Éduscol
Accueil    Éditorial    Évolution... (Septembre 2011)

Évolution... (Septembre 2011)

Créée il y a près de 15 ans, la Direction des technologies éducatives du Ministère de l'éducation nationale n'a cessé d'impulser et accompagner le développement des usages du numérique dans l'éducation. Qu'il s'agisse des équipements ou des pratiques pédagogiques, son rôle a été déterminant pour peu à peu diffuser et structurer cette dimension de l'action éducative au sein des administrations centrales, des académies, des établissements scolaires, finalement auprès des hommes et des femmes qui font l'éducation nationale au quotidien. 

Parmi les nombreux chantiers qui traversent cette longue période, le développement des sites institutionnels consacrés à l'éducation occupe une place importante. D'un paysage quasi désertique il y a 15 ans, nous sommes parvenus aujourd'hui à un environnement extrêmement dense où se côtoient sites nationaux, sites académiques et sites d'établissements. En outre, chacun d'entre eux est aussi une porte d'entrée vers un ensemble de pages et contenus issus de sites divers relevant de l'Éducation nationale mais aussi d'autres secteurs ministériels, d'acteurs publics divers, voire d'opérateurs privés… S'y ajoute la multiplication des espaces Internet créés et gérés directement par les professeurs, alliant souvent différentes fonctions, notamment la valorisation de l'action éducative disciplinaire menée au sein d'un établissement et la mise à disposition d'un outil pédagogique au service d'un lien continué entre le professeur et ses élèves.

Incontestablement, ce paysage nouveau bouleverse profondément - mais encore potentiellement - l'espace et le temps de l'action éducative, de la pédagogie, et celui de l'information et de la communication entre tous les acteurs (élèves, professeurs, parents, cadres, observateurs, etc.). Si l'usage des technologies dans le concret de l'action éducative ne fait - presque - plus débat, les formes de ces usages ne cessent d'évoluer en proportion des réflexions, recherches et expériences menées par les professeurs comme des incessantes nouveautés qui alimentent le marché des équipements en ce domaine. 

Au sein de cette histoire, l'éducation musicale a toujours occupé une place particulière. Elle a souvent été en pointe dans l'élaboration d'outils formalisés au service des professeurs et a très tôt veillé à inscrire au cœur des textes organiques de la discipline la nécessité d'intégrer les technologies à la pédagogie. Rappelons-nous ainsi la création du site national de l'éducation musicale dès 1995, l'intégration des TICCE dans les programmes parus entre 1995 et 1997 ou encore la mise en place d'une épreuve à base d'informatique musicale (arrangement) dans les concours de recrutement dès le début des années 2000. 

Afin d'accompagner le développement des TICE plus près des réalités actuelles de ses usages et en proportion de ses enjeux, la Direction des technologies éducatives a intégré la Direction générale de l'enseignement scolaire au sein d'un vaste pôle associant trois responsabilités : la définition des contenus de formation (programmes), le développement de ressources pour l'éducation et la formation continue des personnels. C'est donc tout naturellement que les sites nationaux disciplinaires - dont celui dédié à l'éducation musicale - vont intégrer ce nouveau cadre. Placés auparavant sous l'égide d'Educnet - appelé à disparaître, ils vont progressivement migrer dans le giron d'Eduscol, site de la Direction de l'enseignement scolaire qui est aujourd'hui le cœur pédagogique de l'Internet institutionnel. Cette migration sera l'occasion d'une profonde refonte alliant notamment élargissement du spectre des contenus, nouvelle structuration des ressources, ergonomie rénovée et interactive, enfin développement des liens avec l'ensemble des sites disciplinaires académiques et ceux de nos partenaires privilégiés.

Au-delà des nombreuses réformes et des nombreux débats qui irriguent la politique éducative, cette évolution majeure du site national de l'éducation musicale au sein de l'Éducation nationale devrait, d'ici quelques semaines, apporter à tous ceux qui se préoccupent d'éducation musicale et d'éducation artistique un espace de référence pour alimenter une connaissance et une réflexion indispensables à une juste appréhension des responsabilités pédagogiques exercées comme du rôle et de la place de la musique au sein de la politique éducative.

Vincent Maestracci, Inspection générale de l'éducation nationale