Continuité pédagogique

Continuité pédagogique en français-lettres

Cette page vise à rappeler certains principes de base de l'enseignement de la discipline « français-lettres » et à présenter quelques options intellectuelles et pédagogiques, mais aussi techniques, permettant d'assurer au mieux une continuité dans le cours. Elle n'a donc pas vocation à se substituer à ce que les académies, les établissements ou les professeurs ont déjà mis en place, mais seulement à accompagner le travail que tous ont déjà engagé.

Réviser l'oral du baccalauréat de français et (re)découvrir les classiques de la littérature française avec France culture

France Culture propose, à partir du lundi 6 avril, une nouvelle émission Écoutez, révisez ! qui a vocation à accompagner pendant cinq semaines les élèves de première dans leurs révisions à distance.

La lecture par une comédienne ou un comédien d'un extrait d'un grand roman, d'un essai, d'une pièce de théâtre ou d'un recueil de poèmes est accompagnée d'une introduction et d'une analyse de l'œuvre préparées par le groupe des Lettres de l'Inspection générale de l'Éducation, du sport et de la recherche.

Lundi 13 avril - Stendhal, extrait Le rouge et le noir
Le Rouge et le Noir, 2e partie, chapitre II - extrait lu par Micha Lescot
Mardi 14 avril - Guillaume Apollinaire, Alcools
2 Poèmes : Zone et Vendémiaire, l’un ouvre la section Alcools, l’autre la referme - poèmes lus par Robin Renucci
Mercredi 15 avril - Nathalie Sarraute , extrait Enfance - extrait lu par Irène Jacob
Jeudi 16 avril - Montaigne, Les Essais, Des Cannibales - extrait lu par Jacques Gamblin
Vendredi 17 Avril - Beaumarchais, Le mariage de Figaro - Autour du monologue de Figaro
Extrait de la réalisation radiophonique de Georges Peyrou, avec notamment Pierre Santini dans le rôle de Figaro
Enregistré pour France Culture en 1980 - musique de Paco Ibanez - Archive INA

Lundi 20 : Samuel Beckett - Archive INA - Madeleine Renaud et Roger Blin - NRD
Mardi 21 : Montesquieu - extrait lu par Denis Podalydès de la Comédie Française
Mercredi 22 : Jules Verne - extrait lu par Anaïs Demoustiers
Jeudi 23 : Charles Baudelaire - poèmes lus par Jacques Gamblin
Vendredi 24 : Marguerite Yourcenar, les Mémoires d’Hadrien - extrait lu par Elsa Lepoivre de la Comédie Française

Rendez-vous du lundi au vendredi de 12h à 12h30, pour écouter l'émission en direct sur France Culture.
Vous pourrez ensuite retrouver chaque émission en ligne sur le site de l'émission « Écoutez, révisez ! ».

 

Ces entrées permettent d'insister sur :

  • la nécessité, pour les professeurs, de rester en contact avec les élèves, notamment avec ceux qui sont le plus en difficulté, alors même que tous n'ont pas une connexion internet ou qu'il n'y a parfois qu'un ordinateur pour une famille comptant plusieurs enfants ;
  • la nécessité, pour les élèves, d'avoir une idée précise de ce qu'ils ont à faire, et donc pour le professeur de continuer de leur donner des repères et d'assurer une progression de leurs apprentissages ;
  • la nécessité d'accompagner le travail des élèves ;
  • la nécessité, pour nombre de professeurs, de s'occuper aussi de leur(s) propre(s) enfant(s).

Ce contenu ne prétend pas être exhaustif et est à adapter en fonction des conditions locales. Il complète ce qui peut être trouvé sur les pages générales éduscol dédiées aux principes de la continuité pédagogique et aux ressources numériques éducatives.

I - Principe général

Le professeur de lettres est et doit rester, comme le précisent les programmes, et même en période de crise, l'auteur de son cours et le garant de progressions adaptées à ses élèves. Il n'est pas un transmetteur de contenus élaborés par d'autres, de cours décontextualisés ou de productions pédagogiques « clé en mains » de toutes origines. Parce qu'il connaît chacun de ses élèves et a construit sa progression sur le temps de l'année, il lui revient prioritairement, dans chaque classe, d'organiser le travail des élèves, de leur indiquer des lectures, des consignes d'écriture, des éléments de cours ou des exercices adaptés, et de maintenir un lien de travail avec eux. Il peut s'appuyer éventuellement, lorsque cela se révèle utile, sur des éléments ou des contenus mis en ligne, écrits ou audio-visuels, articulés au travail effectué en cours et en tenant compte du moment de son interruption.

L'essentiel est de maintenir une relation d'enseignement sereine entre le professeur et les élèves et, ce faisant, de tranquilliser les élèves et rassurer les familles.

II. Conseils pédagogiques liminaires

Il revient au professeur en charge de la classe de français de vérifier que tous ses élèves sont effectivement en lien avec lui pour recevoir un enseignement se poursuivant dans la continuité de la classe. S'il y a difficulté, le professeur cherche avec son administration de rattachement et avec l'équipe pédagogique les solutions les plus appropriées. On trouvera au point V de cette page l'indication de supports techniques à adapter selon les ressources et les capacités de chacun.

Il est utile de communiquer un programme de travail anticipant sur une à deux semaines, afin que les élèves aient une connaissance précise de leurs tâches et qu'ils puissent s'organiser dans leurs différentes disciplines d'enseignement.
Ce programme devra être articulé avec celui des autres disciplines afin que les élèves ne soient pas surchargés. Il est élaboré en tenant compte, sans la bouleverser, de la progression préalablement construite du trimestre, du semestre ou de l'année. Plutôt que de conserver l'emploi du temps de la classe, choix qui a pu s'imposer tout d'abord pour répondre à l'urgence, il est préférable de concevoir un emploi du temps plus adapté à l'enseignement à distance. On pourra, par exemple, prévoir l'envoi de deux plages de travail dans la semaine pour le français, avec, entre les deux séances, une lecture ou un travail d'écriture, un document artistique à découvrir ou une émission culturelle à regarder.
On n'hésitera pas non plus à expliquer en quoi les nouvelles activités proposées et les nouvelles tâches indiquées prennent le relais du travail mené en classe auparavant ; il importe que les élèves soient mis en position de comprendre la continuité de ce qu'ils apprennent.
Un document peut aussi être conçu par les équipes pédagogiques, donnant un cadre d'ensemble pour une classe, et indiquant la fréquence des envois.

III - Conseils pour l'organisation d'ensemble

L'objectif est de continuer à encourager et soutenir les pratiques de lecture et d'écriture des élèves, à susciter leur intérêt pour les contenus culturels et les œuvres artistiques. Mais il ne s'agit pas, ce faisant, de reproduire à l'identique les schémas horaires de la semaine de cours ou ses modalités de fonctionnement. En effet, la charge pour un élève (mais également pour le professeur) n'est pas la même pour un cours en ligne (sous quelque forme que ce soit, écrite ou en visioconférence) et pour un cours en classe.

Il importe avant tout de prévoir et d'accompagner un travail régulier et de qualité, mais de quantité raisonnable, ordonné et planifié de semaine en semaine. Il n'est nullement question de submerger les élèves avec des contenus de cours qui ne seraient globalement pas assimilables hors de l'enseignement présentiel, ou qui ne pourraient l'être que par certains d'entre eux seulement ; on évitera également de multiplier les questionnaires de lecture fastidieux et donc peu susceptibles de créer de l'appétence pour les textes donnés à lire. Il faut privilégier :

  • les indications régulières de lecture, en envoyant les textes, ou en indiquant les éditions numériques disponibles, sans négliger les formats audio ;
  • les incitations à l'écriture, en sollicitant une pratique régulière (rituels d'écriture créative, écrits d'appropriation des textes lus ou des œuvres vues, écrits de travail, journaux de bord...) ;
  • l'indication de contenus culturels (émissions de radio ou de télévision, sites de musées) ou d'œuvres artistiques disponibles en ligne (films, captations théâtrales, œuvres picturales...) en lien avec la séquence en cours.

Il faut permettre aux élèves de s'approprier effectivement les éléments de cours qui leur auront été proposés et de développer leur propre réflexion. C'est pourquoi le recours aux vidéos en ligne ou aux documents sonores - cours filmés, émissions de télévision ou de radio - ne saurait se substituer au travail proposé par le professeur ou à ses leçons. Ils ne peuvent être que des appuis ou des prolongements au véritable travail à indiquer et accompagner pour les élèves : celui de lecture, d'appropriation sensible et de réflexion qui est au cœur du cours de français.

Plus encore qu'en présentiel, il est nécessaire d'anticiper les questions des élèves dans la mesure du possible en pensant à définir les termes dans un glossaire (y compris en enrichissant son document de liens hypertextes), en reformulant et exemplifiant les consignes et/ou en préparant une liste de questions-réponses potentielles.

La régularité des échanges avec les élèves joue un rôle décisif dans ce dispositif et c'est en elle que le principe de continuité trouve une réalisation concrète.

IV - Précautions pédagogiques complémentaires

Il est important que le professeur explicite les indications de travail proposées, en indiquant précisément l'organisation de chaque moment du cours ; en délimitant l'objet de la séance « virtuelle » et les principales étapes de son étude ; en donnant aux élèves des exercices leur permettant de préparer ou, complémentairement, de faire retour sur le travail effectué.

À cet effet, le professeur rend le travail apparent en complétant le cahier de texte de manière détaillée pour permettre d'identifier ce qui doit être acquis ou les exercices à réaliser. Les élèves peuvent être invités à constituer un journal de bord de leur travail personnel mais sans perdre de vue l'organisation de la semaine ; ils peuvent être invités à coopérer et à élaborer à plusieurs un tel journal de bord.

Certaines questions des élèves peuvent sans doute être anticipées. On pourra alors préparer une liste de questions-réponses (élucidation de certains termes par exemple). L'objectif est de permettre à chacun de comprendre le contenu du cours. D'autres questions peuvent avoir un intérêt pour l'ensemble de la classe : elles donnent lieu à des réponses rédigées et rendues publiques par voie numérique (ENT, forum de discussion). Plus ce travail d'anticipation sera réalisé et moins les professeurs seront soumis à la pression de contacts multiples, en ordre dispersé, de la part de chaque élève, qui sont chronophages et peuvent aller jusqu'à engendrer un stress considérable par leur surgissement incessant.

Autant que faire se peut, il est utile d'avoir des échanges réguliers avec les élèves, au moins sous la forme d'envois de textes, de consignes d'écriture, de recommandations de lectures ou de conversations directes - dans un strict respect des règles de déontologie et en maintenant la distance institutionnelle requise. L'objectif est de maintenir un lien avec les élèves, ce qui est particulièrement utile pour les élèves les plus fragiles.

Le professeur peut organiser, de manière complémentaire, des séances synchrones (les élèves se connectent au même moment) et asynchrones (les élèves réalisent le travail quand ils le souhaitent et le peuvent), en privilégiant le travail en mode asynchrone pour ne pas pénaliser les élèves qui ne bénéficient pas des conditions matérielles leur permettant de suivre des séances en ligne. Il s'agit en effet de maintenir un lien avec la classe, mais aussi de tenir compte des contraintes matérielles de chacun. En ce qui concerne les séances synchrones, il importe de prévoir et de prévenir assez longtemps à l'avance du créneau choisi, et de s'assurer que le dispositif de visio ou d'audio conférence soit opérationnel.

Il faut encore une fois être raisonnable dans la charge de travail imposée, et assurer un suivi de ce travail, ainsi que des retours fréquents, associés à des conseils personnalisés permettant une progression régulière de chacun. Néanmoins, si tous les écrits doivent pouvoir être déposés et vus par le professeur, tous ne peuvent faire l'objet d'une correction individuelle systématique qui serait rapidement intenable pour l'enseignant. Il faut donc réserver ces corrections aux écrits longs et élaborés et/ou qui interviennent au terme d'un travail d'apprentissage. Pour les autres écrits, on prévoira, selon le type d'écrits, de diffuser des exemples d'écrits réussis, des consignes d'autocorrection, ou un choix d'écrits annotés qui peuvent être utiles à tous. On valorisera dans tous les cas l'envoi ou le dépôt par les élèves des écrits demandés.

V. Exemples de supports techniques à adapter selon les ressources et les capacités de chacun

Les moyens classiques (envoi par courrier de certains documents, avec les précautions sanitaires requises) ne doivent pas pour autant être abandonnés, et notamment lorsqu'ils permettent de compenser l'absence ou la fragilité d'une connexion numérique.

Les outils numériques utilisés doivent rester simples pour tous et chacun doit pouvoir trouver dans les propositions qui suivent les outils les plus adaptés aux conditions de son enseignement et à la situation de ses élèves :

  • Le manuel (papier et/ou numérique) et un contact par téléphone ou SMS, accessibles à tous ;
  • L'envoi de courriers électroniques sur l'adresse que les représentants légaux auraient mis à disposition de l'enseignant ;
  • Les outils de vie scolaire et les ENT permettent généralement, dans la rubrique cahier de texte, de préciser le travail réalisé et le travail à faire. Des fichiers peuvent être joints et un casier pour déposer et récupérer les copies existe sur la plupart d'entre eux.
  • L'espace numérique de travail (ENT) de l'établissement et plus particulièrement :
    • Le réseau social, le forum ou le fil de discussion en ligne pour des temps collectifs brefs dans les ENT, quand ils existent, ou dans un cadre sécurisé défini par les DANE académiques ;
    • L'enregistreur vocal de l'ENT ou plus simplement du téléphone pour proposer des fichiers son qui peuvent remplacer, dans certains cas, les fichiers écrits ;
    • Les outils d'écriture collaborative : mur, traitement de texte collaboratif, cahier multimédia, « pad », etc.
    • Des outils de partage et de publication pour un « affichage » des productions : espace documentaire, « cloud » ;
    • Des outils de carte mentale, de carte heuristique ou de frise chronologique ;
    • Des exerciseurs ouverts autorisant des réponses longues ou des réponses orales (par exemple La Quizinière par Canopé).
  • Le site CNED « Ma classe à la Maison Collège » et « Ma classe à la Maison Lycée » permet de créer une classe virtuelle pour faire vivre le groupe classe par des échanges synchrones. Consulter le guide Animer une classe virtuelle

Et ce n'est pas parce qu'on est à distance que les élèves ne doivent pas continuer d'écrire à la main : ils peuvent photographier ou scanner parfois ce qu'ils produisent.

VI - Les ressources

Dans le contexte actuel, le ministère demande à chacun d'être particulièrement vigilant au sujet des ressources mises en avant dans le cadre de la continuité pédagogique.

N.B. : la liste des liens proposés est appelée à s'enrichir.

Ressources directement utilisables par les élèves

  • Le manuel scolaire de la classe : il est familier aux élèves et chacun y a accès.
  • Le CNED : Les élèves peuvent avoir accès à des séances qui leur sont directement destinées sur https://college.cned.fr et https://lycee.cned.fr. Mais attention : il s'agit de séances de révision et l'ensemble du programme n'est pas couvert. Elles ne peuvent donc se substituer aux séances du professeur de la classe.

Les familles tireront en outre profit :

  • des ressources proposées dans le cadre de l'opération Nation apprenante, notamment pour les lettres ;
  • des émissions de télévision La Maison Lumni proposées par France 4 pour le collège et le lycée dans le cadre des programmes de l'après-midi ;
  • des publications de presse écrite du groupe PlayBac Presse (Le Petit Quotidien, Mon Quotidien, et L'ACTU) pour l'éducation aux médias.

Éléments généraux pour les professeurs

  • Le portail EDUSCOL propose un certain nombre de ressources et de liens pour accompagner la Continuité pédagogique dans les différentes disciplines. Il propose une page dédiée au ressources numériques éducatives et un portail dédié au site de la DNE Enseigner avec le numérique.
  • Édubase recense l'ensemble des pratiques pédagogiques valorisées par les académies, en lien avec le numérique éducatif et en relation avec les programmes. Cette banque de scénarios pédagogiques conçus par chacune des académies peut être interrogée selon différents critères : niveau, domaine du programme, mots-clé, etc.
  • Une lettre Edu_Num Ressources présente et complète par ailleurs ces ressources.

Éléments spécifiques à la discipline

Il existe de nombreux sites et portails à disposition tant à l'échelle nationale qu'à l'échelon académique. Les listes qui suivent ne proposent donc qu'un faible aperçu de l'existant et auront vocation à être enrichies.

1. Ressources nationales

En ce qui concerne la formation des enseignants au numérique, la discipline bénéficie d'un important capital avec les actes des Rendez-vous des Lettres successifs, organisés à la BnF depuis 2010 et placés dès l'origine sous le signe des métamorphoses des lettres à l'heure du numérique. Les enseignants de lettres se sont emparés depuis plus d'une dizaine d'années des possibilités offertes par le numérique dans tous les domaines de la discipline (lecture, écriture, oral, étude de la langue). Ils peuvent donc affronter avec confiance et compétence les défis qui les attendent.

Nous rappelons pour mémoire les pages, bien connues des enseignants, des programmes et ressources :

Le portail national Eduscol Lettres permet d'avoir une vision d'ensemble et fournit de nombreux liens et pistes de travail.

Le tout nouveau site « Odysseum : la maison numérique des Humanités » propose des ressources sur les langues, cultures et civilisations de l'Antiquité, utilisables également pour l'enseignement du français.

On rappelle en outre l'existence de portails nationaux dédiés aux enseignements artistiques :

Et la lettre Édu_Num Lettres Continuité pédagogique [ajout 08/04].

2. Ressources des partenaires culturels et artistiques

Il existe pléthores de ressources culturelles et artistiques en ligne : on donnera cependant la préférence à l'offre proposée par Éduthèque qui propose une pré-sélection dans plus de 80 000 ressources numériques pédagogiques issues d'offres de grands établissements publics à caractère culturel et scientifique. L'accès se fait avec une adresse académique et la création de comptes classe est possible pour certains partenaires. On sera attentif en particulier aux offres suivantes :

  • La BnF, et ses sites désormais largement connus classes.bnf.fr et Les Essentiels de la littérature. Une nouveauté à signaler, l'outil La Fabrique à BD BDnF qui peut permettre aux élèves la création de « carnets de confinement » très originaux en cette année 2020 de la Bande dessinée.
  • Educ'Arte vient d'ouvrir sa plateforme gratuitement pour tous les enseignants, qui peuvent demander la création d'un compte mis à disposition dans tous les espaces numériques de travail (ENT) disposant du gestionnaire d'accès aux ressources (GAR).
  • Lumni, plateforme regroupant les ressources d'Arte, de France Médias Monde, de France Télévisions, de l'INA, de Radio France et de TV5Monde, qui se décline dans Eduthèque en deux portails :
    • Lumni Enseignement qui permet la constitution de classeurs à construire à partir de 3000 contenus (vidéos, audio, articles, pistes pédagogiques sourcées et fiables) que l'on peut ensuite partager avec les élèves par la création d'un simple lien ;
    • Lumni Cinéma qui met à disposition des films du patrimoine cinématographique en streaming et en téléchargement avec des accompagnements pédagogiques.
  • Théâtre en Acte est le résultat fructueux de l'association entre le Réseau Canopé et le site theatre-contemporain.net. Il permet à l'enseignant, par la création d'un compte classe, de partager avec ses élèves des activités qui s'appuient sur des documents divers ainsi que des extraits vidéos d'entretien ou de mises en scène qui peuvent ainsi être comparées.

Issues de l'action INEE (innovation numérique pour l'excellence éducative), 14 banques de ressources numériques pour l'École (BRNE) sont déjà disponibles pour enseigner et pour apprendre du CM1 à la Terminale. Les BRNE sont accessibles depuis les gestionnaires d'accès aux ressources dans les ENT (pour y donner facilement accès à vos élèves) ou directement en suivant les liens ci-dessous :

  • Français Cycle3 (BRNE Digithèque Belin Français cycle 3), sortie en 2017
  • Français Cycle 4 (BRNE Hachette), sortie en 2017
  • LCA (Maskott LCA), sortie fin 2019
  • FLS (Equipe réussite - BRNE - Allophone - Tous niveaux - Didier), sortie fin 2019

On recommandera également les ressources en lettres du Réseau Canopé, disponibles sur la plateforme Canotech, bibliothèque de ressources numériques.

Enfin il convient de rappeler que les lettres bénéficient des nombreuses initiatives du secteur du livre qui, bien que durement touché, met à disposition du grand public, et donc des élèves, de nombreuses œuvres, en particulier dans le format privilégié des liseuses ePub :

  • L'essentiel de la littérature classique se trouve sur des plateformes comme celle de la BnF ou Wikisource : on signalera en particulier les 150 ePub recommandés par l'Education nationale dans les ressources de Gallica de la Bnf.
  • Se sont ajoutées à ces offres traditionnelles de nombreuses propositions de lecture des éditeurs, parmi lesquelles :
    • Belin, De Boeck, La Découverte et Erès proposent l'ensemble de leurs publications de sciences humaines en accès libre pendant le temps du confinement sur la plateforme Cairn ;
    • Fayard offre un 1001 nuits du catalogue tous les trois jours ;
    • Rageot offre la possibilité de télécharger des nouveautés sur le site Net Galley France ;
    • Zulma propose des nouvelles.
  • Des librairies indépendantes se sont mises à la diffusion d'Ebooks :
  • Les grandes enseignes mettent en avant leur fonds :
  • Des auteurs tiennent des journaux de confinement en ligne (comme Marie Darrieussecq, Marc Lambron, Tatiana de Rosnay ou Leila Slimani), d'autres proposent des activités aux plus jeunes, en particulier des auteurs de BD (comme Pénélope Bagieu, Riad Sattouf ou Lewis Trondheim ou tous ceux groupés sous le #Coronamaison) et d'albums jeunesse (comme Claude Ponti).
  • Le monde de la BD fait d'ailleurs de nombreuses propositions de lecture :
    • Dargaud met des BD à disposition sur son site ;
    • Les Plateformes Izneo et Webtoon Factory offrent un mois d'abonnement à une offre importante de BD, Webtoon, comics et Manga.

3. Ressources académiques

Les ressources produites en académie sont extrêmement utiles et riches, et la très grande majorité proposent des pages disciplinaires dédiées à la continuité pédagogique. On y sélectionnera des éléments pertinents, c'est-à-dire adaptés au cours ou au parcours suivi dans la classe, et on y renverra en tant que de besoin les élèves ou, s'ils ne bénéficient pas d'un accès internet, on les reproduira afin de les leur adresser. On s'assurera, ce faisant, que les ressources mises à disposition le sont dans le respect de la réglementation, notamment pour ce qui concerne les droits d'auteur et de reproduction.

Pour l'enseignement des lettres, on peut retenir, par exemple, les propositions des académies suivantes.

Pour le collège

  • Lyon : propositions d'activités différenciées pour le collège
  • Nancy-Metz : pour un Fab'lab de créations poétiques
  • Nantes : un blogfolio pour donner envie d'écrire (Tous niveaux)
  • Rouen : Fables en scène (6e)
  • Versailles : écrire une nouvelle à partir d'une visite virtuelle initiale (4e)

Pour le lycée général et technologique

  • Corse : des propositions sur Les Fleurs du Mal, La Princesse de Clèves et Les Essais (1ère)
  • Créteil : guides lecture pour Alcools et La Princesse de Clèves (1ère)
  • Dijon : créer un journal de confinement à la manière Wajdi Mouawad
  • Paris : parcours de lecture pour Le Rouge et le Noir
  • Poitiers : utiliser le numérique au service d'un engagement du sujet lecteur : lecture de Médée (2nde)
  • Toulouse : s'entraîner à la lecture oralisée

Pour le lycée professionnel

  • Paris : enregistrement d'une table ronde autour du recueil de Guillevic Les Euclidiennes, transposable sous forme d'une classe virtuelle pour une seconde CAP
  • Paris : parcours de lecture dans Jacques Damour de Zola, transposable avec les outils de publication de l'ENT
  • Toulouse : pistes pour assurer la continuité pédagogique
  • Versailles : fiches proposant une démarche d'enseignement à distance en français.

Pour l'enseignement du Français Langue de Scolarisation (FLS)

  • Nancy-Metz : des traductions des fiches sur la continuité pédagogique pour les parents non-francophones
  • Paris : des tutoriels vidéos pour utiliser la BRNE « Equipe Réussite » et des liens vers les ressources des autres académies
  • Versailles : un « Padlet » de partage de ressources pour assurer la continuité pédagogique.

Pour l'enseignement des langues et cultures de l'Antiquité

Outre le désormais indispensable Odysseum qui propose une importante contribution à la continuité pédagogique :

  • Paris et les articles sur les ressources sur le plan de continuité en LCA et le portfolio en Seconde et Première
  • Les sites disciplinaires exclusivement dédiés à la discipline comme par exemple ceux de Lille et Nancy-Metz

Pour l'enseignement de spécialité « Humanités, Littérature et Philosophie », on peut retenir, par exemple, les sites académiques suivants :

Pour l'enseignement de culture générale et expression en BTS

  • Aix -Marseille, sur le thème « à toute vitesse »
  • Paris, et plus particulièrement les cours animés sur « Les vitesse du récit au cinéma » et celui pour le thème « Seuls avec tous » sur « l'individu, le groupe, l'autorité et le conformisme et les expériences de psychologie sociale »
  • Strasbourg, sur les deux thèmes au programme.

4. Outils pédagogiques

Le réseau des interlocuteurs académiques pour le numérique (IAN) lettres est en première ligne, soutenu selon les académies par des réseaux de professeurs, pour vous conseiller au plus près de la réalité du terrain. Dans chaque académie, ils proposent des recommandations et des ressources, souvent rassemblées dans une page particulière dédiée à la continuité pédagogique. Parmi elles, on retiendra :

  • Créteil et particulièrement les articles « Les écrits d'appropriation à distance » et « Pratiquer la correction orale des copies »
  • Grenoble et particulièrement l'article « Travailler l'écriture à distance » et les remarquables Hebdo Lettres
  • Poitiers et en particulier les tutoriels pour le site Théâtre en Acte « Théâtre en acte : quand le théâtre s'invite en classe » ; la BRNE cycle 4 RessourcEdu, « RessourcEdu, une véritable caverne d'Ali Baba » et l'article de présentation des ressources « Des milliers de livres numériques pour les élèves !» ainsi que tous les articles de la rubrique « Lettres et culture numérique ».
Mis à jour le 16 avril 2020
Partager cet article
fermer suivant précédent