Éduquer et informer sur les risques majeurs

Dans un contexte d’augmentation de l’occurrence et de l’intensité des événements majeurs liés au changement climatique, la maîtrise des risques naturels et technologiques appelle un effort pour réduire la vulnérabilité et améliorer la résilience des populations et de l’institution scolaire. Vous trouverez sur cette page des ressources, informations et recommandations sur les risques majeurs à destination des équipes pédagogiques.

Mis à jour : novembre 2022

Focus

Ressources pédagogiques

Le ministère propose aux professeurs de tous les niveaux des pistes pédagogiques pour les accompagner dans la préparation de séances sur les risques majeurs inscrites dans les compétences et les attendus des programmes d’enseignement.

Les professeurs pourront notamment se saisir de ces pistes à l’occasion de la prochaine journée nationale « Tous résilients face aux risques » du 13 octobre en complément des exercices et activités pédagogiques qui seront proposés aux élèves.

Repères et références

Conformément aux principes de la loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile, l'École a, parmi ses missions, celle de développer l'éducation à la sécurité pour renforcer la résilience de la population face aux événements majeurs.

La prévention des risques majeurs en est l’un des axes thématiques. Les risques majeurs désignent les aléas technologiques (accidents industriels, nucléaires) et naturels (inondation, tempête, séisme, avalanche, etc.) susceptibles d’affecter des territoires et des populations. Ces aléas sont caractérisés par leur rareté et par leur très forte intensité : lorsqu’ils surviennent, les services de secours peuvent être temporairement saturés, d’où la nécessité pour la communauté scolaire d’être capable de réagir de façon autonome et de réduire ses vulnérabilités.

L’éducation aux risques majeurs se décline en deux volets complémentaires : d’une part l’acquisition de savoirs sur les risques qui environnent les élèves à travers les enseignements disciplinaires et des activités pédagogiques spécifiques, et, d’autre part, l’incorporation des comportements à adopter en cas de crise par la participation aux exercices de mise en œuvre du plan particulier de mise en sûreté (PPMS). La préparation et la mise en œuvre revêtent une dimension éducative complémentaire aux activités menées en classe en mobilisant l’ensemble de la communauté scolaire.

Les risques majeurs varient d’un territoire à un autre. La prise en compte des particularités locales constitue un élément clé dans le diagnostic et l’analyse des risques au plus près de la réalité des territoires (inondations, avalanches, risque sismique, etc.). Les outre-mer, par exemple, sont très exposés à certains risques naturels (cycloniques, sismiques, volcaniques, etc.) et connaissent une grande diversité de climats (zones équatoriales et tropicales, climats froids extrêmes), comme le rappelle la loi n°2022-217 du 21 février 2022 relative à la différenciation, la décentralisation, la déconcentration et portant diverses mesures de simplification de l'action publique locale.

Télécharger la fiche de présentation des enjeux de l’éducation aux risques Télécharger la fiche de présentation des enjeux de l’éducation aux risques

La journée nationale « Tous résilients face aux risques »

Une journée nationale consacrée à la prévention des risques majeurs naturels et technologiques est organisée tous les ans le 13 octobre à partir de 2022.

Créée pour donner suite à la publication du rapport « Tous résilients face aux risques » par le ministère chargé de la transition écologique en 2021, cette journée vise à sensibiliser, informer et acculturer les citoyens aux risques qui les environnent pour qu’ils adoptent les bons réflexes en cas d’événement majeur. La participation des élèves à cet événement contribue non seulement à en faire des acteurs de leur propre sécurité, mais aussi au partage des bons comportements à adopter en cas de crise avec les adultes qui les entourent, favorisant la diffusion d’une culture du risque pour l’ensemble de la population.

Les écoles et les établissements scolaires sont invités à cette occasion à organiser une ou plusieurs actions de sensibilisation aux risques, qui peuvent être notamment un exercice de mise en œuvre du plan particulier de mise en sûreté (PPMS), des activités pédagogiques sur les risques majeurs ou des sessions de formation aux gestes qui sauvent (GQS). Ils peuvent également participer à des actions d’ampleur (exercices, forums de sensibilisation, rencontres avec des acteurs de la sécurité civile, etc.) organisées par des partenaires.

Consulter la liste des projets labellisés en 2022 dans le cadre de l'appel à projets du Gouvernement.

En cas de risque majeur : informations, recommandations et réflexes

Pour connaître son environnement

  • Le site Géorisques du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et du Bureau de la recherche géologique et minière (BRGM) permet de mieux comprendre les risques sur le territoire ;
  • La prise en charge par les différents niveaux territoriaux : le document d'information communal sur les risques majeurs (DICRIM), le plan communal de sauvegarde (PCS) et le dossier départemental risques majeurs (DDRM) ;
  • Le plan particulier de mise en sûreté face aux risques majeurs (PPMS) en milieu scolaire, circulaire n° 2015-205 du 25-11-2015 (ministères chargés de l'éducation nationale, de l'intérieur et de la transition écologique) ;
  • Le plan familial de mise en sûreté (PFMS) « Je me protège en famille » ;
  • L'information préventive et l'organisation mise en place par les pouvoirs publics : un exemple en Guadeloupe sur la chaîne Guadeloupe la 1ère.

Pour s’informer sur la prévention des risques nucléaires

Consulter la page Sécurité des écoles et des établissements des informations concernant la campagne de distribution d'iode stable organisée en septembre 2019 dans les zones de plan particulier d'intervention (PPI), autour des 19 centrales nucléaires productrices d'électricité (CNPE).

À consulter

Sur éduscol