Ressources nationales et européennes pour l'égalité entre les filles et les garçons

Pour favoriser l'instauration d'une culture de l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, le ministère met à disposition de la communauté éducative un ensemble de ressources (des sites spécifiques et leurs outils informatifs et pédagogiques, des statistiques sexuées relatives aux parcours scolaires des élèves, un guide sur les comportements sexistes), complétées par celles de la Communauté européenne.

Mis à jour : novembre 2020

Le guide "Pour l'égalité, mon CVC/CVL s'engage !"

Chaque année, les établissements du second degré conduisent un diagnostic sur l'égalité filles-garçons et sur l'état des violences sexistes. Ce diagnostic est réalisé en partenariat avec le référent « égalité filles-garçons » de l'établissement et les élèves délégués des conseils de vie collégienne et lycéenne.

L'engagement des élèves et leur appétence particulière pour les enjeux d'égalité sont un véritable levier pour améliorer le climat scolaire et lutter contre les violences de genre au sein des collèges et des lycées. Leurs observations sont ainsi présentées chaque année au conseil d'administration et/ou au comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté et ont pour objectif d'aboutir à des propositions d'actions concrètes.

Pour préparer et animer cette séance du CVC/CVL dédiée aux questions d'égalité et de prévention des violences et des discriminations fondées sur le genre, deux guides ont été élaborés : « Pour l'égalité, mon CVC s'engage » et « Pour l'égalité, mon CVL s'engage ».

Ces outils permettent aux élèves élus d'établir ensemble un état des lieux des questions prioritaires au sein de leur établissement, des problématiques dont ils souhaitent s'emparer, sur lesquelles ils pensent utile de mobiliser la communauté éducative, pour faire avancer l'égalité dans leur collège ou leur lycée.

Le site "Outils pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'École"

Réalisé par Réseau Canopé, l'opérateur de création et d'accompagnement pédagogiques du ministère, ce site est structuré autour de quatre rubriques : « Fondements et enjeux », « Agir en classe », « Agir dans l'école », « Se former et s'informer ». Il a été conçu pour s'adresser à tous les publics :

  • les personnels enseignants, qui y trouvent des pistes et des outils pour leur permettre de développer, en classe, des séquences pédagogiques enrichies ;
  • les parents, qui peuvent s'informer et comprendre les fondements et enjeux de l'égalité en termes de réussite scolaire de leur enfant. Ils peuvent aussi voir comment être associés ;
  • les personnels de direction et les cadres, qui sont invités à inscrire la démarche dans les projets d'école et d'établissement, en fédérant tous les acteurs de la communauté éducative.

Outre les données factuelles (statistiques, textes juridiques) et les rapports publics pertinents, les contenus sont de plusieurs natures :

  • apports issus de la recherche : interviews et écrits d'universitaires faisant autorité sur les questions liées à la problématique ;
  • ressources produites dans les académies par les missions académiques chargées de l'égalité, les services académiques d'information et d'orientation (SAIO), ou l'Onisep et ses délégations régionales ;
  • outils d'analyse de situations, dans la classe et dans l'école, pouvant créer des inégalités entre les filles et les garçons (utilisation de l'espace, posture professionnelle).
  • pistes pédagogiques à mettre en œuvre dans le cadre des programmes existants ; ces pistes ne sont pas des séances « clés en mains ». Elles apportent des références et des suggestions aux enseignants à qui il revient de construire les séquences en classe.

Consulter le site de réseau Canopé dédié aux Outils pour l'égalité entre les filles et les garçons.

https://www.reseau-canope.fr/outils-egalite-filles-garcons/

Des statistiques sur les parcours scolaires comparés des filles et des garçons

Le document Filles et garçons sur le chemin de l'égalité de l'école à l'enseignement supérieur, MEN-MESRI-DEPP, mars 2020, reflète l'engagement du système éducatif dans les objectifs de mixité et d'égalité, objectifs déclinés dans la convention interministérielle pour 2019-2024. Elle constitue un état de situation national, que les acteurs locaux peuvent décliner au niveau académique et au niveau des établissements scolaires.

Les données statistiques mettent en évidence que les filles réussissent mieux à l'école. En effet, en 2019, au CP, les filles présentent de meilleures performances que les garçons en français, mais aussi dans 5 domaines sur 7 en mathématiques. Or, dès le CE1, cette proportion s'inverse avec des écarts parfois considérables (les garçons sont proportionnellement plus nombreux que les filles à savoir additionner)

Mais les filles ont de meilleurs résultats en français. Déjà,  l'évaluation internationale PIRLS de 2016 témoigne bien qu'en France comme ailleurs, les filles en CM1 sont plus performantes en compréhension de l'écrit. Elles sont également plus nombreuses à accéder au baccalauréat : avec 86 % de bachelières pour 76 % de bacheliers par génération.

D'un meilleur niveau scolaire, 71% des filles s'orientent vers l'enseignement général et technologique contre 58% des garçons. Pour autant, elles sont moins nombreuses en proportion à choisir les spécialités scientifiques. A la rentrée 2019, en Terminale, 41,9 % des élèves des terminales scientifiques (S, STI2D et STL) sont des filles. En Première générale (qui prend en compte la réforme), à la rentrée 2019, les garçons sont plus nombreux à choisir les mathématiques et la physique-chimie mais les filles sont 44,7% à prendre la spécialité SVT contre 40,6% des garçons,

Le climat scolaire n'est pas appréhendé de la même façon par les garçons et les filles. Les premiers déclarant comme se sentant plus en sécurité que les filles. Celles-ci, au lycée,sont plus touchées par les violences à caractère sexuel.

Dans l'enseignement supérieur, les différences sont plus nettes entre les diplômes des filières scientifiques et littéraires. En 2017, 28% des ingénieurs sont des femmes et elles sont 46,4% à obtenir un doctorat contre 60 % en Lettres.

Dans l'enseignement professionnel, la mixité est rarement atteinte, tant dans les domaines de la production - où 15 %, en 2018, des élèves ou apprentis sont des filles - que dans les domaines des services où les filles y sont majoritaires (65 %).

La réussite scolaire des filles ne se traduit pas systématiquement par une meilleure insertion professionnelle. En effet, si à la sortie des formations professionnelles, les filles s'insèrent aussi bien en emploi dans les domaines des services, ce n'est pas le cas dans les domaines de la production. À la sortie de l'université, les filles s'insèrent aussi bien dans le marché du travail que leurs homologues masculins, mais n'ont ni le même niveau de qualification, ni le même salaire.

Les sites de l'Onisep

L'Onisep propose, sur son site national, un nouvel espace « Égalité filles-garçons » dans l'onglet « Équipes éducatives », mis à jour mensuellement. On y trouve notamment neuf séquences pédagogiques axées sur les filières d'études et les métiers, pour accompagner la mise en place du parcours Avenir.

Elles permettent aux élèves de comprendre que la valeur des métiers et les compétences requises pour les exercer sont indépendantes du sexe, et de prendre conscience de leurs propres stéréotypes lorsqu'ils construisent leur projet professionnel, dans la perspective d'amorcer un processus de changement.

Par ailleurs, les diverses délégations régionales mettent à disposition sur leurs sites propres des documents complémentaires d'information, de sensibilisation et de formation.

Consulter le site Onisep Consulter le site Onisep

Le site "Matilda"

Inauguré le 1er février 2017, le site "Matilda" est une plateforme de vidéos pédagogiques dédiées à l'égalité entre les sexes. Il a été réalisée par l'association « v.ideaux », avec le soutien des ministères de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, de la culture et de la communication, des familles, de l'enfance et des droits des femmes, du magazine « L'Étudiant » et de divers autres partenaires.

Le nom « Matilda » est un hommage à Matilda Joslyn Gage (1826-1898), militante américaine des droits des femmes qui, la première, a constaté que la contribution des femmes à la recherche était presque systématiquement minimisée, leurs découvertes étant souvent attribuées à des collègues masculins (« effet Matilda »).

La plateforme est en accès gracieux. Elle propose d'ores et déjà quatre-vingts vidéos, qui revêtent différentes formes : des animations, des extraits d'archives audiovisuelles, des interviews de personnalités qualifiées (universitaires, personnels d'enseignement, d'éducation, d'orientation, etc.). On peut également y trouver des vidéos lauréates du concours « Buzzons contre le sexisme » que l'association « v.ideaux » organise chaque année depuis 2011. De courte durée (2 à 15 min), ces vidéos croisent des domaines disciplinaires très variés, comme l'indiquent les quelques exemples d'intitulés qui suivent : « Les noms de métier », « L'amour dans la poésie chantée », « La plasticité cérébrale », « L'égalité dans l'espace public », « L'art pariétal », etc. Chaque vidéo est accompagnée d'un résumé, d'une notice biographique des personnes interviewées le cas échéant, d'un quiz en ligne et de ressources associées. La transcription intégrale est téléchargeable et un sous-titrage peut être activé via le bouton « CC » du lecteur vidéo.

L'ensemble de la communauté éducative (personnels de l'éducation, élèves, familles), de l'école primaire au lycée, peut parcourir la vidéothèque, qui propose plusieurs modes d'exploration :

  • consultation directe, à partir des vignettes du catalogue général ;
  • recherche par mots-clés ;
  • recherche par disciplines ou par thématiques transversales (éducation aux médias, à la citoyenneté, à la sexualité, enseignement moral et civique, orientation, etc.), via le menu « Enseignements » ;
  • recherche par niveaux d'enseignement, via le menu « Niveaux ».

Les personnels de l'éducation disposent d'une offre spécifique qui leur permet, en outre, de :

  • télécharger les vidéos, libres de droits pour un usage pédagogique ;
  • télécharger des scénarios pédagogiques d'accompagnement ;
  • participer au forum d'échanges associé à chaque vidéo, favorisant ainsi une mutualisation des pratiques ;
  • publier des contributions personnelles ou d'élèves, dans le strict respect des règles juridiques et après modération.

Pour accéder à cette offre spécifique, il suffit aux personnels

intéressés de créer un compte en renseignant leur patronyme, leur établissement d'exercice et leur adresse électronique professionnelle.

Consulter le site matilda

https://matilda.education/app/

Le site Musea

Musea est un site édité par l'université d'Angers (laboratoire CERHIO). Il propose des expositions virtuelles réalisées par des universitaires sur l'histoire des femmes et du genre. Outil éducatif, culturel et citoyen, il permet de déconstruire les représentations stéréotypées du masculin et du féminin. Ses ressources variées (images, textes, sons et vidéos) servent de support à une réflexion transdisciplinaire accessible à toutes et tous. Œuvre collective, Musea se construit au fil des propositions qui sont étudiées par un comité scientifique dirigé par Christine Bard (professeure d'histoire contemporaine à l'Université d'Angers).

Consulter le site Musea Consulter le site Musea

Le guide "Comportements sexistes et violences sexuelles"

Si l'égalité entre les femmes et les hommes est en France acquise en droit, il reste des domaines où elle n'est toujours pas concrétisée dans les faits.

Le sexisme et les violences sexuelles, ainsi que leurs manifestations via les outils numériques (cybersexisme et cyberviolences), s'expriment aussi à l'école et appellent une réponse très ferme.

Le système éducatif favorise la réflexion des jeunes au cours de leur scolarité sur la place des femmes et des hommes dans la société, sur le respect mutuel, et plus largement sur la lutte contre les discriminations. Détermination et vigilance sont essentielles pour parvenir à transmettre une culture du respect et de l'égalité à celles et ceux qui construiront la société de demain.

En 2019, dans le cadre du "Grenelle de lutte contre les violences conjugales", ce guide a été actualisé : il inclut désormais 8 fiches thématiques traitant des questions relatives au sexisme, aux violences sexuelles, aux cyberviolences ainsi qu'aux unions forcées.

Ressources européennes

L'égalité entre les femmes et les hommes est l'un des principes fondamentaux du droit communautaire

L'Union européenne a retenu en la matière une double approche qui associe la prise en compte de l'objectif d'égalité des sexes dans toutes les politiques communautaires et l'action positive. Son site propose un panorama complet de la législation, des rapports les plus récents et des programmes en cours sur l'emploi, la lutte contre la violence envers les femmes. L'Institut européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes (EIGE) est une agence de l'Union européenne qui s'emploie à faire de l'égalité entre les sexes une réalité au sein de l'UE et au-delà.

Consulter le site de l'Union européenne et de l'Institut européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes (EIGE).

La boîte à outils du projet européen Hypatia

Pour encourager les jeunes et tout particulièrement les filles à choisir des filières et des métiers scientifiques, l'Union européenne finance dans le cadre du programme Horizon 2020, le projet européen Hypatia, du nom d'une philosophe et astronome grecque de l'Antiquité. Le projet consiste en une boîte à outils numérique de quinze activités visant les adolescent.e.s de 13 à 18 ans destinées à être mises en œuvre par les enseignant.e.s et les responsables de la communication ou de la médiation scientifique dans les musées et centres de sciences, les entreprises et les institutions de recherche. Ces activités, faciles à mettre en œuvre, sont assorties de recommandations pour l'inclusivité et pour l'animation. Ce sont des ateliers à contenu scientifique, des jeux débats, des discussions, des rencontres avec des professionnel.le.s des sciences et des technologies. Cette boite à outils numérique devrait permettre aux acteurs et actrices de l'orientation des jeunes, de l'éducation formelle et informelle de promouvoir auprès des jeunes, filles et garçons, la diversité et la richesse des métiers scientifiques et technologiques d'aujourd'hui et de demain.

Universcience coordonne le projet pour la France et la version française de la boite à outils numérique est en ligne, téléchargeable gratuitement.

Télécharger la boîte à outils d'Hypatia en français

Renseignements : Marie-Agnès Bernardis, chargée de mission, coordinatrice du projet Hypatia, Universcience : marie-agnes.bernardis@universcience.fr et Charlotte Vaquero, chargée de projet, projet européen Hypatia, Universcience : charlotte.vaquero@universcience.fr