Journées d'échanges autour des espaces numériques de travail

Journée d'échanges autour des espaces numériques de travail du 21 novembre 2018

La journée, organisée par la Direction du numérique pour l'Éducation du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse en marge du salon Éducatec-Éducatice, et qui s'est tenue le 21 novembre 2018, avait pour thème « Les ENT dans cinq ans ».

Les représentants des différents acteurs de l'écosystème ENT (porteurs de projets ENT : collectivités territoriales et académies, éditeurs/intégrateurs de solutions ENT, fournisseurs de ressources numériques pour l'École, ministères en charge de l'éducation nationale et de l'enseignement agricole, délégation québecoise) ont été près de 200 à répondre à ce rendez-vous annuel.

Cette journée s'est organisée en deux temps :

  • une réunion plénière au cours de laquelle ont été abordées six thématiques principales :
    • un point d'avancement sur la feuille de route ENT ;
    • l'identification/authentification des ENT avec FranceConnect Éducation ;
    • un retour d'expérience par des utilisateurs du GAR (Gestionnaire d'accès aux ressources) au travers des ENT ;
    • la mesure d'audience des ENT et les résultats EVALuENT 2D 2018 ;
    • les ENT et le RGPD (Règlement général sur la protection des données) ;
    • un retour d'expérience à l'international relatif à l'évolution et aux usages des outils et plates-formes de travail collaboratif en milieu scolaire ;
  • des ateliers interactifs et des kiosques présentant des actions des académies et ayant permis d'échanger sur différentes problématiques :
    • « Quelles fonctionnalités pour les futurs projets ENT ? » ;
    • « Quels services pédagogiques pour un environnement de confiance ? » ;
    • « Quel accompagnement pour les utilisateurs ? » ;
    • « ENT et authentification », l'expérimentation de l'ENT Toutatice (Bretagne) ;
    • « ENT et e-éducation », une action de l'académie de Versailles ;
    • « ENT et pratiques collaboratives entre enseignants du 1D », une action de l'académie de Nantes ;
    • « ENT et services proposés par une collectivité », l'exemple de la collectivité Île-de-France.

Ouverture

La journée a été ouverte par Jean-Yves Capul, chef du service du Développement du numérique éducatif, qui a souligné que cette édition 2018 se place sous le sceau de la francophonie avec la visite d'une délégation québécoise et l'intervention d'un expert de Wallonie, cette journée se situant sous le thème général du numérique au service de l'École de la Confiance dans lequel des outils comme les ENT s'inscrivent depuis longtemps.

Jean-Yves Capul a également rappelé que la France a été pionnière dans le domaine de la protection des données des élèves grâce aux ENT.

Une réflexion sera prochainement ouverte au ministère sur l'évolution des ENT, qui apparaissent comme un service central pour déployer les projets numériques, et des environnements numériques pour les activités pédagogiques d'une manière générale.

Actualités des projets ENT

Les cartes mises à jour du déploiement des ENT dans les premier et second degrés ont été présentées en séance. On constate une progression notable du déploiement des ENT dans les écoles. L'évolution est également positive dans les collèges et lycées où le taux de couverture est déjà important.

État du déploiement des ENT

Les ENT offrent un cadre de confiance aux usagers de la communauté éducative et sont d'ailleurs amplement cités dans le dernier rapport d'activité de la CNIL. En s'interfaçant avec le GAR, l'ENT permet à l'utilisateur de bénéficier d'un cadre de confiance étendu en accédant à des services tiers connectés au GAR.

Les acteurs de la communauté éducative, les porteurs de projet (collectivités, académies), les éditeurs et intégrateurs ENT expriment des attentes, notamment en termes :

  • de standardisation et normalisation ;
  • d'identification et authentification ;
  • de diversité de services ;
  • d'ergonomie ;
  • de mobilité et de portabilité ;
  • de facilité d'usage ;
  • de protection des données et des échanges.

Pour s'adapter aux demandes des usagers et du marché, les ENT ont beaucoup évolué sur trois plans principaux :

  • technique : de nombreux éditeurs/intégrateurs offrent désormais des versions SaaS de l'ENT et utilisent des langages de programmation modernes ;
  • applicatif : les ENT sont de plus en plus souples et modulaires et de plus en plus adaptés à des usages en mobilité, avec souvent des versions mobiles et responsive ;
  • fonctionnel : la palette de services proposés s'est étoffée et l'ergonomie des applications n'a cessé d'évoluer proposant une expérience utilisateur toujours plus riche.

Concernant la dimension mobilité, la version 3 de CARMO (Cadre de référence pour l'accès aux ressources pédagogiques via un équipement mobile) présente des exemples d'usages en mobilité en lien avec l'ENT.

Les références aux apprentissages et à la pédagogie sont celles qui reviennent le plus souvent dans les différentes réflexions autour des ENT. Dans le rapport d'information déposé par la Commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale, en conclusion des travaux de la mission d'information sur l'École dans la société du numérique et présenté le 10 octobre 2018 par Bruno Studer, les ENT sont présentés comme des « éléments indispensables à toute utilisation pédagogique du numérique ».

Le SDET a continué d'évoluer pour prendre en compte ces nouveaux usages et pratiques, avec la publication en avril 2018 de la version 6.1 portant sur différents sujets dont :

  • la prise en compte de l'arrêté du 13 octobre 2017 qui modifie l'arrêté du 30 novembre 2006 portant sur le traitement des données à caractère personnel relatif aux ENT ;
  • l'ajout de nouvelles préconisations dans le but de faciliter l'interopérabilité entre ENT, la portabilité de données entre ENT et la reprise de données en cas de réversibilité ;
  • l'évolution de l'ensemble annuaire des ENT sur les aspects interfaçage, (introduction d'un identifiant unique généré par les ENT vers le GAR), prise en compte des modifications structurantes des bases de scolarité (nouveaux niveaux de responsabilité, transmission de l'INE commun aux premier et second degrés...), simplification de la gestion de l'annuaire ENT ;
  • des précisions sur l'interfaçage avec le GAR.

La version 6.2 du SDET, programmée début 2019, sera consacrée à la prise en compte de l'authentification des ENT par FranceConnect Éducation.

Conformément à la trajectoire identifiée au cours du chantier « Compléments opérationnels au SDET », le niveau d'exigence des préconisations issues de ces travaux sur l'interopérabilité évoluera à partir de la version 6.3 du SDET. Cette version, prévue en 2019 traitera également des modifications relatives à la mise en œuvre du RGPD.

Plusieurs axes de travail ont été identifiés dans la perspective de l'évolution des ENT dans cinq ans :

  • interopérabilité et capacités d'intégration ;
  • fonctionnalités de collaboration ;
  • personnalisation et expérience usager ;
  • pérennisation de l'accès et portabilité des données ;
  • analyse et valorisation des données.

L'analyse et la valorisation des données des ENT dont les traces d'usage, notamment, sont parmi les sujets vers lesquels les futurs travaux autour des ENT doivent s'orienter, sans oublier le besoin grandissant d'interopérabilité et d'augmentation des capacités d'intégration des ENT.

D'autres pistes comme l'adaptive learning, les outils d'analyse de traces, les outils d'aide à l'évaluation diagnostique et les outils de suivi des progressions d'apprentissage peuvent révolutionner l'ENT et sont donc à explorer à l'avenir.

Ces évolutions présentent des enjeux forts en termes techniques, fonctionnels, juridiques et surtout de sécurité et de protection des données.

Gestionnaire d'accès aux ressources

EduConnect

Le dispositif EduConnect vise à réurbaniser la gestion des identités pour l'ensemble du système éducatif, actuellement très variée, et à s'inscrire dans le cadre de confiance du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse.
Dans cette optique, EduConnect permet de prendre en compte ce nouveau besoin en proposant un guichet unique d'authentification au niveau national pour les premier et second degrés, hautement disponible, pour les élèves et leurs responsables.
L'authentification par EduConnect pour les responsables dans le premier degré est en cours de généralisation dans les académies pour l'accès au LSU (Livret scolaire du CP à la 3e).

Pour le second degré, un pilote dans le cadre du projet IPANEMA (Identification des personnes pour l'accès au numérique de l'Éducation avec les moyens d'aujourd'hui) va être mis en œuvre pour quelques établissements puis déployé progressivement dans l'académie de Rennes. Dans ce pilote, EduConnect remplace, pour les responsables et les élèves, l'authentification ATEN et l'authentification ENT actuelles pour permettre l'accès à l'ENT Toutatice et aux services en ligne de l'Éducation nationale.

Le guichet unique sera ouvert à partir de mars 2019 progressivement pour permettre une première appropriation avant la transition vers ce nouveau dispositif à compter de la rentrée 2019-2020.

Retours utilisateurs GAR

L'académie de La Réunion a présenté la mise en place du GAR dans le collège de l'Étang-Saint-Paul.

La première étape de la mise en place du GAR a consisté à désigner les responsables d'affectation. Ces derniers sont différents pour cet établissement dans cette académie selon les types de ressources concernés :

  • ressources transversales : professeur documentaliste ;
  • BRNE : professeur documentaliste ou autre intervenant ;
  • autres ressources éditoriales : RRUPN (Référent pour les ressources et usages pédagogiques numériques) ;
  • ressources liées à des dispositifs (D'COL, Devoirs faits, etc.) : référent du dispositif concerné dans l'établissement.

Des points de vigilance ont été identifiés par l'académie :

  • nécessité de mettre en place une réelle coordination entre les acteurs au sein de l'établissement pour respecter les missions de chacun et s'assurer que la charge de travail ne repose pas seulement sur une seule personne au sein de l'établissement - le référent numérique (RUPN) étant déjà mobilisé sur de nombreux dossiers ;
  • nécessité de disposer de données utilisateurs à jour dans l'ENT et dans le système d'information de l'établissement : il faut pour cela identifier qui repère et signale les anomalies à l'équipe de direction.

Il a été constaté que l'introduction du GAR dans l'établissement a donné lieu à des impacts différents en fonction des acteurs :

  • pour les élèves : accès aux ressources simplifié et allègement du cartable grâce au passage aux manuels et ressources numériques ;
  • pour les enseignants : meilleure visibilité de l'ensemble des ressources disponibles et facilitation du suivi personnalisé du travail des élèves, notamment hors la classe ;
  • pour les chefs d'établissement : mise en place d'une politique documentaire claire et simplification des démarches RGPD ;
  • pour tous : des besoins en termes de débit, d'équipement et de formation aux ressources numériques sont apparus.

L'établissement a mis en place des formations à destination de l'ensemble des responsables d'affectation ainsi que de tous les enseignants. L'animation de cet accompagnement est réalisée par le professeur documentaliste assisté du RUPN.
Le rôle déterminant du chef d'établissement dans la réussite du projet GAR a été souligné, accompagné par le professeur documentaliste.

L'académie de Clermont-Ferrand a également présenté son retour d'expérience sur le déploiement en cours du GAR.

Initiée en mai 2018, la mise en place du GAR au sein de l'académie a débuté par l'identification de pilotes puis dès septembre la réalisation de tests et la formation des différentes équipes. Le déploiement va être réalisé en six vagues successives afin de raccrocher l'ensemble des établissements.

Un effort particulier a été fait sur les formations avec douze sessions en présentiel d'une demi-journée, prévues entre le 29 novembre 2018 et le 21 janvier 2019, ouvertes aux responsables d'affectation de ressources des établissements et organisées autour de 3 thématiques : le dispositif GAR, la ressource numérique publique et l'affectation des ressources via le GAR.

Le projet est porté au niveau académique par la DANE (Délégation académique au numérique) et mobilise une équipe de cinq personnes : le DAN (Délégué académique au numérique) adjoint second degré, la RARN (Référente académique pour les ressources numériques) également responsable du projet et professeur documentaliste, un membre de la DANE en charge de l'accompagnement/assistance ENT et deux membres de la DANE supplémentaires pour les formations.

Mesure d'audience, EVALuENT 2D 2018

Le dispositif de mesure d'audience des ENT continuera à fonctionner et le prochain rapport sera transmis en décembre prochain. À l'heure actuelle, 8 plateformes sont référencées, ainsi que 34 projets et 4 375 établissements scolaires du second degré et 364 millions de visites ont été enregistrées et l'on constate que la part du mobile multifonction (smartphone) est en augmentation.

Un fort taux de participation a été enregistré pour l'édition 2018 de l'enquête EVALuENT dans le second degré, avec une stabilité des réponses par rapport à l'édition précédente. Il ressort des informations déclarées que la qualité de service offerte par l'ENT est jugée satisfaisante par l'ensemble des répondants.

ENT et RGPD

Le DPD (Délégué à la protection des données) du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse et du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Gilles Braun, et la DPD adjointe, Émilie Kerdelhué, ont présenté le périmètre de leur action et échangé avec les participants sur le RGPD et les ENT.

Retour d'expérience à l'international

Sébastien Reinders a effectué un retour d'expérience sur le fonctionnement des écosystèmes numériques scolaires en Wallonie.

En fédération Wallonie-Bruxelles, ce sont les réseaux d'enseignements qui sont prescripteurs et aucune plateforme de type ENT n'est généralisée, il n'y a pas non plus de recommandations contrairement à la communauté germanophone où la plateforme « Fronter » a été généralisée dans l'enseignement secondaire.

Depuis 2018, des outils cloud sont mis à disposition des établissements, avec un cadre contraignant associé.

D'ici 2024, il est prévu de mettre à disposition un cloud education comprenant :

  • l'identification unique des utilisateurs (SSO réseau) ;
  • la mise à disposition d'outils hébergés suivant des règles communes de gestion et de fonctionnalités ;
  • la gestion centralisée de l'ensemble des équipements ;
  • l'intégration du BYOD dans un nombre croissant d'écoles ;
  • les liaisons vers les outils tiers existants et utilisés.

Supports présentés au cours de la journée

Actualités des projets ENT, EduConnect et ENT, GAR, mesure d'audience et EVALuENT2018 (mis à jour le 11/10/2019)

Ateliers

Quelles fonctionnalités pour les futurs projets ENT ?
Quels services pédagogiques pour un environnement de confiance ?
Quel accompagnement pour les utilisateurs (formation/partage de pratiques, assistance...) ?

Kiosques

ENT et authentification : expérimentation de l'ENT Toutatice (Bretagne)
ENT et e-education : action de l'académie de Versailles
ENT et pratiques collaboratives entre enseignants du premier degré : action de l'académie de Nantes
ENT et services proposés par une collectivité : Région Île-de-France

Retours sur la journée d'échanges de novembre 2017

Mis à jour le 14 octobre 2019
Partager cet article
fermer suivant précédent