Éduscol
Accueil    Actualités    Exposition "L'enfer selon Rodin" - Musée Rodin

Actualités

Exposition "L'enfer selon Rodin" - Musée Rodin

Au musée Rodin va s'ouvrir l’exposition L’Enfer selon Rodin invitant le public à revivre la création d’une icône de l’art : La Porte de l’Enfer. Plus de 170 œuvres – dont 60 dessins rarement présentés au public et de nombreuses sculptures restaurées pour l’exposition – plongeront les visiteurs dans l’histoire fascinante de ce chef-d’œuvre dont l’influence fut considérable dans l’évolution de la sculpture et des arts. Avec cette porte mystérieuse et imposante qui ne s’ouvre pas, Rodin offre une vision spectaculaire des Enfers, pleine de fièvre et de tourments. Une exposition que les élèves de Terminale L pourront découvrir pour enrichir leurs connaissances sur cette oeuvre incontournable du programme 2016-2017.

Une double inspiration littéraire.
La Porte de l’Enfer est l’œuvre centrale de toute la carrière de Rodin. Lorsque le sculpteur obtient en 1880 la commande de ce qui devait être une porte destinée au musée des arts décoratifs, il est un artiste encore peu connu. Il se lance dans des recherches passionnées pendant près d’une décennie, s’inspirant d’abord de la Divine Comé- die de Dante puis de plus en plus des Fleurs du Mal de Baudelaire. Travaillant aussi bien la dimension architecturale de la Porte (bas-reliefs, pilastres, éléments décoratifs) que les per- sonnages qui grouillent à sa surface, Rodin crée des formes inédites pour exprimer les pas- sions humaines – selon les mots du critique Gustave Geffroy, « les recherches et les trouvailles du sculpteur apparaissent visibles dans ces réalisations triomphantes de sa pensée et de ses mains: des attitudes nouvelles».

La genèse du chef d’œuvre.
Les très nombreux groupes et figures de damné(e)s que Rodin des- sine, modèle et assemble constituent un véritable répertoire de formes qu’il réutilise ensuite jusqu’à la fin de sa carrière, avec une inventivité toujours renouvelée. Bien des œuvres parmi les plus connues découlent de cet élan qui propulse Rodin sur le devant de la scène artistique, à commencer par le Penseur, le Baiser, Ugolin, la Danaïde ou les Ombres. La lecture de La Porte de l’Enfer éclaire toute l’œuvre de Rodin. On y trouve un condensé de ses recherches stylis- tiques, et un point de départ pour de nombreuses variations permises par ses techniques de prédilection: fragmentation, assemblage, agrandissement, réduction, répétition...

Des œuvres inédites.
Fasciné par le corps, qu’il soit douloureux, violent ou érotique, Rodin dessine, modèle et retravaille sans cesse ses créations antérieures afin de saisir et d’exprimer tous les élans de l’âme. La présentation exceptionnelle de plus de 50 « dessins noirs », souvent annotés par Rodin, donnera à voir cette recherche de la composition et du mouvement. Parti- culièrement fragiles et précieux, ces dessins au trait rehaussés de lavis d’encre et de gouache ne sont exposés qu’avec parcimonie. Une trentaine de sculptures restaurées pour l’exposition seront présentées pour la première fois.

Le parcours de l’exposition se poursuivra dans le jardin de sculptures du musée, où se trouve un exemplaire en bronze de la Porte, tandis que les visiteurs du musée Rodin de Meudon pour- ront admirer le grand plâtre que Rodin présenta au public dans sa grande exposition person- nelle de 1900 – une version dépouillée de ses figures et groupes les plus en saille, état d’une œuvre où l’effet de foule tenait pourtant une place si importante. Sur le site Internet du musée, des ressources en ligne permettront d’approfondir la visite.

Exposition du 17 octobre 2016 au 22 janvier 2017 au Musée Rodin

Consulter en ligne le contenu de l'exposition

Publié le 14.10.2016

Retour aux articles