Éduscol

Développement des pratiques pédagogiques en académie

Interventions de Michèle Bartolini, Jacques Papadopoulos et Catherine Fabreguettes

Intervention de Michèle Bartolini, IPR-IA des Arts plastiques Jacques Papadopoulos, conseiller TICE, Directeur du CRDP, Nice. Catherine Fabreguettes, chef du bureau des "Usages" à la SDTICE du ministère


Mot d’accueil et de bienvenue de Michèle Bartolini, IPR-IA des Arts plastiques de l’Académie qui représente le Recteur.
Remerciements à la Villa Arson, partenaire d’excellence.
Description de l’Académie et de la ville de Nice.

Une académie mal connue, à l’image souvent stéréotypée, une académie composée de 2 départements, contrastée sur le plan culturel: richesse de la côte et pauvreté de l’arrière pays,
Géographie : densité de population de la côte et opposition mer /montagne, difficultés d’accès.
Société : disparités et écarts forts de revenus et de conditions de vie.

Une académie ayant une forte tradition culturelle :
Culturellement très attractive (nombre d’artistes importants),
Ayant une vie artistique très riche depuis longtemps,
Et également une tradition artistique : l’archéologie, le baroque, l’Art Déco, la présence Russe.

Nice est une ville ouverte sur l’Europe et sur le monde :
Deuxième aéroport de France,
Une autoroute très fréquentée, lien avec l’Italie,
Lignes de chemin de fer internationales,
Ville cosmopolite et touristique (italiens, Europe de l’Est et asiatiques)
 
Cette situation favorisée a son revers :
Le coût de la vie,
Le prix de l’immobilier y compris  les établissements scolaires et le logement des enseignants,
L’exiguïté  et le bétonnage de la zone côtière,
Des secteurs d’enseignement difficiles dont on parle peu.
 
Pour conclure, l’académie est composée de 140 Collèges et 49 lycées avec 22 sections de spécialité Arts Plastiques soit plus de 600 élèves. De nombreux espaces culturels (20) créés dans les établissements scolaires, dont une Artothèque, caractérisent cette Académie fort dynamique.

Intervention de Jacques Papadopoulos, conseiller TICE, Directeur du CRDP, Nice.

Compte-rendu d’Hélène Lamarche

Présentation de M. Papadopoulos, conseiller TICE, Directeur du CRDP
Ce dernier a très rapidement proposé un regard sur un certain nombre de liens qui correspondent à des actions mises en place dans l’académie avec le CRDP.

• Rappel des textes du ministre Xavier Darcos :
www.education.gouv.fr/cid5290/education-culturelle-et-artistique.html

• Site de la DAAC : les carnets, espace collaboratif :
www.ac-nice.fr/daac/formations/index.php

• CRDP, ballade dans Nice :
www.crdp-nice.net
www.crdp-nice.net/patrimoine/

• Festival de Cannes, collection « à propos »
www.crdp-nice.net/cannes2007/docs/crdp_cannes2007.pdf
Les films primés au festival sont accompagnés d’un CD Rom pédagogique. L’éducation Nationale décerne un prix comme pour « Elephant » de Gus Van Sant en 2003, ou encore pour « 4 mois, 3 semaines et 2 jours » de Mungiu l’année dernière.
www.education.gouv.fr/bo/2006/44/MENE0602793C.htm

• « Cartable » : structure qui organise des manifestations et les fait circuler via le CRDP.
www.media-crdp.net/artsculture/

• Le site TV : www.lesite.tv

• Educasources : base de ressources en ligne, projet national : educasources.education.fr

• Corrélyce : ressource académique pour les lycées : www.correlyce.fr/correlyce/public.html
Il s’agit d’un partenariat entre l’Education Nationale et les collectivités pour mettre en place des plate-formes de ressources.

Intervention de Catherine Fabreguettes, chef du bureau «Usages» à la SDTICE du ministère

Synthèse des comptes-rendus de Gwenaëlle Berillon, Hélène Lamarche et des collègues niçois.Etude sur Éducnet concernant l’usage des TICE en 2006 dans l’organisation de la classe.
www.educnet.education.fr/sections/plan/etic/

La diffusion des usages des TICE devra prendre le pas sur l’innovation.

• Cadre institutionnel :
Généralisation des TICE dans toutes les disciplines : tous les nouveaux enseignants auront le C2i.
TICE et handicap.

• Dispositif B2I :
Documents d’appui sur Eduscol, des recommandations sur l’évaluation des compétences TICE, exemples au collège et documents d’accompagnement : eduscol.education.fr/D0053/accueil.htm
Sur Éducnet : accès direct aux scénarios pédagogiques, ressources spécifiques B2I avec les fiches Edu’bases pour aider au développement des usages : www.educnet.education.fr/sections/formation/certification/b2i/
Articulation plus forte entre actions académiques et action du ministère.

• Trophées des usages des TICE
Lancement au prochain salon Educatice : www.educatice.com/scripts/publish/information.asp
Pour en savoir plus : www.educnet.education.fr/actualites/actualite.php

• Vidéo, arts plastiques et usage des TICE :
Interviews d’enseignants regroupées dans « paroles d’enseignants » : craintes, formations, comment débuter (à montrer dans le cadre des formations). Ne pas hésiter à montrer les scénarios aux collectivités qui donnent le matériel et aux parents qui voient ainsi l’intérieur de la classe.
www.educnet.education.fr/canal-educnet/

• TIC’edu : lettre qui donne des informations nationales et académiques sur les technologies de l'information et de la communication pour la documentation.
www.educnet.education.fr/sections/cdi/ticedu/encours/
Elle est destinée aux enseignants, émane de Michel Lechevalier et de l’inspection générale, transite par les IA/IPR et arrive sur les sites académiques disciplinaires avec la possibilité de rajouter des informations.

Intervention de JY Moirin IGEN arts plastiques en charge de l'histoire des arts

Les nouveaux programmes d'AP et les TICE Compte-rendu d'Hélène Lamarche complété par celui de Gwenaëlle Berillon.

Les nouveaux programmes d'arts plastiques et les TICE

Le ministre dirige l’ensemble du ministère et des services. L’Inspection Générale de l’Education Nationale expertise le système. L’IGEN a un  rôle pédagogique. Elle  travaille en liaison avec l’I.G.A.E.N.R. (Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche) dont le rôle est administratif
L’IG a piloté un groupe de réécriture des programmes composé d’IA/IPR et d’enseignants, ainsi que d’intervenants extérieurs. Les programmes changent en effet tous les dix ans car la politique éducative évolue et l’expertise des anciens programmes ainsi que les bilans qui en résultent conduisent à des réécritures.

les « plus » des « anciens » programmes  (donc les programmes actuels):
• le passage d’apprentissages techniques antérieurs (orientés arts appliqués) à la discipline arts plastiques. Ancrage dans la pratique artistique dans les années 70-80.
• la place importante faite au didactique et au pédagogique,
• la transposition didactique  du savoir pour qu’il devienne enseignable,

les « moins » :
• une grande ouverture qui est potentiellement perturbante,
• une pratique artistique qui s’appuie sur une relation à des champs notionnels très circonscrits.

La nouvelle situation : s’inscrire dans le socle de compétences.

La commande ministérielle :
• Réduire les textes et retravailler les contenus (15 pages).
• Créer une cohérence primaire, collège, lycée.
• Cahiers d’accompagnement pour les nouveaux programmes

Les entrées de programme
Faire entrer l’enseignement de l’histoire des arts dans la discipline avec toute la difficulté que cela comporte pour une discipline basée sur la pratique : 37 heures de la maternelle à la terminale. Chacun dans sa discipline prend ça à sa charge.
Circulaire, proposition d’arrêté : 50% en arts plastiques et en musique, 25% en histoire.

Deux grandes composantes dans le projet de programme :
• pratique
• culture : champ artistique et histoire des arts

Définition de pratique artistique : le dessin qui reste central est associé aux TICE dans une mise en parallèle de ces pratiques.

Contenus

Collège :
- 6ème : faire comprendre et expérimenter la variété des objets (2D, 3D, matériel, immatériel).
- 5ème/4ème : l’image, avec pour objectif la mise en valeur de notre spécificité par rapport à la fabrication de l’image et éviter de trop l’associer à l’approche faite par les lettres. Les TICE prennent ici toute leur place.
- 5ème : Image et fiction
- 4ème : Image et réalité
- 3ème : espace, relation au lieu, volume, installation.
- Ensemble libre qui demeure un espace de liberté.

Compétences :

Le schéma est proche de celui du Lycée.
Elles sont d’ordre :
• pratiques
• culturelles
• méthodologiques
• comportementales

Les préconisations pour la salle d’arts plastiques :

Pouvoir ranger, bouger, projeter, accrocher.
Les équipements informatiques indispensables mais peu décrits pour des raisons d’évolution très rapide de ce matériel.

Une consultation nationale à venir peut demander des changements à ces programmes tels qu’ils ont été rédigés.
Les TICE sont présentes sur un paragraphe à chaque niveau.

1) Objet et TICE

Les apprentissages
- des situations pour inventer, fabriquer
- tirer parti des matériaux pour une démarche de création
- adapter forme et fonction à la conception
- expérimenter des techniques variées
- expérimenter différentes modalités de représentation
- repérer des caractéristiques qui permettent de différencier objet d’art, objet usuel et objet symbolique
- étudier des objets emblématiques de l’histoire des arts et les situer dans leur chronologie

TICE
- utiliser les fonctions usuelles d’un ordinateur (scanner, imprimante, appareil photo numérique…)
- utiliser les fonctions de base d’un logiciel 2D/3D
- trouver des documents utiles sur Internet

Comment les arts plastiques (entre autres) vont contribuer à l’enseignement de l’histoire des arts ?
- Possibilité d’articuler démarche artistique et histoire ainsi qu’à sa périodicité (par exemple l’antiquité en 6ème).
- Ou bien de partir de grandes thématiques à la manière des programmes d’histoire de l’art :
• art et pouvoir
• art et technologie
• art et société

2) Image

Image et fiction (5ème)
- construire une narration à partir d’une ou plusieurs images
- utiliser divers modes de production d’images
- divers modes de représentation
- modification/détournement d’images
- modifier le statut d’une image
- appréhender différents moyens mis en œuvre pour communiquer
- repérer la singularité de l’image artistique par rapport à l’image de communication
- identifier les différents statuts de l’image

TICE
- utiliser des appareils numériques à des fins de production
- connaître les logiciels de base 2D/3D
- trouver des documents sur Internet et savoir les discriminer

Image et Réalité (4ème)
- Appréhender image et référent
- Le point de vue du regardeur/acteur à différents niveaux
- La dimension temporelle dans la production
- Produire des images numériques ayant une spécificité (par exemple la dématérialisation)
- Expérimenter des techniques de reproduction
- La rhétorique des images
- Construire des images, des stratégies de communication (ex : la propagande, la publicité)
- La différence entre l’œuvre et la reproduction de l’œuvre
- Singularité entre image artistique et communication
- Utiliser des images à des fins d’argumentation
- Repérer les caractéristiques des différentes natures d’images

TICE
- se servir des appareils numériques à des fins de création et de diffusion
- utiliser les fonctions avancées des logiciels
- faire des recherches avancées sur Internet, partager des données

3) Espace

- Elaborer un espace tridimensionnel
- Construire des volumes ayant des qualités formelles et physiques
- Utiliser les fonctions élémentaires des TICE pour concevoir un espace
- Produire in situ, exposer
- Expérimenter le bâti
- L’échelle, les proportions
- Le point de vue fixe et mobile
- La perception de l’espace : couleur, lumière, objets, effets visuels
- Répertorier les modalités d’exposition
- Découvrir les pratiques contemporaines en relation avec l’espace
- Repérer des caractères qui permettent de distinguer la nature des images
- Aborder des œuvres emblématiques
- Le bâti : symbolique, esthétique, politique
- Arts du spectacle vivant

TICE
- Mettre en œuvre création, exposition, présentation, diffusion, publication
- Utiliser des logiciels graphiques et de montage
- Utiliser Internet de manière critique, publier

Objet et numérique

Compte-rendu de Jérôme Sadler et Mr Muraciolle


Pistes de réflexion autour de l'objet au niveau sixième:
Nous avons interrogé deux approches de l'objet:
-situation pour inventer.
-situation pour détourner

Quatre domaines ont été choisis pour les exprimer : matières, formes, couleurs, fonction.

INVENTER: Il semble important de savoir représenter un objet et expérimenter son espace de présentation…

  • Savoir faire attendus: expérimenter l'espace et le volume au moyen d'un logiciel de modélisation 3d. Maîtrise des outils d'extrusion de base
  • Savoirs culturels et méthodologiques: Savoir identifier et exploiter matière réelle et image de matière.
  • Opération associée: extrusion. Passage du plan au volume. Association de volumes.
  • Logiciel : google sketchup, libre de droit et donc aisément exploitable dans un cadre extra-scolaire. Importance de savoir faire: placage de texture


DÉTOURNER : implique savoir identifier le statut de l'objet et s'en écarter.

  • Savoirs culturels et méthodologiques: reconnaître le statut d'un objet dans sa dimension utilitaire ou symbolique, savoir créer un écart.
  • Savoir identifier et exploiter matière réelle et image de matière.
  • Savoir faire: copier coller une texture, déformer, créer un effet d'unité ou d'hétérogénéité. Modifier teintes et couleurs.
  • Utilisation de logiciel de retouche d'image: The gimp

Image et numérique

Compte Rendu d'Hélène Laulan, professeur d'arts plastiques Collège Gérard Philipe, Cannes La Bocca



Il s'agit en Arts Plastiques de la création d'images fixes ou animées. Ce travail peut-être réalisé à partir d'images existantes que l'élève devra analyser et s'approprier. Il s'agit d'utiliser les spécificités des outils numériques : instantanéité de réalisation, facilité de la création, espace de fusion et de dématérialisation, qualité de la présentation et de l'édition, simulation de projets, facilité de la communicabilité.

IMAGE, TICE et fiction, 5ème

Image fixe
– à partir de prises de vues photographiques ou de la numérisation de travaux réalisés avec les techniques traditionnelles, 2D ou 3D
ex : trucage photographique, mise en scène (Pierrick Sorin, Teun Hocks) où les questions de l'échelle et de l'intégration sont entre autres abordées.
– à partir d'incitations purement photographiques qui interrogent les questions du point de vue, du cadrage et du recadrage.
Ex : une photo est faite par chaque élève en réponse à une incitation, puis on lui demande de changer le cadrage pour en changer le sens.
Toute manipulation numérique de l'image peut aussi être abordée.
– à partir de documents existants choisis par l'élève : recherche d'images sur internet
– à partir de documents existants imposés par le professeur
ex : travail à partir d'un fichier préparé par le professeur contenant différents calques (personnages de tableaux de maîtres à replacer, création d'une chimère à partir d'éléments variés à transformer (rotation, échelle, miroir, etc.))
On peut demander de donner plusieurs sens à une image et aborder ainsi le contexte, la contextualisation et la décontextualisation.
Image animée
L'image animée peut revêtir différentes formes : celle d'une image interactive, d'un diaporama ou d'une vidéo.
– l'image interactive : ajout d'éléments visuels (qui peuvent être écrits), de sons, d'animations...
– diaporama : narration numérique, animations de certains éléments, transitions, sons
On peut partir d'une petite construction pour inventer un scénario...
– vidéo : soit en animation, soit en marionnettes (le cirque de Calder), les élèves travaillent par groupes et abordent toutes les notions d'une petite réalisation.
Ces projets permettent de lier pratiques traditionnelles (fabrication, peinture et dessin (et écriture) pour le story board)

IMAGE, TICE et réalité, référent, 4ème

Les expérimentations à faire sont les mêmes que pour IMAGE, TICE et fiction mais on s'appliquera davantage à analyser les écarts et différences entre la réalité et la transformation impliquée par les interventions numériques, de la prise photographique au trucage qui « fait vrai ».
La manipulation d'images permet de véhiculer des messages forts comme c'est le cas dans les campagnes publicitaires et médiatiques.
De nombreux artistes contemporains utilisent les nouveaux media pour critiquer la société d'une manière tout à fait radicale, notamment en réutilisant les images médiatiques.
Il est indispensable pour le professeur de connaître les démarches des artistes contemporains qui travaillent avec les images médiatiques (fixes ou animées) pour réfléchir à la façon d'aborder les nouveaux outils (Antoni Muntadas, Gary Hill, Dan Graham, Bill Viola, Jeffrew Shaw, etc.).

Espace et numérique

Atelier Espace et Tice (Compte-rendu de Jean-Cyrille Etourneaud, Clermont)
Cédric Rapin, Françoise Grassias, Pierrick Brissier, François Debieuvre, Gwenaëlle Bérillon, Olivier Pellet, Véronique Coignac, Mme Lay, Gilles Lebeau, ...

- On nous demande de travailler sur des projets de programmes, de montrer que c'est applicable? Sommes-nous là pour valider et construire les cahiers d'accompagnement?
- Mme Lay : Les 3 entrées sont au coeur de notre discipline. Même s'il y a des choses qui changent, ça ne sera pas révolutionnaire. L'idée c'est comment les Tice permettent de construire des compétences, des connaissances dans notre discipline?
- Ça soulève la question de la 3D : la technique n'est pas tout! Et on reparle de Sketchup.. qui est facile pour les 3°!
- Nous pourrions expérimenter l'espace bâti et représenté (la palette est très large), les points de vue fixes et mobiles.
- Véronique soulève la question de la formation des enseignants : faut-il proposer un répertoire commun qui fédère une pratique commune?
- Logiciels pour PC ou MAC? Pas imposer mais proposer des formations simples, avec des logiciels simples qui sont exploitables avec les deux systèmes (certains stages PAF ne proposent souvent de travailler qu'avec un seul).
- Qu'apporte le médium infographique? Il faut le mettre à l'épreuve de la peinture... Mais ne court-on pas le risque de la surenchère (lequel est le mieux, offre le plus de...)? Les jeunes professeurs s'y mettent. Les élèves aussi changent.
- Jean-Cyrille : Ce qui est intéressant avec l'infographie c'est qu'on est en même temps face à l'image et dans l'image (à travers l'historique des calques). C'est un certain type d'espace. Pierrick note cependant qu'on ne peut pas conserver l'historique des calques en fichier texte, sinon par capture d'écran.
- L'utilisation des Tice et de l'infographie est incontournable pour faire des simulations, des mises en scène...pour faire un travail sur l'échelle...
- En technologie, le programme de 5° c'est la technique du bâti avec développement durable. Ça pourrait nous intéresser.
- Nous pourrions demander à l'administration de charger des développeurs de modifier certains logiciels en open source. Faut-il envisager la formation à la 3D généralisée à tous les collègues?  Il faut faire remonter nos demandes? En quoi les TIC permettent de construire des savoirs sur l'espace en vidéo, photo et infographie...?

Départ de Mme Lay vers un autre atelier.

- Google : contenus intéressants. Concevoir un espace : pourquoi? Quel type? Que questionner par rapport à l'architecture, au corps?
- Recomposer à partir d'un édifice antique, utilisation des couleurs ...
- La bidimensionnalité et la tridimensionnalité s'explorent avec nos techniques traditionnelles. Et la différence entre l'espace littéral et l'espace suggéré tient-elle toujours en infographie? Le support, il est où dans l'espace numérique? On assiste parfois à une mise en abîme de l'espace bidimensionnel dans l'espace tridimensionnel (fabriquer des textures pour coller dans des architectures 3D, coller-insérer des images-tableaux dans l'espace virtuel)
- Parle-t-on d'un espace littéral lorsque le support est gauffré? On questionne la matérialité.
- Mettre en parallèle les techniques ou utiliser les Tice pour créer une documentation sur le faire (vidéo, diaporama, photo)?
- S'approprier, détourner powerpoint, changer d'échelle (en se servant d'un vidéoprojecteur); projeter des images sur des corps; avoir son image dans l'image.
- Question du réel et de la réalité : Incorporation, limites physiques de son corps... pratiques du trompe l'oeil possibles avec les Tice.
- Modalités d'exposition, insitu... Fonction des espaces bâtis... : par exemple, on pourrait proposer des salles types (de cours) à modifier en leur donnant une nouvelle fonction (salle de bain...).
- 16 heures de cours théoriques?
- Nous manquons de temps pour finir de faire le tour des questionnements.

Clé USB pour les nouveaux enseignants en Arts Plastiques.

Télécharger le compte-rendu sur la Clé USB pour démarrer

Mutualisation / Edubases

Compte-rendu de Françoise Grassias-Pujo


1. Un constat préalable : environ 159 fiches niveau collège et 31 niveau lycée : un nombre faible comparé au nombre de séquences pédagogiques présentées sur les sites  des académies.

   
2. Il fait partie de la mission des IANTES d'indexer les productions des collègues en renseignant les fiches Edubases dans une perspective de valorisation et de mutualisation. Néanmoins, la question a été posée de savoir s'il fallait indexer toutes les séquences pédagogiques présentées sur les sites ou opérer des sélections.


3. Que faire pour rendre la banque de données Edubases plus performante ?
Il est apparu qu'il fallait travailler sur les mots clés, les  titre et les items des rubriques à renseigner : la proposition a été faite de remplacer "thème" jugé trop vague par "entrées du programme". Les différentes entrées  affichées dans les menus déroulants pourraient être hiérarchisées (cf.  académie de Nantes)
On peut ainsi imaginer par exemple une entrée "Image" avec plusieurs sous catégories comme "cadrage", "composition", "statut" etc.

Il apparaît que la parution prochaine  des nouveaux programmes va susciter chez les collègues du terrain un besoin de formation, de ressources pédagogiques. Edubases peut largement participer aux différents dispositifs d'accompagnement qui seront mis en œuvre.
Pour ce faire il est nécessaire d'anticiper en travaillant  collectivement, dès la mise en consultation des nouveaux programmes, à l'élaboration des différentes entrées et à la hiérarchisation  évoquée plus haut.
Néanmoins,  a été également soulignée la nécessité  de se donner le temps d'une réflexion collective pour faire évoluer l'outil Edubases dans le sens de cette plus grande lisibilité pour les collègues. – sans oublier les parents d'élèves et les différents utilisateurs potentiels de cette base de données.

La liste de diffusion "dt-apiante" servira de support  et d'outil pour ce travail en commun des IANTES dès la mise en consultation des nouveaux programmes (avril 2008). Il est en effet rappelé que l'interface de cette liste permet aussi de déposer des documents dans des dossiers.

Programme de la réunion

Télécharger le programme des rencontres de Nice