Les internats tremplins

L’internat tremplin est destiné à accueillir des élèves qui sont en rupture profonde avec les exigences de la vie des établissements scolaires ou en incapacité de faire évoluer leur comportement au sein d’un établissement sans un accompagnement spécifique.

Mis à jour : mai 2021

L'accueil en internat tremplin

L’accueil en internat tremplin, par son organisation et son encadrement, permet une appréhension globale des situations en s'attachant, particulièrement, à l'objectif de socialisation, d'éducation à la citoyenneté mais aussi de réinvestissement du jeune dans les apprentissages.

L’internat tremplin s’adresse à des jeunes se retrouvant en situation de marginalisation et d’échec scolaires.

Procédure d’admission et/ou de placement

Sous l’autorité de l'IA-DASEN, la commission départementale examine les dossiers des élèves proposés par les chefs d’établissement dans le cas d’élèves hautement perturbateurs et pour tout élève concerné, par une 2e exclusion définitive prononcée au cours d’une même année scolaire. Le directeur territorial de la PJJ garantit la participation d’un représentant de la protection judiciaire de la jeunesse au sein des réunions de la commission départementale d’admission dans les dispositifs relais.

Modalités d’admission et de sortie d'un dispositif relais Modalités d’admission et de sortie d'un dispositif relais
Circulaire du 19-2-2021 - Ateliers, classes et internats : schéma académique et pilotage Circulaire du 19-2-2021 - Ateliers, classes et internats : schéma académique et pilotage

Cette commission s'appuie sur un dossier qui comprend l’évaluation de l’élève. La commission émet également, à partir de la proposition de l'équipe de l’internat-tremplin, un avis sur la réintégration de l'élève à la sortie de l’internat. Les décisions d'admission et d'affectation des élèves sont prononcées par l’IA-DASEN par délégation du recteur de l'académie, après avis formulés par les membres de la commission départementale, dont le DTPJJ ou son représentant.  L’accueil en internat tremplin peut également résulter d’une décision judiciaire de placement selon les dispositions légales prévues dans un cadre civil comme pénal.

La scolarité

La scolarisation s’effectue en principe en classe relais, sauf en cas d’absence de classe relais à proximité ou si la situation de l’élève permet une scolarisation dans une classe de l’établissement support. Chaque internat tremplin est prévu pour accueillir de dix à douze élèves afin que soit garanti l’accompagnement individuel pour chacun des élèves accueillis. En dehors des temps de classe, l’internat tremplin offre aux élèves la possibilité d’un accompagnement en fin d’après-midi pour assurer le travail scolaire, être aidé dans la compréhension et la réalisation du travail, le dispositif « devoirs faits » sera donc proposé systématiquement.

Des bilans sont assurés régulièrement par le coordonnateur et le chef d’établissement, d’une part, avec l’élève, d’autre part, avec l’élève et sa famille, et toute personne ou service assurant un suivi afin d’évaluer ses acquis et sa capacité à réintégrer une classe en sortie d’internat tremplin.

La sortie du dispositif sera le produit d’un projet partagé entre l’équipe du dispositif relais, la famille et l’établissement qui assurera la suite du parcours de l’élève.

L’équipe

L’internat tremplin fonctionne avec une équipe composée de professeurs, d’assistants d’éducation et d’un éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse. Comme pour les autres dispositifs, l’internat tremplin bénéfice d’un coordonnateur qui assure les mêmes missions.

La multiplicité des intervenants, la complexité des situations des jeunes comme leur faculté à interpeller la cohérence des adultes, impliquent pour chaque professionnel une vigilance ainsi qu’une organisation garantie par le coordonnateur de l’internat tremplin, facilitant les échanges et l’intégration de différents professionnels au sein d’une même équipe.  

L’internat tremplin bénéficie d’un encadrement éducatif renforcé avec un éducateur PJJ et devra reposer sur un projet pédagogique et éducatif global élaboré conjointement avec l’équipe pédagogique et le personnel de la PJJ engagé dans le projet.

L'implantation

L’implantation progressive de ces structures dans les départements devra tenir compte du volume d’exclusions définitives et relever d’un choix géographique réfléchi avec l’ensemble des acteurs locaux, en particulier avec les collectivités de rattachement des établissements, et sur la base de considérations éducatives. L’implantation dans un établissement classé en éducation prioritaire est exclue.