Développer les compétences psychosociales chez les élèves

Cette page s'adresse à tout personnel souhaitant mettre en œuvre ou développer les compétences psychosociales (CPS) de ses élèves. Les ressources proposées permettent aux équipes pédagogiques de mieux comprendre ce que sont les CPS et ce qu’elles peuvent apporter dans l'objectif de développer ces compétences chez les élèves.

Une expérimentation de séances d'empathie est conduite dans un millier d'écoles. Un kit est mis à la disposition des professeurs pour les accompagner.

Mis à jour : février 2024

Mieux comprendre les CPS

Les compétences psychosociales (CPS) désignent les aptitudes qu’une personne mobilise pour faire face aux exigences de la vie quotidienne et prendre part opportunément à la vie sociale. Ces compétences (telles que l’empathie, la régulation de ses émotions, la capacité d’adaptation ou à communiquer efficacement…) ont pour objectifs d’améliorer les relations à soi, aux autres et aux apprentissages et entrent donc particulièrement en résonance avec le cadre scolaire. De nombreux travaux scientifiques établissent qu’elles sont un facteur-clef de la santé, du bien-être et de la réussite éducative et sociale.

Les CPS sont proches d’autres compétences, comme les « compétences socio-comportementales » ou les « compétences à s’orienter ». Elles ont en commun de désigner des compétences non disciplinaires utiles dans les relations à soi et aux autres, transversales et transférables.

Les CPS se distinguent en ce qu’elles recouvrent la « capacité d’une personne à maintenir un état de bien-être psychique et à le démontrer par un comportement adapté et positif lors d’interactions avec les autres, sa culture et son environnement » (OMS, 1994 - Life skills education for children and adolescents in schools, 2nd rev. . Genève: Word Health Organization; 1994). Autrement dit, les compétences psychosociales désignent les aptitudes psychologiques qu’un individu met en œuvre pour s’insérer et agir dans la société. Leur caractère général et transversal apparaît peut-être mieux dans la dénomination anglaise de « life skills », littéralement « compétences de vie », qui est traduit par « compétences psychosociales ».

Les trois grandes catégories de CPS


Vers une définition et une classification actualisée des CPS Vers une définition et une classification actualisée des CPS
La classification détaillée des CPS, par Santé publique France La classification détaillée des CPS, par Santé publique France

Pourquoi développer les compétences psychosociales ? Quels sont les effets en milieu scolaire ?

Le développement des CPS présente de nombreux avantages. Il favorise l’autonomisation et renforce le pouvoir d’agir (empowerment) des personnes, le maintien d’un état de bien-être psychologique, la construction de relations saines et positives, l’adoption de comportements favorables à la santé et la réduction des comportements à risque. 

Il constitue un levier majeur pour répondre aux défis auxquels l’école est confrontée en ce qu’il contribue au développement d’attitudes positives envers l’école, à l’amélioration de la réussite scolaire et du climat de classe ainsi qu’à l’épanouissement des élèves. 

Plusieurs études ont confirmé les effets positifs des programmes de développement des CPS notamment dans le cadre de la prévention des addictions et des comportements à risque ainsi que sur le bien-être et la réussite scolaire. À titre d’exemple, le classement Pisa de 2018 a classé la France 62e sur 65 pays de l'OCDE pour la confiance en soi des élèves, alors que cette compétence est un déterminant de la réussite scolaire (OCDE, 2018 - Résultats du PISA 2015 (Volume III) : Le bien-être des élèves, PISA, Éditions OCDE, Paris).

Schéma simplifié des effets du développement des CPS

Les CPS, leurs principaux effets et déterminants Les CPS, leurs principaux effets et déterminants

Expérimenter des séances d’empathie dans les écoles maternelles et élémentaires

Des cours d’empathie vont être généralisés dans les écoles maternelles et élémentaires à la rentrée de septembre 2024, dans le cadre du renforcement du volet prévention du Plan interministériel de lutte contre le harcèlement (27 sept. 2023). Une phase d’expérimentation de séances d'empathie est conduite de janvier à juin 2024 dans plus de 1000 écoles. Un kit est mis à la disposition des professeurs pour les accompagner dans sa mise en œuvre.

Former les élèves à l’empathie doit améliorer la qualité des relations entre les élèves et favoriser l’acquisition d’un ensemble de compétences indispensables au vivre ensemble, à l’estime de soi, au respect de l’autre et, in fine, à la réussite scolaire de tous les élèves dans un climat scolaire serein. Ce processus prend appui sur seize compétences psychosociales qui constituent les objectifs d’apprentissage des ressources proposées dans ce kit.

Télécharger le volume 1 du kit pour des séances d'empathie à destination des professeurs.

Télécharger le volume 2 du kit pour des séances d'empathie à destination des professeurs.

Télécharger le diaporama du webinaire de présentation de l’expérimentation des séances d’empathie (20 décembre 2023).