. Le plan médecine France génomique 2025 finance les premières plateformes génomiques à visée diagnostique et de suivi thérapeutique.

Mis à jour : juin 2021

Carte du génome humain

La première carte du génome humain a vu le jour en 2001, un siècle après la découverte du premier gène et 50 ans après celle de la structure qui les porte : l’acide désoxyribonucléique (ADN). Le séquençage de l’ADN des organismes vivants et des virus est devenu courant et de plus en plus rapide au XXIe siècle grâce à la puissance du calcul informatique et l’optimisation des méthodes de séquençage.

La cartographie du génome humain a permis à ce jour d’identifier environ 20 000 gènes codant pour des protéines et plus de 1 600 maladies génétiques sans omettre l’étude complémentaire des régions non codantes du génome, étude qui permet la compréhension des interactions du matériel génétique et des protéines.

Les apports de la génomique et de la protéomique deviennent essentiels à la recherche pharmaceutique avec près de 8 000 produits pharmaceutiques élaborés à des fins diagnostiques, préventives ou thérapeutiques.

Au vu de leur importance dans la formation scientifique en sciences biologiques, l’étude de la génétique et de la biologie moléculaire prend une place importante dans les programmes d’enseignement, particulièrement ceux des séries technologiques STL-Biotechnologies, ST2S (en BPH et STSS avec le plan « médecine France génomique 2025 » qui répond à un enjeu de santé publique), des nombreux BTS de biologie appliquée (Biotechnologies, ABM…), et le programme de biotechnologies de la CPGE Technologie et biologie (TB) ainsi que dans les référentiels des filières professionnelles du domaine des sciences biologiques et sciences sociales appliquées.

Ces études scientifiques, technologiques, et médico-sociales s’accompagnent d’une réflexion éthique introduite également progressivement dans tous les programmes de nos deux filières. Elle donne lieu à une partie de l’épreuve de Biotechnologies du bac STL, la question de synthèse.

Différentes ressources pédagogiques réalisées en académie

En biotechnologies

Académie d’Aix-Marseille

Académie de Poitiers

En SVT

Académie de Besançon

Académie de Versailles