Parents d'élèves

Ouvrir l'école aux parents pour la réussite des enfants

Un espace d'apprentissage pour les parents étrangers primo-arrivants autour de l'enseignement du français, de la découverte des valeurs de la République et du fonctionnement du système scolaire. 

Objectifs

L'opération « Ouvrir l'École aux parents pour la réussite des enfants » (OEPRE) est conduite en partenariat entre le ministère de l'Intérieur et le ministère chargé de l'Éducation nationale. Elle vise à favoriser l'intégration des parents d'élèves, primo-arrivants, immigrés ou étrangers hors Union européenne, volontaires, en les impliquant notamment dans la scolarité de leur enfant.

Les formations ont pour objectif de permettre :

  • L'acquisition du français (comprendre, parler, lire et écrire) ;
  • La connaissance des valeurs de la République et leur mise en œuvre dans la société française ;
  • La connaissance du fonctionnement et des attentes de l'École vis-à-vis des élèves et des parents.

Modalités de mise en œuvre

Les formations gratuites, d'une durée comprise entre 60 et 120 heures annuelles, sont proposées à des groupes de 8 à 15 personnes environ au sein d'écoles, de collèges ou de lycées. Elles sont organisées pendant la semaine, à des horaires permettant d'accueillir le plus grand nombre de parents.

Outils méthodologiques

Guide méthodologique

Ouvrir et animer un atelier OEPRE (documents proposés en annexe à la circulaire publiée au B.O. n° 15 du 13 avril 2017)

Des formations assurées en partenariat

Les formations sont assurées majoritairement par des enseignants, essentiellement des enseignants formés à l'enseignement du français langue seconde : des enseignants des unités pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A), ou des professeurs possédant une certification en français langue seconde, en français langue étrangère ou ayant suivi une formation en français langue d'intégration.

Elles sont également conduites par des professeurs d'histoire-géographie, de SVT et de physique, quelques principaux ou directeurs d'école, des conseillers principaux d'éducation ou des infirmières scolaires, des formateurs de GRETA.

Des interventions plus ponctuelles sont assurées par des personnels des réseaux d'écoute, d'appui et d'accompagnement des parents (REAAP), des personnels de santé, de personnels territoriaux ou de musées, etc.

Des personnels d'associations agréées par le ministère chargé de l'Éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative ou prestataires de l'office français de l'immigration et de l'intégration (OFII) assurent également ces formations.

Pilotage

Les préfets de région et les recteurs d'académie coordonnent l'opération au niveau local. Ils président le comité de pilotage régional chargé d'examiner les projets et transmettent, pour information, au comité de pilotage national les projets retenus.

L'articulation avec les programmes départementaux et régionaux d'intégration des populations immigrées (PDI/PRIPI) est à rechercher.

Financement

Le financement est assuré par des crédits du programme 104 « intégration et accès à la nationalité française » du ministère de l'Intérieur et des crédits du programme « vie de l'élève » du ministère chargé de l'Éducation nationale.

Les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) assurent la gestion des crédits du ministère de l'Intérieur et les rectorats ceux du ministère chargé de l'Éducation nationale. Un comité de pilotage régional rassemble chaque année les partenaires de l'opération pour faire le bilan de l'année précédente et organiser le travail de la nouvelle année.

Les personnels sont rémunérés sur la base de l'indemnité de vacation pour collaboration occasionnelle aux dispositifs de réussite éducative (décret n° 2005-909 du 2 août 2005 et arrêté du 2 août 2005).

Information des familles et des équipes pédagogiques

Les inscriptions ont lieu au sein de l'école ou de l'établissement fréquenté par l'enfant. L'information auprès des familles est assurée par les écoles et les établissements scolaires. Les associations de parents d'élèves peuvent utilement diffuser l'information.

Des organismes ou des partenaires, tels que les centres académiques pour la scolarisation des nouveaux arrivants et des enfants du voyage (CASNAV), des associations œuvrant pour l'intégration des personnes immigrées, les réseaux d'écoute, d'appui et d'accompagnement des parents (REAAP), les équipes pluridisciplinaires de réussite éducative, les associations de femmes relais, les agents de développement local pour l'intégration (ADLI) peuvent également y contribuer.

Pour trouver l'adresse de l'atelier le plus proche de chez vous, parents, acteurs et partenaires de l'Ecole peuvent en outre consulter le site du réseau des Carif-Oref.

Plan stratégique de déploiement d'OEPRE

Le comité interministériel à l'intégration qui s'est tenu sous la présidence du Premier Ministre le 5 juin 2018 a défini de nouvelles orientations dans la politique d'accueil des étrangers en France. Il a été décidé notamment de doubler le nombre de bénéficiaires du dispositif « Ouvrir l'école aux parents pour la réussite des enfants » (OEPRE) entre 2018 et 2020.

Afin d'atteindre cet objectif, la direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO) et la direction de l'accueil, de l'accompagnement des étrangers et de la nationalité (DAAEN) ont conçu et mis en œuvre un plan stratégique de déploiement d'OEPRE qu'elles ont présenté à l'ensemble des acteurs concernés à l'occasion d'une journée nationale de formation organisée à Paris le 4 octobre 2018.
Parmi les axes structurants de ce plan, trois orientations prioritaires ont fait l'objet de groupes de travail interministériels (GTI) spécifiques composés d'experts issus d'horizons professionnels et académiques variés.

GTI n° 1 « Indicateurs de l'enquête »

Le processus d'enquête a été restructuré en profondeur. Il compte dorénavant deux volets. Le premier est d'ordre quantitatif. Il a pour vocation d'établir le bilan de l'année scolaire écoulée et les perspectives en vue de la rentrée suivante en ce qui concerne le nombre d'ateliers, le nombre de parents concernés, le statut des formateurs, etc. Il est renseigné à l'échelle de chaque académie par le correspondant en charge du suivi du dispositif à l'échelle locale. Le second est plus qualitatif et s'adresse à l'ensemble des formateurs, chefs d'établissement ou directeurs d'école concernés : il doit permettre de caractériser le public, les modalités de formation, l'organisation du partenariat avec d'autres instances dédiées à l'accueil des étrangers, les effets en matière d'intégration des familles bénéficiaires et de réussite scolaire de leurs enfants, ... à l'échelle de chaque atelier ayant fonctionné sur l'ensemble du territoire national entre le mois d'octobre 2018 et le mois de juin 2019.

La publication des résultats d'ensemble devrait intervenir à la fin du premier trimestre 2019-2020.

Chiffres clés issus de l'enquête pour l'année 2017-2018 :

  • 460 ateliers OEPRE ont été menés ;
  • chaque atelier compte en moyenne 17 parents inscrits ;
  • 84% des parents participants aux ateliers sont des femmes ;
  • toutes les académies accueillent des ateliers OEPRE.

GTI n° 2 « Supports de communication »

GTI n° 3 « Cadre-référentiel pédagogique »

En complément du cadre réglementaire défini par la circulaire n° 2017-060 du 3 avril 2017, les formateurs OEPRE pourront dès la rentrée 2019 prendre appui sur les orientations d'une « matrice pédagogique » conçue dans une perspective de mutualisation de ressources d'origine et de nature variées. Qu'ils soient débutants ou expérimentés, ils y trouveront des propositions de programmation et de progression, des supports de travail collectif ou individuel, des pistes didactiques, des références bibliographiques, ... qu'ils seront libres de mobiliser à leur guise en fonction des caractéristiques de leur public et des conditions dans lesquelles sont déployées leur atelier. Ce cadre-référentiel n'a pas de valeur prescriptive ; il sera régulièrement enrichi à l'initiative du comité de pilotage national et des comités de pilotage académiques du dispositif.

Mis à jour le 19 juillet 2019
Partager cet article
fermer suivant précédent