Prévention et lutte contre la violence en milieu scolaire

Agir contre la violence

La lutte contre la violence à l'École figure parmi les priorités du ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse et se traduit par un plan d'actions cohérent, mobilisant l'ensemble des acteurs de la communauté éducative et concernant la classe, l'école et l'établissement et son environnement dans le cadre de partenariats renforcés.

Les grands axes d'action pour lutter contre la violence à l'école

Une politique d'ensemble est menée afin de mettre en place les conditions favorables à une communauté éducative sereine, avec une attention particulière aux établissements les plus exposés au phénomène de la violence et aux évolutions observées de ces phénomènes.
Dans les académies, sont généralisés des groupes pluri catégoriels climat scolaire¸ Pilotés par les recteurs qui en définissent les objectifs, ces groupes intègrent les conseillers du recteur (ex. proviseur vie scolaire, délégué académique à la vie lycéenne, conseiller technique de service social, conseiller sécurité, équipe mobile de sécurité...), les référents (ex. référent justice, référent harcèlement...) ainsi que des personnels d'inspection, des personnels de direction, des personnels enseignants et d'éducation et tout autre personnel désigné par le recteur selon les spécificités académiques, afin de veiller à l'instauration d'un lien fort entre les questions éducatives et pédagogiques qui ne peuvent être dissociées.
Les groupes académiques climat scolaire s'appuient sur les partenaires institutionnels (ex. Canopé, Clemi...), les collectivités territoriales et les représentants d'autres ministères quand cela se justifie ainsi que sur les dispositifs institutionnels existants et inversement (ex. comité académique d'éducation à la santé et à la citoyenneté...).

Pour accéder au site Climat scolaire

Ils disposent de nouveaux outils sous la forme de deux applications permettant de mieux accompagner les écoles et les établissements scolaires :

  • une application locale d'enquête climat scolaire, dont les objectifs sont d'établir un diagnostic partagé et de mettre en place les conditions d'un travail collectif des équipes pédagogiques et éducatives ;
  • une application Faits Établissement, dont les objectifs sont de moderniser les remontées de faits graves et de violence et de permettre aux équipes des écoles et des établissements scolaires de développer leur capacité à percevoir et identifier des signaux dits « faibles ».

Le déploiement de ces outils est accompagné par la mission de prévention et de lutte contre les violences en milieu scolaire.

Prévenir les violences

Prévenir les violences, y compris sous leur forme la plus fréquente contribue à éviter une dégradation du climat scolaire. Les violences peuvent revêtir différentes formes : coups, bousculades, insultes, harcèlement, cyber violences, vols, violences sexuelles, violences à caractère sexiste, discriminations racistes, antisémites ou homophobes, dommages aux locaux ou aux matériels, aux biens personnels, port d'armes, intrusions, etc.
Les actions à conduire relèvent de dynamiques collectives d'amélioration du climat scolaire, de la sensibilisation des professionnels, des élèves et des parents, de la formation, de la prise en charge des victimes et des auteurs. Un travail doit aussi être mené avec les témoins, afin de favoriser l'engagement des élèves et de manière à ce que le collectif constitue un élément de prévention contre les violences.

Sécuriser

Différentes mesures ont ét prises pour assurer que les écoles et les établissements assurent la sécurisation :

  • des diagnostics de sécurité présentant des préconisations d'ordre technique et organisationnel, complémentaires des diagnostics de sureté réalisés par les fonctionnaires du ministère de l'intérieur ;
  • la désignation de correspondants police - gendarmerie sécurité de l'école, interlocuteurs des chefs d'établissements et directeurs d'école pouvant intervenir en prévention ou en situation de crise ;

Des opérations de sécurisation aux abords des collèges et lycées peuvent être menées :

  • à la demande du chef d'établissement et des autorités académiques,
  • à l'initiative des services de police ou de gendarmerie.

Les équipes mobiles de sécurité, placées sous l'autorité du recteur auprès de qui est nommé un conseiller sécurité, regroupent des personnels aux profils et compétences complémentaires avec mission de garantir la sécurité et la protection des établissements scolaires.
Des assistants chargés de prévention et de sécurité sont également présents, en complémentarité des équipes mobiles de sécurité, dans les établissements les plus sensibles. Par leurs actions éducatives de prévention à l'égard des élèves et des adultes et par leur présence aux côtés des équipes mobiles de sécurité en cas de crise grave dans l'établissement, ils contribuent à une amélioration qualitative du climat scolaire.

Conduire une action interministérielle

Depuis 2006, les ministères de l'Éducation nationale, de la Justice et de l'Intérieur agissent ensemble pour apporter des réponses concrètes aux faits et situations d'insécurité dans les établissements scolaires et à leurs abords. Ils poursuivent plusieurs objectifs :

  • réaffirmer la primauté de l'acte éducatif ;
  • soutenir et accompagner les victimes de violence ;
  • assurer la sécurité des personnes ;
  • mieux informer sur les conduites à tenir et les procédures à suivre ;
  • responsabiliser les élèves et associer plus étroitement les parents ;
  • améliorer l'efficacité des partenariats.

Grâce à cette action,

  • toutes les académies ont mis en place des dispositifs d'information sur l'aide aux victimes pour les personnels et de soutien au fonctionnement des établissements ;
  • la sécurisation des abords des établissements a été améliorée par les opérations menées par la police nationale et la gendarmerie ;
  • les procédures de retour d'information aux chefs d'établissement sur les suites réservées aux signalements par le Procureur de la République ont été systématisées dans le cadre de conventions départementales de partenariat ;
  • des formations interinstitutionnelles ont été organisées dans la plupart des académies.

Ce partenariat a permis de contenir les actes de violence et d'améliorer le suivi des victimes comme celui des infractions. Il est renforcé par les mesures récentes qui, en sécurisant encore davantage les établissements et leurs abords, permettront de garantir la sécurité des élèves et des personnels.

Textes de référence

« Améliorer le climat scolaire pour une École sereine et citoyenne » : généralisation et structuration des groupes académiques
Circulaire n° 2016-045 du 29-3-2016

Prévention et lutte contre la violence en milieu scolaire
Circulaire interministérielle n°2006-125 du 16 août 2006

Mis à jour le 19 novembre 2014
Partager cet article
fermer suivant précédent