Enseigner La Marseillaise à l'école primaire

Un enregistrement de l'hymne national par la Maîtrise de Radio France et les musiciens de l'Orchestre National de France mis à disposition des écoles et des établissements scolaires.

Mis à jour : novembre 2020

Écouter et télécharger

Écouter la version chantée

Écouter la version instrumentale

Pour écouter l'une des deux versions, faire un simple clic sur la version désirée. Pour télécharger au format audio mp3, faire un clic droit sur la version désirée, choisir "enregistrer le lien sous..."

Télécharger la partition version chantée

Télécharger la partition version instrumentale

Avec l'aimable autorisation de la Maîtrise, des musiciens de l'Orchestre National de France et du compositeur Bernard Cavanna.

L'Enregistrement a été réalisé par la Maîtrise de Radio France, et par les musiciens de l'Orchestre National de France, sous la direction de Sofi Jeannin, vendredi 8 janvier 2016 au Studio 106 de la Maison de la Radio © Radio France - 2016

Pour en savoir plus sur la Maîtrise de Radio France et l'Orchestre National de France http://www.maisondelaradio.fr/concerts-classiques »

Origine et histoire de la Marseillaise

Dans la nuit du 25 au 26 avril 1792, Claude Rouget de l'Isle, un officier en garnison à Strasbourg, compose Le chant de guerre pour l'armée du Rhin pour les armées révolutionnaires qui partent en guerre contre l'Autriche. Il s'agit de galvaniser les soldats et les volontaires engagés afin de défendre la patrie en danger .

Le chant rencontre un vif succès. Il est repris par des soldats de Montpellier et de Marseille qui se rendent à Paris. C'est pourquoi, lors de la proclamation de la République, le 22 septembre 1792, c'est sous le nom d'Hymne des Marseillais qu'il est officialisé comme chant du nouveau régime et, finalement, sous celui de Marseillaise qu'il est décrété « chant national » en 1795.

La Marseillaise est ensuite abandonnée sous le Premier Empire. Elle connaît un regain de popularité lors de la Révolution de 1830, année où Hector Berlioz compose sa célèbre orchestration et où Eugène Delacroix peint « La liberté guidant le peuple », incarnation picturale de la Marseillaise.

Après l'éclipse du second Empire, c'est en 1879, sous la IIIe République, qu'elle redevient l'hymne national. Après la défaite de 1940, elle est interdite en zone occupée et son interprétation est sévèrement encadrée par le régime de Vichy. Elle prend alors la dimension d'un chant de résistance. Au sortir de la guerre, la constitution de la IVe République réaffirme son statut d'hymne national, tout comme le fait, en 1958, l'article 2 de la constitution de la Ve République.

Enseigner la Marseillaise

«La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge. L'hymne national est la Marseillaise. La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ». Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. »

(Constitution de la République française, article 2)

Les programmes d'enseignement moral et civique indiquent que les symboles de la République française sont étudiés au cycle deux afin que les élèves sachent les reconnaître et au cycle trois afin qu'ils en comprennent le sens. Au cycle quatre, cette étude s'élargit aux principes, valeurs et symboles de la citoyenneté française et de la citoyenneté européenne. Dès le CE2, on peut commencer à chanter quelques couplets de La Marseillaise mais c'est en classe de CM1, en cohérence avec l'étude de la Révolution française, qu'une approche plus approfondie de l'hymne trouvera toute sa signification.

Télécharger la fiche pédagogique consacrée à l'analyse et à l'apprentissage de la Marseillaise  (fichier au format pdf gracieusement mis à disposition par Musique Prim).

S'inscrire  sur Musique Prim, site ressource pour l'éducation musicale dans le premier degré.

La Marseillaise, histoire d'un hymne

« La Marseillaise, le premier et sans doute le plus célèbre des hymnes nationaux modernes, a une histoire à la fois exemplaire et singulière. Elle est le produit d'un moment, la Révolution française, sur le point, en 1792, d'affronter la coalition de ses adversaires du dehors et du dedans en faisant appel aux forces vives de la nation. Patriotique et révolutionnaire tout à la fois, elle s'est imposée durablement, jusqu'à aujourd'hui, comme le point de ralliement des défenseurs de la Liberté conquise, non seulement en France, mais ailleurs dans le monde. On peut être surpris de la fortune de ce chant, l'œuvre presque unique d'un musicien modeste, dont le souffle transfigure la simplicité du texte comme de la ligne mélodique. Pour comprendre, il faut se reporter aux circonstances mêmes qui l'ont vu naître. ...»

Retrouvez l'intégralité du texte de Michel Vovelle dans la réédition numérique par Réseau-Canopé de l'ouvrage « La Marseillaise"

Consulter la page consacrée à La Marseillaise : Rubrique Les valeurs de la République de Réseau Canopé 

Rouget de Lisle composant la Marseillaise :Sur le site de l'histoire par l'image

Manuscrit : Une copie du texte de la Marseillaise Rouget de Lisle est proposée en téléchargement (libre de droits pour un usage non commercial) sur le site Gallica de la BNF