Éduscol
Accueil    Actualités    "Images empruntées : l'artiste comme éditeur", cycle de conférences vidéo

Actualités

"Images empruntées : l'artiste comme éditeur", cycle de conférences vidéo

Canal U propose un ensemble de conférences vidéo de la journée d'étude proposée par Natacha Detré et Jérôme Dupeyrat avec Christine Buignet, Natacha Détré, Jérôme Dupeyrat, Céline Duval, Morad Montazami et Christophe Viart en janvier 2013. Co-organisée avec l'Université Toulouse Le Mirail - Laboratoire LLA-CREATIS et l'Institut supérieur des arts de Toulouse.

Il existe deux mots dans la langue anglaise pour traduire le mot français "éditer". "To Publish" concerne la diffusion de publications dans l’espace public et "To Edit", un travail d’agencement et de traitement de contenus lié au texte et à l'image, quel qu'en soit les modes de diffusion.

Le terme français regroupe implicitement ces deux significations. Rendre les choses accessibles et traiter le contenu, voilà deux aspects qui renvoient aux pratiques de collectes et d’appropriation de l’image photographique dans l’art depuis plusieurs décennies.

À l'heure où cette appropriation est entrée dans une ère numérique et post-industrielle, cette journée d'étude a été l'occasion de s'interroger sur les principes et les enjeux fondamentaux de telles pratiques ainsi que sur leurs évolutions récentes.

Conférences disponibles :

LES RELECTEURS D'IMAGES : UNE PRATIQUE CONTEMPORAINE DE COLLECTE, D'ASSOCIATION ET DE DIFFUSION D'IMAGES PHOTOGRAPHIQUES / NATACHA DETRÉ
Depuis plusieurs années, de nombreux artistes contemporains puisent dans l’archive visuelle universelle afin d’en révéler les latences, de l’interpréter à nouveau ou encore de remettre sur le circuit du visible ces fantômes du passé oubliés. Utiliser à nouveau des images photographiques existantes, c’est offrir la possibilité d’une relecture de la photographie, de la société et de l’histoire des formes et des pratiques. Ces images sont à la fois relues pour ce qu’elles sont en soi, mais aussi pour leur résonance avec d’autres éléments hétérogènes. C’est-à-dire relire « au regard de ». On nommera « relecteurs d’images » ces artistes qui utilisent les images photographiques existantes sans en transformer leur représentation.
Voir la vidéo

RENCONTRES, COLLISIONS, ÉCLOSIONS, DANS LE FLUX DES IMAGES "NET-ERRANTES" / CHRISTINE BUIGNET
Parmi les images d'internet, celles qu'on recherche, celles qui vous arrêtent, celles qu'on croise... certaines font parfois écho à une image mentale, elle aussi peut-être errante. Capturées et rediffusées telles quelles ou plus ou moins remaniées par des plasticiens, photographes, blogueurs, elles se redéploient alors dans un autre univers, ouvrant des voies qui peuvent être poétiques, narratives, critiques voire politiques. À travers quelques exemples, Christine Buignet interroge ces étranges trajectoires, entre "radicant" et cosmologie...
Voir la vidéo

LA MAIN DE L'IMAGE / CÉLINE DUVAL
À partir d'une sélection d'artistes pouvant être regroupés sous le terme «re-lecteurs d'images», Céline Duval analyse les différents gestes liés à l'acte d'appropriation, de manipulation et de re-distribution des images sur support papier. Cette étude révèlera le rapport corporel, quasi charnel qu'entretiennent ces artistes avec l'image imprimée, fétichisée, voir érotisée. Mais qu'en est-il de la pilosité des images numériques ?
Voir la vidéo

EMPRUNTS ET REMÉDIATION / JÉRÔME DUPEYRATLorsque les artistes travaillent avec des images empruntées, l'utilisation de ces dernières implique le plus souvent le passage d'un médium et/ou média à un autre : passage d'une forme imprimée à une autre, du livre au web, du web au papier, du papier à l'écran, du cinéma à l'édition, de l'édition à l'exposition, etc. Dans cette communication, Jérôme Dupeyrat se propose d'étudier ces remédiations ainsi que les processus d'adaptation, de traduction et de transposition qui en résultent, afin de saisir quels sont leurs effets sur l'économie et la réception des images.
Voir la vidéo

Publié le 08.01.2016

Retour aux articles