Ressources sur le génocide au Rwanda

Le génocide des Tutsi au Rwanda est le dernier des génocides du XXe siècle. Orchestré par le parti hutu au pouvoir, il a causé la mort d’un million de personnes entre avril et juillet 1994.

Mis à jour : avril 2021

Travailler sur un génocide implique grande clarté et grande rigueur par rapport à ce terme, souvent mal utilisé. Les génocides, en tant que crimes visant à éliminer un groupe national ou ethnique, sont des phénomènes historiques dont l’étude ne saurait se traiter à travers le seul « devoir de mémoire » ou par une approche moralisatrice. Les génocides doivent être étudiés dans un cadre historique rigoureux, pour mettre en évidence les étapes qui permettent une compréhension des logiques aboutissant à l’extermination. On peut ainsi mettre en avant pour le Rwanda :

  • Un conditionnement haineux de la population, avec une lecture ethnique de la société mise en place par les colonisateurs allemands puis belges au profit des Tutsi, renversée par les Hutu au moment de l’indépendance quand ils parviennent au pouvoir.
  • Un moment de cristallisation (même si des massacres de Tutsi ont lieu dès les années 1960) à partir de 1990. La radicalisation de certaines forces politiques et sociales hutues autour du président Juvénal Habyarimana va crescendo, notamment à cause de la montée en puissance des attaques du Front patriotique rwandais (FPR) et de sa branche militaire, l’armée patriotique rwandaise (APR). Le FPR regroupe des Tutsi persécutés et exilés en Ouganda et des opposants hutus au régime « dictatorial » du président Habyarimana. De graves violences politiques ont lieu contre la minorité tutsie sur fond de préparation méthodique d’un massacre plus général. La propagande haineuse du gouvernement, relayée par la Radio-Télévision des Mille Collines, alimente la logique génocidaire, notamment par la déshumanisation systématique des Tutsi.
  • Un moment de déclenchement. L’assassinat de Juvénal Habyarimana et de son homologue burundais le 7 avril 1994 est le signal du déclenchement du génocide contre les Tutsi et de l’élimination des Hutu modérés. Il dure jusqu’en juillet, date de la victoire du FPR de Paul Kagame, qui met un terme au génocide.
  • La communauté internationale réagit avec lenteur et s’avère impuissante à arrêter les massacres. Le rapport dirigé par V. Duclert établit que la France, par son soutien militaire au régime Habyarimana depuis 1990 et son refus de donner du crédit aux signes avant-coureurs, a contribué à renforcer politiquement les organisateurs du génocide.
  • Durant trois mois, les massacres sont quotidiens et systématiques. Les tueurs appartiennent aux populations locales.
  • Un moment de justice et de réconciliation. Un autre élément caractéristique de ce génocide tient au processus d’unité et de réconciliation, qui permet la réconciliation de la population rwandaise.

Travailler sur les génocides, et sur celui-ci en particulier, est particulièrement important pour faire comprendre aux élèves les processus qui mènent des préjugés aux discriminations, puis à l’exclusion et à la déshumanisation, rendant une logique d’extermination possible, et pour développer leur conscience civique. Les éléments ci-dessous ont pour vocation d’aider les professeurs, en leur donnant des pistes et des ressources utiles que ce soit pour un travail sur l’histoire de ce génocide, sur les différents témoignages, mais aussi sur la façon dont il a été raconté et représenté en littérature et dans les arts.

Approches programmatiques et ressources pédagogiques

Éléments de bibliographie, œuvres

Une sélection de ressources sur le site de l’association Ibuka mémoire et justice

Une bibliographie très complète peut être consultée sur le site d’Ibuka France

Des synthèses accessibles et des ouvrages de référence sur le génocide des Tutsi

  • Le numéro 8127 de la Documentation photographique sur « Les génocides », sous la direction de Vincent Duclert, CNRS Éditions, 2019.
  • Le numéro 396 de la revue L’Histoire consacré au génocide des Tutsi au Rwanda, février 2014.
  • Stéphane Audoin-Rouzeau, Une initiation. Rwanda 1994-2016, Le Seuil 2017.
  • Hélène Dumas, Le génocide au village, Le Seuil 2014 ; Sans ciel ni terre. Paroles orphelines du génocide des Tutsi, La Découverte, 2020.
  • Jean Hatzfeld, Dans le nu de la vie. Récits des marais rwandais, Le Seuil 2002 ; Une saison de machettes, Le Seuil 2003 ; La stratégie des antilopes, Le Seuil 2007.
  • Florent Piton, Le génocide des Tutsi au Rwanda, La Découverte, coll. Grands Repères, 2018.

Œuvres de fiction

Le génocide rwandais est abordé dans de nombreuses œuvres de fiction ou à dimension autobiographique.

Il est aussi intéressant de signaler que, comme pour les autres génocides, plusieurs titres de littérature jeunesse sont disponibles (à proposer en lecture cursive par exemple).

Il est possible de s’appuyer sur le dossier réalisé par l’école des Lettres dont vous trouverez ci-après une sélection.

Témoignages/ écrits autobiographiques

  • Scholastique Mukasonga, Notre-Dame du Nil ; Inyenzi ou les Cafards.
  • Gaël Faye, Petit Pays.
  • Annick Kaytesi-Jozan, Même Dieu ne veut pas s’en mêler.

Récits – littérature jeunesse

  • Élisabeth Combres, La mémoire trouée.

Filmographie : fictions, documentaires

  • 100 Days, 2001 – RWANDA, RÉALISATION : Nick Hughes
  • Lignes de Front, 2010 - FRANCE RÉALISATION : Jean-Christophe Klotz
  • Tuez-les tous ! 2004 - FRANCE RÉALISATION : Raphaël Glucksmann, David Hazan, Pierre Mezerette
  • J'ai serré la main du diable, 2007 - CANADA RÉALISATION : Roger Spottiswoode
  • Hotel Rwanda, 2004 - AFRIQUE DU SUD, RÉALISATION : Terry George
  • Shooting Dogs, 2005 - ALLEMAGNE RÉALISATION : Michael Caton-Jones
  • Un Dimanche à Kigali, 2006 - CANADA - RÉALISATION : Robert Favreau
  • Munyurangabo, 2007 - RWANDA - RÉALISATION :  Lee Isaac Chung
  • Le jour où Dieu est parti en voyage, 2009 - BELGIQUE - RÉALISATION : Philippe Van Leeuw
  • D'Arusha à Arusha, 2009 - CANADA - Documentaire,
  • Mon voisin, mon tueur, 2009 - FRANCE - RÉALISATION : Anne Aghion