Continuité pédagogique en éducation musicale et chant choral

Cette page présente quelques grands principes et options pédagogiques permettant d'assurer au mieux une continuité pédagogique en éducation musicale et chant chorale. Elle complète ce que les académies, les établissements et les équipes disciplinaires ont mis en place.

Mis à jour : novembre 2020

Cette page est élaborée à partir de ce que les académies ont déjà produit et en tenant compte des paramètres suivants : Les éléments qui suivent reposent sur plusieurs exigences et objectifs complémentaires qui doivent guider les initiatives pouvant être prises :

  • la nécessité de rester en contact avec les élèves, notamment ceux qui sont le plus en difficulté, alors même que tous n'ont pas une connexion internet et/ou qu'il n'y a qu'un ordinateur pour une famille ayant plusieurs enfants ;
  • d'accompagner leurs élèves dans ces nouvelles modalités éducatives, en pensant une adaptation progressive ;
  • de soutenir la motivation des élèves ;
  • la nécessité pour nombre d'enseignants de s'occuper de leur(s) propre(s) enfant(s).

Ce contenu ne prétend en aucun cas à l'exhaustivité. Il est à adapter en fonction des conditions locales, celles de l'établissement d'origine, celles des élèves, celles des professeurs. Il complète ce qui est publié sur les pages générales éduscol dédiées au plan de continuité pédagogique, aux ressources numériques éducatives et lettre Édu Num Éducation Musicale n°3 - Continuité pédagogique.

Éléments généraux pour mettre en œuvre la continuité éducative et pédagogique

La mise en œuvre de la continuité éducative et pédagogique est un défi considérable à la mesure de la situation sanitaire que connait notre pays. Les professeurs sont en première ligne et doivent inventer dans l'urgence des stratégies pédagogiques et éducatives pour, quasi simultanément, les mettre en œuvre en imaginant une nouvelle médiation entre eux-mêmes, les élèves et les parents. Nous sommes tous mobilisés pour y parvenir.

Quelques principes simples méritent d'être rappelés : communiquer/interagir, rester pragmatique, être modeste et inventif.

Communiquer, interagir

S'assurer que chaque élève a accès à un moyen d'échange avec l'enseignant (via Internet, l'ENT, une messagerie électronique, l'établissement scolaire, ...).

S'attacher à l'équité de traitement, en pensant toujours aux élèves pour qui l'accès aux ressources sera plus compliqué (absence d'ordinateur ou un seul ordinateur par famille, problèmes de connexion...) et aux différents degrés d'autonomie.

Avoir des échanges réguliers avec les élèves au moins sous la forme d'envoi de documents, de questionnaires à compléter et/ou de t'chat. L'objectif est de maintenir un lien avec les élèves, c'est particulièrement utile pour les élèves les plus fragiles.

Rester pragmatique

Être réaliste quant à la charge de travail demandée. Évaluer le temps nécessaire pour réaliser l'activité en se mettant à la place d'un élève qui découvre de nouvelles modalités de travail.

Être pragmatique dans la mise en œuvre : Interroger sans cesse la vraisemblable faisabilité de ce que nous demandons ou proposons aux élèves, soit en mobilisant leurs capacités d'autonomie, soit par l'intermédiaire de leurs parents.

Être modeste

Laisser de côté l'équilibre complexe des contenus et activités qui fait la cohérence d'une séquence d'éducation musicale... en présence des élèves. Les autres ressources disponibles sont fort nombreuses, le rôle de l'enseignant, s'il souhaite les utiliser, est d'en faire un choix éclairé et de les didactiser pour les inscrire dans un parcours d'apprentissage distancié.

Faire preuve d'inventivité

Oser des situations d'apprentissage originales tirant pleinement parti de la distance, de l'individualisation du travail mené et mobilisant l'autonomie des élèves.

Un enjeu

Mieux vaut engager chaque élève dans une brève écoute enrichie de questions précises nécessitant quelques recherches documentaires ou encore la consultation d'une « capsule vidéo » éclairant l'œuvre écoutée que de proposer une séquence d'éducation musicale en ligne qui, si elle pourrait satisfaire les exigences du programme, peinerait à capter l'attention de chaque élève et risquerait même de l'égarer sans la présence attentive et permanente de son professeur

Au plan des contenus

Objectifs généraux de l'éducation musicale : Perception / production

Malgré l'évidence d'un travail prioritairement axé sur l'écoute de la musique, il serait dommage de ne pas s'interroger dès à présent sur la place que peuvent prendre les pratiques vocales des élèves dans un tel contexte. Ici comme ailleurs, les outils numériques et les ressources dont nous disposons aujourd'hui, permettent d'imaginer des propositions, certes modestes, mais sollicitant avec quelques chances d'être investies, la pratique vocale des élèves.

Exemples de ressources et de supports

La liste des liens est appelée à s'enrichir.

Éléments généraux

Sites ressources de référence qui ont vocation à être la base de ce que les professeurs inventeront durant cette période.

  • Édubase recense les pratiques et scénarios pédagogiques valorisés par les académies, en lien avec le numérique éducatif.
  • Éduthèqueressources pédagogiques, culturelles et scientifiques pour les enseignants, comprenant notamment les ressources de partenaires spécifiques comme :
    • Ina GRM : Le Groupe de Recherches Musicales (GRM) de l'Ina propose aux enseignants un ensemble de ressources numériques permettant d' « écouter, voir, comprendre » les musiques électroacoustiques et les technologies de création sonore.
    • La Philharmonie de Paris : met à disposition près de 30 000 ressources : enregistrements des concerts de la Cité de la musique et de la Philharmonie de Paris ; 140 guides d'écoute multimédia ; 300 fiches pédagogiques richement illustrées d'extraits audio et vidéo ; plus de 400 documentaires musicaux ; de nombreux entretiens filmés sur les métiers de la musique. Ces ressources sont disponibles dans les espaces numériques de travail (ENT) qui sont reliés au gestionnaire d'accès aux ressources (GAR).
    • Parmi les partenaires présents sur Éduthèque, citons aussi par exemple Lumni Enseignement qui regroupe les acteurs de l'audiovisuel public français (France télévisions, l'Ina, Radio France, Arte, France Médias Monde, TV5Monde), Réseau Canopé et le CLEMI. De très nombreuses vidéos ou podcasts intéresseront les enseignants d'éducation musicale (exemple).
  • Le site Musique Prim propose des répertoires consultables et téléchargeables à chanter et à écouter, majoritairement tournés vers le 1er degré, mais pouvant souvent être mobilisés pour nourrir le travail des élèves en collège.
  • Dans le domaine des pratiques vocales, citons le site VOX de Radio France qui apporte de nombreuses ressources sur les pratiques vocales adossées aux exemples apportés par la maîtrise de Radio France.
  • Le site disciplinaire d'éducation musicale de l'académie de Nancy-Metz propose chaque semaine une programmation télévisuelle musicale. Ces émissions et diffusions peuvent être mobilisées dans les perspectives suivantes :
    • Réaliser des projets musicaux d'interprétation ou de création
    • Écouter, comparer, construire une culture musicale commune
    • Explorer, imaginer, créer et produire
    • Échanger, partager, argumenter et débattre
  • Sur son site, l'APÉMU propose des ressources pour les cycles 3 et 4 et le lycée. Ce sont des capsules vidéo sur de nombreux aspects de la musique, ses langages, ses formes, ses styles, ses genres, etc.

Des aides pour la mise en œuvre de l'enseignement à distance sont disponibles sur les sites des académies, des formations sont organisées en académies. Les professeurs ne doivent pas hésiter à se rapprocher de leurs inspecteurs.

Les sites académiques disciplinaires proposent des ressources des séquences et des séances destinées plus spécifiquement aux enseignants.