Éduscol
Accueil    Actualités    Rodin - Documents d'accompagnement des programmes d'enseignement de Spécialité en Terminale L - Canopé

Actualités

Rodin - Documents d'accompagnement des programmes d'enseignement de Spécialité en Terminale L - Canopé

Canopé propose une synthèse multimédia en ligne gratuite rédigée par Olivier Deshayes.

L’étude de Rodin est inscrite, à partir de 2017 et pour trois ans, au programme d’enseignement de spécialité  d’arts plastiques au choix, en série littéraire, au titre des œuvres et thèmes de référence du baccalauréat.

À l’aube de XXe siècle, Auguste Rodin initie un mouvement révolutionnaire plaçant le travail créateur et l’expérimentation au centre du questionnement de l’art. La modernité du sculpteur est de ce point de vue atypique. Elle réside dans des procédés de création totalement novateurs. Fragmentations, assemblages, agrandissements, inachèvements intentionnels en constituent les éléments essentiels. Cette modernité soutient également une magistrale réflexion sur le statut du socle et une utilisation non moins remarquable de la photographie que l’artiste intègre à la fabrique de l'œuvre.

L’activité de Rodin autour de l’expérimentation est fondamentale. Elle transforme son atelier en véritable laboratoire où s’élaborent des figures en constante métamorphose. Elle s’exprime aussi dans le dessin : s’ils ne sont pas directement liés au travail sculptural de l’artiste, ses dessins acquièrent le statut d’œuvres à part entière par leur liberté d’expression et leur audace formelle.

Cette synthèse multimédia :

• offre des clés de lecture pour accompagner professeurs et élèves dans une réflexion commune et partagée autour de quelques questions fondamentales inhérentes à l’art d’Auguste Rodin. Les ruptures plastiques qu’il opère dans son temps, le projet esthétique qu’il porte et finit par imposer renvoient à un espace du sensible totalement inédit ;

• articule la question centrale du cycle terminal de l’enseignement de spécialité – l’œuvre – à la problématique de ce qui fait œuvre. En effet, s’il est aisé de parler de la production d’une œuvre en général, il est plus difficile de l’inscrire dans un processus global de création qui fait sens.

Consulter la synthèse multimédia en ligne

Publié le 31.08.2016

Retour aux articles