La réserve citoyenne de l'Éducation nationale

Pour diversifier les formes d'engagement individuel envers l'École de la République, une réserve citoyenne d'appui aux écoles et aux établissements scolaires est créée dans chaque académie.

Mis à jour : avril 2021

Présentation de la réserve citoyenne : qui sont les réservistes ?

La réserve citoyenne permet aux équipes éducatives des écoles et établissements scolaires, publics et privés, de faire appel plus facilement à des intervenants extérieurs pour illustrer leur enseignement ou leurs activités éducatives, afin de contribuer à transmettre les valeurs de la République, notamment en matière de laïcité, d'égalité et de lutte contre toutes les formes de discrimination.

La réserve citoyenne est ouverte à toutes les personnes majeures.

Dans chaque académie, un référent est chargé, sous l'autorité du recteur, d'examiner les candidatures et d'animer le dispositif.

Qu'est-ce que la réserve citoyenne et comment un enseignant peut-il y faire appel ? Qu'est-ce que la réserve citoyenne et comment un enseignant peut-il y faire appel ?
Témoignages de membres de la réserve citoyenne Témoignages de membres de la réserve citoyenne

Comment solliciter un réserviste ? Les différentes étapes

Lorsqu'un enseignant ou un personnel éducatif (CPE ou autres) souhaite bénéficier d'un appui particulier (témoignage, éclairage technique dans une discipline, etc.) dans le cadre d'un projet pédagogique :

  • il se rend sur son portail Arena pour effectuer une recherche parmi les différents profils de réservistes ;
  • il sélectionne le profil qui correspond le mieux à son projet et contacte le réserviste ;
  • il s'assure de l'accord prélable de son directeur d'école ou de son chef d'établissement avant l'intervention du réserviste.

La fiche du réserviste comprend ses coordonnées, les champs de compétence sur lesquels il souhaite intervenir, son périmètre géographique d’intervention ainsi qu’une présentation de l'intervention proposée. La fiche peut être complétée par le curriculum vitae du réserviste et sa photographie (non obligatoires).

Infographie La réserve citoyenne de l'éducation nationale

Présentation vidéo La Réserve citoyenne de l'Éducation nationale

Une intervention co-construite : quel cadre ?

Différents cadres pour solliciter un réserviste

La sollicitation d'un réserviste peut s'inscrire dans le cadre des programmes, des différents parcours (parcours citoyen, parcours avenir, parcours éducatif de santé, parcours éducatif artistique et culturel) mais aussi dans le cadre d'actions éducatives mises en place par l'école ou l'établissement : 8 mars, semaine de la persévérance scolaire, semaine de la presse, etc.

Consultez les ressources produites par l'académie de Toulouse concernant différents cadres d'intervention

Rendez-vous sur le site de l'académie de Créteil

Co-construire l'intervention : l'enseignant et le réserviste

Dans la mesure du possible, l'enseignant prévoit un ou plusieurs temps d'échange pour convenir des grandes lignes de l'intervention, en particulier si le réserviste n'est jamais intervenu en milieu scolaire. Il lui présente son projet pédagogique et comment ce dernier s’intègre dans les programmes d’enseignement ainsi qu’au sein du projet d'école ou d'établissement.

Au cours de ces échanges, il convient notamment d’aborder les points suivants :

  • les objectifs pédagogiques ;
  • le matériel nécessaire ;
  • les supports qui seront utilisés ;
  • le périmètre d'intervention de chacun.

Le réserviste et l'enseignant arrêtent conjointement, de préférence sur un document écrit, la date, l'heure, la durée et les modalités pratiques de l'intervention.

L'enseignant s'assure que le contenu de l'intervention (supports compris) :

  • respecte le principe de neutralité ;
  • répond aux besoins du projet pédagogique ;
  • est adapté à l'âge des élèves.

Le déroulement de l'intervention

Les réservistes peuvent être sollicités dans le cadre d'une intervention orale en classe (témoignage ou conférence). Sous réserve de leur accord, d'autres modalités d'interventions peuvent être envisagées. En particulier, les activités de productions collectives, l'accompagnement de projets de l'école ou de l'établissement ou l'accompagnement des élèves dans la construction de leurs projets professionnels constituent des pistes de travail communes entre les réservistes et les enseignants qui peuvent être exploitées.

L'intervention du réserviste se déroule sous la responsabilité de l'enseignant concerné et nécessite sa présence permanente. À tout moment, l'enseignant peut interrompre celle-ci, s'il estime qu'elle ne se conforme pas aux modalités préalablement définies ou que l'attitude du réserviste est contraire aux engagements de la charte. En cas de dysfonctionnement grave concernant un réserviste ou de manquement du réserviste à ses engagements, le recteur suspend immédiatement l’intervenant de la liste des membres de la réserve citoyenne.

Intervention de deux réservistes en classe de CM2 autour des fondements de la République et des principes de la citoyenneté

Intervention d'un réserviste auprès d'élèves de seconde dans le cadre d'un atelier de fact-checking

Après l'intervention du réserviste

L'intervention du réserviste donne lieu à un temps d'échange et à une évaluation commune de l'activité.

Consulter des retours d'expériences d'enseignants et réservistes (académie de Toulouse).

Réserve citoyenne de l’éducation nationale et droits à formation dans le cadre du compte d’engagement citoyen

Afin de permettre au réserviste de faire valoir ses droits à formation dans le cadre du compte d’engagement citoyen, la personne ayant sollicité le réserviste transmet au directeur d’école ou au chef d’établissement le compte-rendu de l’intervention aux fins d’intégration dans l’application « réserve citoyenne ».

Le compte-rendu d’intervention doit systématiquement être renseigné dans l’application « réserve citoyenne ». Ce dernier comprend notamment :

  • la date de l’intervention ;
  • une description de l’intervention ainsi que son appréciation.

Le réserviste, sous réserve d’une durée d’engagement continue d’un an au sein de la réserve citoyenne de l’éducation nationale ayant donné lieu à au moins vingt-cinq interventions, bénéficie de droits à formations crédités sur son compte personnel de formation.