Sections européennes ou de langues orientales

Apprendre en langue vivante (SELO et DNL hors SELO)

Sections européennes ou de langues orientales (SELO)

Les sections européennes ou de langues orientales sont ouvertes en lycées et proposent à des élèves motivés de développer leurs compétences en langues vivantes et leur connaissance de la culture des pays étrangers. 

Organisation de l'enseignement

Ouverture

Les sections européennes ou de langues orientales sont ouvertes à partir de la classe de seconde jusqu'en classe de terminale dans les lycées généraux, technologiques et professionnels.

Un enseignement de langue renforcé

Un enseignement linguistique renforcé est proposé dans la langue de la section, selon des modalités propres à chaque établissement.

Disciplines non linguistiques

L'enseignement d'une partie du programme d'une ou plusieurs disciplines non linguistiques (DNL) est dispensé dans la langue de la section. Dans les voies générale et technologique, cette discipline non linguistique est proposée, au choix de l'établissement, parmi les enseignements non linguistique communs (histoire-géographie, enseignement scientifique, mathématiques, EPS etc.) ou de spécialité (dans le cycle terminal) en fonction de la possibilité qu'elles offrent au candidat de développer ses capacités en termes de réflexion et d'échanges d'idées, tout en se familiarisant avec la cul:ture du pays concerné.

Activités culturelles et échanges

Dans le cadre de son projet, l'établissement organise des activités culturelles et d'échanges visant à faire acquérir aux élèves une connaissance approfondie de la civilisation du ou des pays où est parlée la langue de la section.

Ces sections sont proposées dans plusieurs langues : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien, japonais, néerlandais, portugais, russe, vietnamien.

Indication "section européenne" ou "section de langue orientale" au baccalauréat

Obtention de l'indication

L'indication "section européenne" ou "section de langue orientale" est indiquée sur le diplôme du baccalauréat général, technologique ou professionnel.

La scolarité en section européenne ou de langue orientale permet aux candidats au baccalauréat de se présenter à une évaluation spécifique, en vue d'obtenir l'indication "section européenne" ou "section de langue orientale", suivie de la désignation de la langue sur leur diplôme du baccalauréat général, technologique ou professionnel.

Il est nécessaire d'avoir suivi un cursus en section européenne ou en section de langue orientale pour pouvoir se présenter à l'évaluation spécifique permettant d'obtenir un baccalauréat comportant l'indication "section européenne" ou "section de langue orientale". Il n'est pas possible de s'y présenter sous le statut de candidat individuel.

Deux conditions cumulatives

Deux conditions cumulatives sont requises pour obtenir cette indication :

  • avoir obtenu une note égale ou supérieure à 12 sur 20 à l'évaluation de contrôle continu de la langue de la section ;
  • avoir obtenu une note égale ou supérieure à 10 sur 20 à une évaluation spécifique de contrôle continu visant à apprécier le niveau de maîtrise de la langue acquis au cours de la scolarité en section européenne ou de langue orientale.

Disciplines non linguistiques (DNL) ayant fait l'objet d'un enseignement en langue vivante hors SELO

Hors section européenne ou section de langue orientale, les disciplines autres que linguistiques peuvent être dispensées en partie en langue vivante étrangère ou régionale, conformément aux horaires et aux programmes en vigueur dans les classe considérées. Il s'agit d'encourager l'apprentissage en langue vivante, régionale ou étrangère, via un dispositif souple et modulable.

Organisation de l'enseignement

Le candidat fait connaitre son intention de passer l'évaluation spécifique de contrôle continu au moment de son inscription à l'examen.

L'évaluation spécifique de contrôle continu intervient à l'issue d'une scolarité qui comporte pendant les deux années du cycle terminal l'enseignement d'une autre discipline en partie en langue vivante.

Un enseignement en langue vivante est proposé à hauteur d'au moins une heure hebdomadaire sur l'horaire normal de tout ou partie du programme d'une autre discipline, choisie parmi les enseignements communs ou de spécialité en fonction de la possibilité qu'elle offre au candidat de développer ses capacités en termes de réflexion et d'échange d'idées, tout en se familiarisant avec la culture du pays concerné.

Indication sur le diplôme du baccalauréat général et technologique

Le diplôme du baccalauréat général et du baccalauréat technologique comporte l'indication de la DNL ayant fait l'objet d'un enseignement en langue vivante, suivie de la désignation de la langue concernée, lorsque le candidat scolarisé ou non en SELO, a obtenu une note égale ou supérieure à 10 sur 20 à une évaluation spécifique de contrôle continu visant à apprécier le niveau de la maîtrise de la langue acquise dans une discipline non linguistique.

Le diplôme peut comporter, le cas échéant, l'indication de plusieurs disciplines non linguistiques (DNL) ayant fait l'objet d'un enseignement en langue vivante.

Mis à jour le 21 août 2020
Partager cet article
fermer suivant précédent