Éducation au développement durable

Qu'est-ce que l'éducation au développement durable ?

L'éducation au développement durable (EDD) permet d'appréhender le monde contemporain dans sa complexité, en prenant en compte les interactions existant entre l'environnement, la société, l'économie et la culture.

L'Education au développement durable

L'éducation au développement durable (EDD) permet d'appréhender le monde contemporain dans sa complexité, en prenant en compte les interactions existant entre l'environnement, la société, l'économie et la culture.

La politique de généralisation de l'éducation au développement durable est définie dans les circulaires de 2004, 2007, 2011 et 2015, qui établissent l'intégration des thèmes, des enjeux et des principes du développement durable dans les programmes d'enseignement, dans les formations des enseignants et des personnels d'encadrement, dans les démarches globales de développement durable des écoles et des établissements, dans la production de ressources pédagogiques, le tout étant soutenu par le partenariat, aux échelles locale, académique, nationale, européenne et internationale.

En 2019, le ministre Jean-Michel Blanquer lance une nouvelle ambition pour cette éducation transversale, en l'inscrivant explicitement dans la continuité de l'Agenda 2030. Pour cela, des liens sont explicitement établis entre l'engagement lycéen et la mise en oeuvre d'« EDD 2030 », afin de mobiliser l'École dans la lutte contre contre le changement climatique et la préservation de la biodiversité.

Cette politique éducative est menée en prenant en compte les grands enjeux du XXIe siècle, liés, par exemple, aux ressources, au climat, à la biodiversité, à la croissance démographique et urbaine, ou à l'alimentation, à la cohésion sociale, à la solidarité internationale et au développement humain. Il s'agit ainsi de former le futur citoyen aux choix complexes qui mettent en jeu le développement durable dans son existence personnelle et dans la société dans laquelle il vit.

L'éducation au développement durable invite ainsi à tisser des réseaux transversaux de connaissances et de compétences entre les enseignements, les projets d'établissements et les nombreuses initiatives comme les actions éducatives et culturelles conduites sur le temps scolaire ou en dehors du temps scolaire. Elle a donc toute sa place dans les « projets éducatifs territoriaux » qui visent à articuler les activités périscolaires avec les projets d'école et d'établissement.

La démarche « E3D »

S'appuyant sur des approches transversales, la démarche « E3D » (École ou Établissement en Démarche globale de Développement Durable) intègre les enseignements, ainsi que la diversité de projets possibles permettant de vivre l'établissement comme un lieu d'apprentissage global du développement durable.

Dans la dynamique de généralisation de l'éducation au développement durable, la labellisation « E3D » est attribuée aux établissements d'enseignement scolaire qui entrent dans une démarche globale de développement durable.

Les objectifs visés à travers la labellisation « E3D » sont :

  • mettre en valeur les projets EDD déjà existants en les appuyant sur une vraie politique d'établissement ;
  • développer les partenariats, notamment avec les acteurs territoriaux.

Peut être considéré comme « E3D - École/Établissement en démarche de développement durable » tout établissement scolaire ou toute école engagés dans un projet de développement durable fondé sur une continuité entre les 4 modalités suivantes :

  • Enseignements
  • Vie scolaire
  • Gestion et maintenance de la structure
  • Ouverture sur l'extérieur par le partenariat

La démarche « E3D » peut se conjuguer avec les éducations transversales, comme l'éducation à la santé, l'éducation à la responsabilité, l'éducation au développement et à la solidarité internationale, l'éducation aux médias ou encore l'éducation artistique et culturelle.

Obtenir le label « E3D »

Cette démarche peut désormais faire l'objet d'une labellisation nationale, parfaitement compatible avec d'autres démarches du même ordre pouvant être portées par les académies ou les partenaires.

Le label « E3D » permet d'associer toutes les parties prenantes de l'école ou de l'établissement (administration, enseignants, personnel, élèves, parents d'élèves) et les partenaires engagés dans la démarche, notamment les collectivités territoriales.

La réussite de cette démarche sur la durée dans un établissement d'enseignement implique que le projet pédagogique initial puisse s'élargir progressivement à l'ensemble de la communauté éducative.

Pour plus de précisions sur les modalités de mise en œuvre, voir :

L'école ou l'établissement sollicite le label auprès des autorités académiques. Un comité académique étudie les dossiers soumis.

Cette éducation transversale s'inscrit dans le contexte des politiques internationales et nationales de transtion écologique et de développement durable.

L'Agenda 2030 des Objectifs de développement durable

En septembre 2015, les 193 États membres de l'ONU ont adopté le programme de développement durable à l'horizon 2030, intitulé Agenda 2030. C'est un agenda pour les populations, pour la planète, pour la prospérité, pour la paix et par les partenariats. Il porte une vision de transformation de notre monde en éradiquant la pauvreté et en assurant sa transition vers un développement durable.

L'Agenda 2030 a fusionné l'agenda du développement et celui des Sommets de la Terre. Il est universel, c'est-à-dire qu'il s'applique à tous les pays, du Nord comme du Sud. À cet égard, tous les pays sont « en voie de développement durable ». Avec ses 17 Objectifs de développement durable et 169 cibles (ou sous-objectifs), il dessine une feuille de route détaillée et couvrant pratiquement toutes les questions de société.

Les 17 objectifs de développement durable des Nations Unies

L'Agenda 2030 est inscrit dans l'histoire du développement durable

Le développement durable est défini comme le développement qui répond aux besoins des générations actuelles sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoin (rapport Brundtland,  Notre Avenir à tous, 1987).

Le développement durable a pour objet d'aboutir à un développement dont on dit souvent qu'il repose sur « trois piliers » :

  • économiquement viable (satisfaction des besoins d'une génération) ;
  • socialement équitable (solidarité entre les sociétés) ;
  • écologiquement reproductible.

Ce concept conduit à prendre en compte trois perspectives :

  • la dimension spatiale et temporelle ;
  • l'analyse scientifique ;
  • la citoyenneté.

2015, une année particulière pour l'éducation au développement durable

L'année 2015 représente une année charnière aux niveaux national et mondial en matière de d'éducation à l'environnement et au développement durable. Elle est dominée à la fois par :
  • l'exposition universelle de Milan, sur le thème « Produire et nourrir autrement », de mai à octobre 2015,
  • la définition des nouveaux objectifs internationaux de développement durable des Nations Unies, en septembre 2015,
  • la préparation et l'accueil par la France de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique (Paris Climat 2015 - COP 21).

La lutte contre le dérèglement climatique a par ailleurs été désignée « Grande Cause nationale 2015 » par le Premier ministre.

2019 : L'École se mobilise face au changement climatique 

Aux côtés des lycéens, le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse se mobilise dans la lutte contre le changement climatique, pour la transition écologique et le développement durable. Vendredi 15 mars, entre 16 h et 18 h, avec le concours des Conseils de la Vie Lycéenne (CVL) des réunions thématiques ont été organisées dans les lycées de France. Les élèves, les enseignants et les personnels ont débattu sur les enjeux climatiques et sur les propositions de réponses qui peuvent y être apportées, lors d'une séquence banalisée dans chaque établissement.

5 juin 2019 : annonce de 8 mesures pour l'éducation au développement durable

  • Lancer un appel projets en septembre 2019, afin de mobiliser les écoles et les établissements scolaires sur ces sujets.
  • Engager les écoles et les établissements dans une démarche de développement durable vers la labellisation E3D. Cela passera par leur engagement dans les enseignements, la vie scolaire, la gestion et le bâti et différents partenariats. Objectif fixé : 10 000 écoles et établissements labellisés en 2022.
  • Créer, dès la rentrée 2019, un prix "EDD 2030" pour soutenir les meilleurs projets menés dans les écoles, collèges et lycées.
  • Faire de chaque école et établissement un lieu ouvert à des activités liées à la biodiversité.
  • Identifier un binôme d'éco-délégués par collège et par lycée, avec un objectif : 20 000 éco-délégués en 2020
  • Consacrer une séance annuelle complète des Conseils académiques de la vie lycéenne et du Conseil national de la vie lycéenne et du CNVL aux thématiques du développement durable.
  • Intégrer les élus lycéens aux comités de pilotage académiques de l'éducation au développement durable.
  • Intégrer les enjeux du développement durable dans TOUS les diplômes des voies technologiques et professionnelles.

Plus d'informations sur le site éducation.gouv

Mis à jour le 11 octobre 2019
Partager cet article
fermer suivant précédent