Liste des programmes de mobilité des élèves

Questions - réponses "Les bourses de mobilité des lycéens"

Questions sur les sujets d'ordre financier, organisationnel, pédagogique, logistique et autres.

Pour la demande de bourse de mobilité à l’étranger, le lycéen doit-il obligatoirement être déjà bénéficiaire d'une bourse de lycée pour faire cette demande ?
  • L'élève ne doit pas obligatoirement être boursier de lycée pour faire une demande de bourse de mobilité à l'étranger. Toutefois, dans la mesure du possible, à dossier égal (lettres de motivation, moyennes des notes, appréciations), la candidature d'un élève boursier et boursier au mérite sera privilégiée.
Quelles sont les différences en termes de frais de scolarité et d’hébergement entre le lycée de Dublin et celui de Londres ?
  •  A Londres, de façon générale, la vie est plus chère qu'à Dublin. En conséquence, les frais de scolarité au sens strict et les frais d'hébergement sont plus élevés que ceux de Dublin. Depuis 2017, le cours de la Livre Sterling est en baisse, ce qui engendre une diminution du coût de la scolarité.
  • Le lycée français de Dublin n'a pas de cantine. Les élèves apportent pour leur déjeuner une « lunch-box » (boite contenant le déjeuner), qui est confectionnée par la famille d'accueil. Des précisions sont données à ce sujet sur le site de l'établissement  https://www.lfi.ie/index.php/services/lunch/.
  • Pour plus de renseignements sur la vie « pratique » à Dublin, il est possible de se renseigner auprès du lycée secondaire@lfi.ie
Des familles souhaitent connaître le montant qui leur reste à charge après le dépôt du dossier de demande de bourse à l’étranger. Existe-t-il un document pour calculer la bourse accordée en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) de la famille ?
  • Pour connaitre de façon indicative le montant des bourses, et le montant restant à la charge des familles, une fiche indicative d'évaluation est transmise en accompagnement de la note aux recteurs aux familles. Les tarifs indiqués concernent l'année scolaire en cours. Cela permet néanmoins d'avoir une estimation du montant de la bourse accordée. et du reste à charge.
  • Le montant total de la scolarité correspond à la bourse la plus élevée, soit la bourse à l'échelon 6 : « La bourse minimum (échelon 1) couvre les frais de scolarité et de demi-pension et la bourse la plus élevée (échelon 6) couvre la totalité du coût global de la scolarité ».
  • Des informations détaillées sont transmises sur les fiches d'information de chaque lycée et sur la fiche d'autoévaluation financière.
  • Des frais supplémentaires sont à prévoir pour les sorties scolaires organisées par le lycée, ainsi que les frais de voyage.
Dans le cas de parents divorcés ou séparés, en cas de résidence alternée, qui doit faire la demande de bourse ?
  • La demande de bourse est faite par le parent qui assume la charge fiscale et sociale de l'élève, et seuls ses revenus sont pris en compte.
  • Si cette personne est nouvellement mariée, pacsée ou en concubinage, les revenus de son nouveau ménage seront pris en compte.
Les bourses des lycées français à l’étranger relèvent-elle de la même réglementation que les bourses nationales de lycée ? Hormis ces bourses, et en fonction du montant auquel la famille pourrait prétendre, existe-t-il d'autres aides financières ?
  • Le dispositif « Bourses de mobilité dans un lycée français à l'étranger » est « géré » en dehors des bourses nationales de lycées ; toutefois, les modalités d'instruction sont similaires à celles appliquées aux bourses nationales de lycée. Pour calculer le montant de la bourse qui sera accordée, il est tenu compte des critères suivants : notion de ménage fiscal et social, ressources N-2 voire N-1 en cas de baisse de revenus justifiée par une modification de la situation familiale ou professionnelle, nombre d'enfants à charge.
  • Il n'existe pas d'autres aides financières accordées par le ministère de l'éducation nationale pour ce dispositif.
Le voyage France - Angleterre ou autre destination est-il à la charge des parents et si oui, y-a-t-il une aide possible ? Auprès de qui faire la demande ?
  • Si l'élève bénéficiaire était déjà boursier de lycée au moment de sa candidature à une bourse de mobilité, il bénéficie d'une aide forfaitaire au voyage (400€ s'il est scolarisé en métropole ou 600€ s'il est scolarisé dans un DOM), qui vient en complément du montant de la bourse de mobilité ; cette aide au voyage est versée en même temps que le 1er trimestre de la bourse.
  • Certains conseils régionaux peuvent parfois apporter un soutien financier.
A quelle date la bourse est-elle versée ?
  • La bourse est versée un mois après la rentrée. Le lycéen doit donc pouvoir subvenir à ses besoins en attendant le versement de la bourse, tel que stipulé sur la notice d'information.
  • Les frais pouvant lui incomber avant l'octroi de la bourse sont plus particulièrement :
    • le voyage pour se rendre dans le pays
    • selon l'organisation de l'établissement, les frais d'hébergement du 1er mois à la famille d'accueil (notamment à Barcelone).
A qui doit-on adresser le dossier de candidature ?
  • Le dossier de candidature doit être remis au proviseur du lycée où est scolarisé le candidat, au moment de la demande. Le proviseur le transmet  à la Délégation académique aux relations européennes, internationales et à la coopération (DAREIC) de son académie pour une présélection. Les DAREIC adressent, au ministère, les candidatures présélectionnées en vue de la commission nationale : aucun dossier arrivé directement au ministère n'est examiné.
A qui doit-on adresser la lettre de motivation ?
  • La lettre de motivation, jointe au dossier de candidature, est adressée à l'attention du proviseur du lycée d'accueil : le candidat formule les raisons pour lesquelles il veut suivre une année d'étude dans ce lycée.
Dans quelle langue doit être écrite la lettre de motivation ?
  • La lettre de motivation doit être rédigée en français, car elle est examinée par des chefs d'établissements et une commission française.
Comment sont examinées les demandes de bourses ?
  • Les candidatures à ces bourses sont examinées en commission nationale annuelle, suite à une première sélection des dossiers de demandes de bourses au niveau de chaque académie par la Délégation académique aux relations européennes, internationales et à la coopération (DAREIC).
  • Lors de la Commission, les élèves sont sélectionnés par ordre de priorité, avec liste d'attente. En cas de désistement d'un élève sélectionné, l'élève sur liste d'attente est contacté. Il ne s'agit pas nécessairement d'un élève de la même académie.
Suite à l’acceptation d’une candidature, quelles sont les actions à mettre en place pour le lycéen ?
  • Un candidat retenu par la commission ministérielle pour bénéficier d'une bourse de mobilité pendant son année d'études a sa place réservée dans le lycée d'accueil concerné.
  • Après la commission, les candidats retenus sur liste principale sont informés par la Direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO -bureau B1-3). Une lettre de proposition de bourse avec l'indication du montant leur est envoyée.
  • La famille doit d'abord confirmer son acceptation de la bourse à la DGESCO (B1-3), dans un délai de 8 jours.
  • La DGESCO (B1-3) transmet au lycée d'accueil la décision d'accceptation de la famille, ainsi que tout le dossier de candidature.
  • La famille prend alors contact avec le lycée d'accueil pour procéder à l'inscription pédagogique de leur enfant et pour toutes les démarches concernant l'hébergement.
  • La famille informe, dès son acceptation, le lycée fréquenté par l'élève actuellement.
Quel est le nombre de candidatures possibles par établissement ?
  • Les établissements français à l'étranger prennent en premier lieu les inscriptions des élèves au niveau local (français expatriés). Ensuite et en fonction des places restantes, les chefs d'établissements proposent un certain nombre de places : 10 à Londres et entre 3 et 7 dans les autres établissements. Les candidatures sont très nombreuses pour Londres et moins nombreuses  pour Munich et Vienne.
  • Il y a chaque année un peu moins de 300 candidats pour 35 à 38 élèves retenus.
  • Le nombre de places n'est donc pas stable d'année en année et n'est définitivement arrêté que lors de la commission nationale de sélection.
Les programmes scolaires sont-ils différents des programmes français ?
  • Les lycées sont des établissements français. En conséquence, les programmes scolaires sont les mêmes et leurs élèves passent les mêmes examens qu'en France.
Des questions pédagogiques sont parfois soulevées et plus particulièrement concernant le choix des options.

Pour des questions d'ordre pédagogique, il convient de prendre directement l'attache des établissements scolaires. Les différentes options retenues au lancement de chaque campagne annuelle sont communiquées aux DAREIC.

Quelle moyenne l’élève doit-il avoir pour obtenir une bourse ?
  • Pour obtenir une bourse, « la moyenne générale des notes ne devra pas être inférieure à 12 sur 20 et les résultats obtenus en langue vivante devront être très satisfaisants ». Il s'agit d'un minimum, la moyenne des élèves retenus est généralement plus élevée.
En cas de maladie ou d'hospitalisation, comment cela se passe-t-il ? Y'a-t-il des frais à avancer ?
  • Comme pour tout séjour en Europe, l'élève doit être muni de sa carte européenne d'assurance maladie (à se procurer auprès de l'organisme d'assurance maladie ou sur Ameli.fr). Les frais médicaux seront remboursés pour les parents sur présentation des factures. Il est également conseillé de donner une autorisation parentale de prise en charge médicale à la famille d'accueil. Pour plus d'informations sur la protection sociale à l'international, consulter le site : cleiss.fr.
Concernant la restauration, le petit déjeuner et diner sont-ils pris chez l'habitant ?

Le diner et le petit déjeuner sont pris dans la famille d'accueil.

Les dates de scolarité et de vacances scolaires sont-elles les mêmes qu’en France ?
  • L'année scolaire commence et finit comme en France, à quelques jours près, notamment pour Dublin, où la rentrée se situe fin août en général.
  • Le calendrier des vacances scolaires est fixé par l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) et disponible sur chacun des sites internet des lycées. Les vacances scolaires sont généralement approximativement aux mêmes périodes que celles de France.
Quelles sont les capacités d’accueil globales des différents lycées ?
  • Le lycée français Charles de Gaulle de Londres a une capacité d'accueil de 3027 élèves
  • Le lycée français d'Irlande à Dublin a une capacité d'accueil de 475 élèves.
  • Le lycée français de Barcelone a une capacité d'accueil de 2 950 élèves.
  • Le lycée français de Madrid a une capacité d'accueil de 3 617 élèves.
  • Le lycée français Jean Renoir de Munich a une capacité d'accueil de 1 455 élèves.
  • Le lycée français de Vienne a une capacité d'accueil de 1 871 élèves.
Un élève du privé peut-il déposer un dossier de bourse ?
  • Un élève scolarisé dans un établissement privé peut déposer un dossier de candidature pour une bourse de mobilité.
  • Pour information, tous les ans, des dossiers de candidature d'élèves du privé sont présélectionnés par les DAREIC et sont donc présentés à la commission.
Quelles sont les conditions d’âge pour intégrer le lycée français de Londres ?
  • Pour intégrer le lycée français de Londres, l'élève doit impérativement avoir 16 ans minimum le jour de la rentrée scolaire de septembre. Il n'y a pas de dérogation possible.
Partager cet article
fermer suivant précédent