La politique de l'éducation prioritaire : les réseaux d'éducation prioritaire REP et REP +

La politique d'éducation prioritaire vise à réduire les écarts de réussite entre les élèves scolarisés en éducation prioritaire et ceux qui ne le sont pas.

Mis à jour : janvier 2024

La politique de l'éducation prioritaire

La politique d'éducation prioritaire répond aux objectifs de l’article L.111.1 du Code de l’éducation qui précise :
« Le service public de l'éducation est conçu et organisé en fonction des élèves et des étudiants. Il contribue à l'égalité des chances et à lutter contre les inégalités sociales et territoriales en matière de réussite scolaire et éducative. Il reconnaît que tous les enfants partagent la capacité d'apprendre et de progresser. Il veille à la scolarisation inclusive de tous les enfants, sans aucune distinction. Il veille également à la mixité sociale des publics scolarisés au sein des établissements d'enseignement. Pour garantir la réussite de tous, l'école se construit avec la participation des parents, quelle que soit leur origine sociale. Elle s'enrichit et se conforte par le dialogue et la coopération entre tous les acteurs de la communauté éducative. »

La politique d'éducation prioritaire favorise le travail collectif des équipes, l'accompagnement et la formation des enseignants pour le développement de pratiques pédagogiques et éducatives cohérentes, bienveillantes et exigeantes adaptées aux besoins des élèves et inscrites dans la durée. Un référentiel de l'éducation prioritaire a été élaboré pour guider l'action des réseaux en proposant des principes d'actions issus de l'expérience des personnels, des apports de la recherche et de l'expertise des inspections générales.

Repères historiques

La page éduscol Éducation prioritaire - repères historiques présente la chronologie des origines aux expérimentations les plus récentes ainsi que la géographie prioritaire.

REP et REP+

La politique d'éducation prioritaire se fonde sur une carte des réseaux composés d'un collège et des écoles du secteur accueillant le même public.

Deux types de réseaux ont été identifiés : les REP+ qui concernent les quartiers ou les secteurs isolés connaissant les plus grandes concentrations de difficultés sociales ayant des incidences fortes sur la réussite scolaire et les REP plus mixtes socialement mais rencontrant des difficultés sociales plus significatives que celles des collèges et écoles situés hors de l'éducation prioritaire.

À la rentrée 2023, 1 093 réseaux composent la carte de l’éducation prioritaire : 731 collèges et 4 136  écoles en REP, 362 collèges et 2 459 écoles en REP+. Au total, plus de 1,7 millions d'élèves bénéficient des différents dispositifs de l'éducation prioritaire. Les enseignants y disposent de conditions particulières d'exercice permettant notamment de développer et faciliter le travail collectif et la formation continue.

Télécharger la liste des établissements REP et REP+ à la rentrée 2022 Télécharger la liste des établissements REP et REP+ à la rentrée 2022

Organisation des REP+

Dans les REP+, le temps enseignant est organisé différemment grâce à une pondération de 1.1 des heures d'enseignement dans les collèges et à 18 demi-journées durant lesquelles les professeurs des écoles sont remplacés dans le premier degré. Ainsi, en dehors des heures strictes d'enseignement, les personnels peuvent mieux se consacrer aux autres dimensions essentielles de leur métier : travailler collectivement et se former ensemble, concevoir et organiser le suivi des élèves, coopérer davantage avec les parents d'élèves.

Ces dispositions ont fait l'objet de trois décrets parus au journal officiel du 23 août 2014.

Pour accompagner les équipes des REP+ et renforcer les ressources académiques, des formateurs académiques de l’éducation prioritaire sont aux côtés des équipes depuis la rentrée 2015. Chaque année une formation nationale est proposée à ces formateurs nouvellement nommés.

La revalorisation de la rémunération indemnitaire des personnels de l'éducation prioritaire renforcée permet également de reconnaître leur engagement spécifique dans les réseaux tout en accompagnant la stabilisation et la formation des équipes en place. Le montant de l’indemnité REP+ a successivement connu une première revalorisation de 1 000 € net en 2018, puis une seconde de 1 000 € net en 2019, et enfin une troisième d’une part fixe de 400 € net et d’une part modulable, à la rentrée 2021 (décret 2015-1087 du 28 août 2015, modifié par le décret 2021-825 du 28 juin 2021).

Travailler en éducation prioritaire

La page éduscol Travailler en éducation prioritaire présente l’ensemble des mesures spécifiques visant à répondre aux besoins des personnels, à développer l’attractivité de l’exercice du métier dans ces territoires et à renforcer la stabilité des équipes.

Le référentiel de l'éducation prioritaire

Tous les réseaux d'éducation prioritaire conçoivent un projet fondé sur le référentiel de l'éducation prioritaire qui prend en compte l'ensemble des facteurs contribuant à la réussite des élèves et offre un cadre structurant permettant aux personnels d'exercer leur liberté pédagogique en s'appuyant sur des repères solides et fiables.

Le référentiel de l'éducation prioritaire établit six priorités :

  1. Garantir l'acquisition du « lire, écrire, parler » et enseigner plus explicitement les compétences que l'école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun,
  2. Conforter une école bienveillante et exigeante,
  3. Mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire,
  4. Favoriser le travail collectif de l'équipe éducative,
  5. Accueillir, accompagner, soutenir et former les personnels,
  6. Renforcer le pilotage et l'animation des réseaux.

Lutter contre les inégalités sociales et territoriales

Des dispositifs en éducation prioritaire

Depuis la rentrée 2017, les écoles ont organisé le dédoublement des CP et des CE1 en REP+ puis en REP. À la rentrée 2021, la mesure a bénéficié à près de 330 000 élèves (tous les élèves de CP et CE1 en REP et REP+ et 74% des GS). Avec un effectif d'environ 12 élèves par classe, les élèves scolarisés dans ces écoles bénéficient d'un encadrement plus favorable à l'acquisition des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui), la bonne maîtrise des savoirs fondamentaux constituant l'un des principaux leviers pour réduire les inégalités sociales.

Une attention particulière est apportée à l'entrée au collège notamment par l'accompagnement des élèves dans la prise en charge de leur travail personnel. Organisé en petits groupes, il développe l'autonomie des élèves, c'est le programme « devoirs faits ».

L'accueil des parents est encouragé pour mieux les associer à la vie de l'école et favoriser une meilleure connaissance mutuelle entre l'école et les familles. Le soutien à la parentalité est particulièrement développé, notamment par le déploiement d'ateliers OEPRE (ouvrir l'école aux parents pour la réussite des enfants) à destination des parents étrangers primo-arrivants autour de l'enseignement du français, de la découverte des valeurs de la République et du fonctionnement du système scolaire.

Les dispositifs permettant d'accroître l'ambition scolaire des élèves sont développés.

Ainsi à la rentrée 2022, les Cordées de la réussite s’inscrivent dans la continuité des orientations fixées en 2020 avec notamment l’objectif maintenu d’étendre le dispositif à tous les collèges REP et REP+.

Le dispositif École ouverte a été proposé à l’été 2022 dans près de 2 000 écoles et établissements scolaires dont plus de la moitié est situé en éducation prioritaire.

Quant aux internats, la labellisation des 307 internats d’excellence sur le territoire national ces deux dernières années permettra d’accueillir près de 35 000 élèves à la rentrée 2022, avec au moins un internat d’excellence par département.

La démarche des cités éducatives

80 territoires appartenant à de grands quartiers de plus de 5 000 habitants, avec des enjeux scolaires ou de sécurités marqués, ont été labellisés « cités éducatives » en septembre 2019. La liste des 74 nouvelles Cités éducatives a été annoncée le 29 janvier 2022 portant ainsi leur nombre à 200. À la rentrée scolaire 2022 se sont près d’1 million d’enfants et de jeunes qui bénéficient de cette démarche déployée autour de 475 collèges à travers le territoire. Les 80 premières cités labellisées voient leur label prolongé d’un an, coïncidant ainsi avec la fin des contrats de ville.

Une expérimentation en complémentarité de la carte de l’éducation prioritaire

Afin de lutter contre les déterminismes sociaux dans tous les territoires, l’expérimentation des CLA est menée depuis la rentrée 2021. Établis par les autorités académiques pour une durée de 3 ans, les CLA permettent d’introduire plus de progressivité dans l’allocation des moyens en faveur des écoles, des collèges et des lycées socialement proches de l’éducation prioritaire ou bien ayant des besoins d’accompagnement particuliers identifiés. À la rentrée 2023, 324 écoles, 97 collèges et 67 lycées sont engagés dans la démarche avec la formalisation d’un projet pédagogique et éducatif.

Annuaire des référents académiques

51 résultats

Filtres:

Académie Sort descending

Nom du référent académique

Fonction

Liens utiles
Paris

Sébastien Tavergne

DAASEN Paris

Poitiers

Mahdi Tamene

IA-DASEN

Poitiers

Nathalie Maucoeur

chargée de mission / responsable CAREP

Poitiers

Rémy Hervé

IA-IPR physique-chimie

Reims

Caroline Eudier

IA-IPR de lettres / responsable du CASNAV

Reims

Jean-Claude Midy

IEN 1er degré

Rennes

Cécile Humbert-Mohammedi

CT EVS

Strasbourg

Daniel Chevalley

IA-IPR éducation musicale

Strasbourg

Nicolas Feld-Grooten

DASEN Haut-Rhin

Toulouse

Gaël Glandières

IA-IPR SVT

À consulter

Textes officiels
Documentation